Irène de Thessalonique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Irène de Thessalonique
Image illustrative de l'article Irène de Thessalonique
icône d'Irène située à Athènes
Décès 5 avril 304 
Vénéré à Lecce, Abbaye d'Hautecombe
Vénéré par Église catholique, Églises orthodoxes
Fête 5 avril

Irène de Thessalonique († 304) est une sainte chrétienne fêtée en Occident le 5 avril[1] et en Orient le 16 avril[2]. Elle meurt martyrisée avec ses deux sœurs, trois compagnes et un compagnon.

Irène (dont le nom signifie en grec Paix) et ses deux sœurs, Agapi (Charité) et Chiona (Neige) étaient très attirées par la foi chrétienne. Elles avaient rassemblé des livres pour s'instruire de l'enseignement de Jésus-Christ et de ses apôtres.

Les trois sœurs se cachent dans montagne voisine de la ville lors de la Persécution de Dioclétien.

Lors d'une visite qu'elles rendaient au domicile familial, elles furent surprises et arrêtées. Le gouverneur Dulcetius leur enjoignit de livrer leurs livres conformément à la loi impériale, mais elles refusèrent fermement.

Agapi et Chiona furent livrées à la mort les premières, brûlées vives dans un brasier. Elles eurent comme compagnes Eutychie, Philippe et Casie et comme compagnon Agathon. Peu de temps après, Irène subit le même sort que ses sœurs.

Aux XIIIe siècle, ses reliques furent apportées à Lecce dans les Pouilles (Italie). Sa tête, fut, quant à elle, confiée aux moines de l'Abbaye d'Hautecombe, en Savoie[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir sainte Irène sur Nominis
  2. Voir saints pour le 16 avril du calendrier ecclésiastique orthodoxe
  3. [Dom Romain Clair 2010] Dom Romain Clair, Hautecombe, Aix-les-Bains, Société d’art et d’histoire d'Aix-les-Bains,‎ 2010, 320 p. (ISBN 978-2951969179), p. 22

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Omer Englebert, La fleur des saints, Paris, Albin Michel,‎ 1998, 469 p. (ISBN 9782226095428), p. 118.

Sur les autres projets Wikimedia :