Iran Khodro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Iran Khodro

alt=Description de l'image Iran Khodro.svg.
Dates clés création 1962
Personnages clés Ali Akbar Khayami,
Mahmoud Khayami
Forme juridique Entreprise publique
Activité Automobile
Effectif 58 000 (2005)
Site web http://www.ikco.com
Chiffre d’affaires 7,2 milliards de USD (2005)
Résultat net 569 millions de USD (2005)

Iran Khodro (en persan : ایران خودرو, Automobile d'Iran) est un constructeur automobile iranien, qui fournit des véhicules aussi bien sur le marché national qu'à l'export. Il domine son marché domestique, devant Saipa et Karsan.

Histoire[modifier | modifier le code]

Camion Mercedes Iran Khodro

Cette société a été fondée en 1962 par deux frères, Ali Akbar Khayami et Mahmoud Khayami, sous le nom d’Iran National, nom qu'elle devait conserver jusqu'à la révolution islamique en 1979. C'est une société publique.

Iran Khodro entretient des relations de longue date avec la société PSA Peugeot Citroën et procède à l'assemblage de nombreux modèles Peugeot sous licence de cette société française. Elle assemble également des camions et des autobus sous licence Mercedes-Benz.

Pendant plus de trois décennies, la société a produit la voiture iranienne par excellence, la Peykan. Cette production a été arrêtée en 2005.

Le groupe industriel Iran Khodro se considère comme le plus grand constructeur automobile du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord, avec une production annuelle d'environ 1 000 000 de véhicules, voitures, autocars, autobus, camions et utilitaires confondus. Ce chiffre place la société parmi les vingt premiers constructeurs automobiles au monde.

Production[modifier | modifier le code]

Une Peykan en Azerbaïdjan

Iran Khodro a produit 514 000 véhicules en 2006, dont la :

Modèle éprouvé par les années, la Peykan est devenu le symbole de l'industrie automobile iranienne. Sa production a cessé aujourd'hui, et Iran Khodro a lancé la Samand pour lui succéder et donner un nouveau visage à l'automobile locale.

Camion de pompiers Iran Khodro

La 206 ne sera plus produite à terme en Europe mais sa carrière continue dans les pays en voie de développement, notamment en Iran où elle a été introduite en 2004. Une version tricorps, nommée 206 Sedan, a été développée entre Iran Khodro et Peugeot et lancée en janvier 2006.

La Peugeot Pars est une Peugeot 405 restylée (calandre et feux arrière) spécialement pour le marché iranien, puisque la 405 n'est plus produite en Europe depuis 1995. Une version limousine, nommée Pars 2000, existe également. Cette voiture a été mise en avant lors de la réunion de l'Organisation de la Conférence Islamique en 1999 à Téhéran, servant à accueillir les dirigeants internationaux, en remplacement des Mercedes officielles puisque l'Iran était alors en froid diplomatique avec l'Allemagne.

  • Soren, évolution de la Samand
  • Dena

Partenariats[modifier | modifier le code]

GAZ[modifier | modifier le code]

Depuis 2006, Iran Khodro produit pour le constructeur russe les minibus et utilitaires GAZelle-Sobol à destination du marché iranien. L'objectif est de 12 000 unités par an et 50 % de parts de marché.

Le van GAZelle, du russe GAZ, produit en Iran par Iran Khodro

Mercedes-Benz (groupe Daimler AG)[modifier | modifier le code]

Production du modèle E350.

Coopération avec la filiale poids lourds du groupe iranien, Iran Khodro Diesel, pour l'assemblage de camions depuis 1963.

Peugeot (groupe PSA)[modifier | modifier le code]

Iran Khodro produit la 405 de 1990 à 2009, puis la Pars (modèle restylée de la 405) depuis 1999, également déclinée en limousine.

Depuis mars 2001, Iran Khodro assemble des Peugeot 206, avec l'objectif d'exporter vers les pays voisins mais également en Europe de l'Est.

En mars 2004, un nouveau tournant est pris entre les deux sociétés. PSA s'engage à introduire la 307, à restyler la 206 et à en développer une version tricorps.

Ce partenariat consiste en l'importation de pièces détachées puis à l'assemblage local de modèles Peugeot. En 2004, ce furent 281 000 véhicules Peugeot qui ont été produits, pour un marché de 780 700 unités.

Renault (groupe Renault-Nissan)[modifier | modifier le code]

Iran Khodro produit et commercialise depuis 2007, en association avec son compatriote Saipa, la Renault Tondar 90, plus connue sous le nom de Logan. La capacité de production est de 150 000 unités par an (idem pour Saipa).

Le cadre de ce partenariat est Renault Pars, détenu à 51 % par Renault et à 49 % par le consortium AIDCO, réunissant Iran Khodro et Saipa ainsi que l'Industrial Development and Renovation Organization.

Depuis juillet 2013, de nouvelles sanctions américaines ont contraint le groupe français à stopper toutes ses activités dans le pays.

Expansion[modifier | modifier le code]

Après avoir longtemps destiné sa production au marché iranien, Iran Khodro s'est lancé ces dernières années dans une véritable politique d'expansion mondiale, notamment à destination des pays développés, avec des objectifs d'assemblage modestes. C'est ainsi qu'on retrouve le constructeur iranien au salon automobile d'Addis-Abeba par exemple.

Actuellement ces plans sont à l'état de projets ou en cours de réalisation, dont certains doivent être confirmés et concrétisés.

Iran Khodro ambitionne d'exporter 100 000 véhicules début 2008.

Implantations industrielles[modifier | modifier le code]

Les difficiles relations entre l'Iran et les États-Unis ont contribué à rapprocher l'Iran et le Venezuela tant politiquement qu'économiquement. Ainsi Iran Khodro a annoncé en septembre 2006 la production au Venezuela de 10 000 berlines Samand avec l'appellation TURPIAL.

Il en est de même pour la Biélorussie avec 6 000 Samand par an (objectif à terme : 30 000), ainsi que la Syrie où les usines sont entrées en production, et pour le Soudan où une ligne de montage pour 20 000 Samand va être implantée. Ces deux derniers pays n'ont pas d'industrie automobile, nationale ou étrangère.

En novembre 2006, Iran Khodro annonce qu'elle va implanter une unité de production de la Samand dans la ville de Thiès, au Sénégal. La coentreprise, SenIran Auto, est détenue à 60 % par le constructeur iranien et à 40 % par des investisseurs sénégalais dont 20 % pour le gouvernement de Dakar. L'usine devrait entrer en production début 2008 pour une capacité annuelle de 5 000 véhicules puis 10 000. Iran Khodro, grâce à un prix compétitif, souhaite ainsi satisfaire le marché local des taxis dont les véhicules sont souvent à bout de souffle.

Site de Production[modifier | modifier le code]

Le site de production principale d'Iran Khodro se situe au sud-ouest de Téhéran. Ce site est tellement grand qu'il constitue à lui seul un des quartiers de Téhéran.

Implantations commerciales[modifier | modifier le code]

En février 2007, Iran Khodro annonce son intention d'exporter la Samand en Ouzbékistan, principal marché d'Asie centrale. La société dispose de distributeurs en :

- Europe :

Bulgarie - Biélorussie - Bosnie-Herzégovine - Russie - Ukraine - Suisse

- Afrique :

Algérie - Égypte - Ghana - Mali - Maroc - Sénégal

- Asie :

Afghanistan - Arabie saoudite - Arménie - Azerbaïdjan - Bangladesh - Dubaï - Irak - Jordanie - Kazakhstan - Liban - Syrie - Tadjikistan - Turkménistan - Turquie - Ouzbékistan - Vietnam

- Amérique du Sud :

Venezuela

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]