Iraí (Rio Grande do Sul)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Iraí.
Iraí
Administration
Pays Drapeau du Brésil Brésil
Région Sud
État Rio Grande do Sul
Langue(s) portugais
Maire Mario Antônio Coelho da Silva (PP)
Code postal 98 460-000
Fuseau horaire
Heure d'été
UTC-3
UTC-2
Indicatif 55
Démographie
Gentilé iraiense
Population 8 468 hab.[1] (01-04-2007)
Densité 47 hab./km2
Géographie
Coordonnées 27° 11′ 37″ S 53° 15′ 02″ O / -27.193611, -53.250556 ()27° 11′ 37″ Sud 53° 15′ 02″ Ouest / -27.193611, -53.250556 ()  
Altitude 227 m
Superficie 18 200 ha = 182 km2
Divers
Site(s) touristique(s) Sources thermales
Fondateur
Date de fondation
Décret d'État n° 5.368
1er juillet 1933
Localisation
Localisation de Iraí sur une carte
Localisation de Iraí sur une carte

Géolocalisation sur la carte : Brésil

Voir la carte administrative du Brésil
City locator 14.svg
Iraí

Géolocalisation sur la carte : Brésil

Voir la carte topographique du Brésil
City locator 14.svg
Iraí

Iraí est une municipalité du Nord-Ouest de l'État du Rio Grande do Sul faisant partie de la microrégion de Frederico Westphalen et située à 441 km au nord-ouest de Porto Alegre, capitale de l'État. Elle se situe à une latitude de 27º 11' 37" sud et à une longitude de 53º 15' 02" ouest, à une altitude de 227 mètres. Sa population était estimée à 8 468, pour une superficie de 182 km². On y accède par les BR-158/386 et RS-324. Elle est séparée de l'État de Santa Catarina par le rio Uruguai.

Les premiers habitants de l'endroit étaient les Amérindiens Kaingang. Ces indigènes connaissaient déjà les propriétés curatives des sources thermales existantes en lien à un cours d'eau, dont les rives recelaient de nombreuses ruches sauvages. C'est sans doute ce fait qui donna son premier nom de « Água do mel » (« eaux du miel ») à Iraí, qui signifie en langue indigène « miel ».

Le peuplement de l'actuel Centre de la municipalité commença en 1896 avec la venue d'éléments réfugiés de la Révolution fédéraliste. Le village se développa grâce à la réputation curative des sources thermales de la région qui attiraient du monde.

Villes voisines[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]