Ipout Ire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ipout Ire est une des épouses de Téti, pharaon de la VIe dynastie.

Généalogie[modifier | modifier le code]

Ipout Ire
Naissance Date inconnue Décès Date inconnue
Père Ounas Grands-parents paternels
Djedkarê Isési ?
Grand-mère paternelle inconnue
Mère Khenout Grands-parents maternels
Grand-père maternel inconnu
Grand-mère maternelle inconnue
Fratrie Fratrie inconnue
1re épouse inconnue Enfant(s) pas d'enfant connu
2e épouse inconnue Enfant(s) pas d'enfant connu
3e épouse inconnue Enfant(s) pas d'enfant connu
4e épouse inconnue Enfant(s) pas d'enfant connu
5e épouse inconnue Enfant(s) pas d'enfant connu
6e épouse inconnue Enfant(s) pas d'enfant connu
7e épouse inconnue Enfant(s) pas d'enfant connu
8e épouse inconnue Enfant(s) pas d'enfant connu
Mari Téti Enfant(s) Pépi Ier
2e mari inconnu Enfant(s) pas d'enfant connu
3e mari inconnu Enfant(s) pas d'enfant connu
4e mari inconnu Enfant(s) pas d'enfant connu

Fille d'Ounas, pharaon de la Ve dynastie et de Khenout, elle épouse le pharaon Téti légitimant ainsi son accession au trône. Assurant la continuité entre les deux dynasties, elle lui donne un fils, Pépi Ier qui régnera à son tour à sa suite.

Sépulture[modifier | modifier le code]

Pyramides des épouses de Téti, Ipout Ire et Khouit II
Pyramide d'Ipout Ire
Type pyramide
Emplacement Saqqarah
Date de découverte 1897
Découvreur Victor Loret
Fouilles 1897 - 1899
Objets découverts Sarcophage externe en calcaire
Débris du sarcophage interne en cèdre
Vases canopes
bijoux
Vaisselles en pierre
Appui-tête en albâtre

Située au nord du complexe funéraire de Téti, sa tombe a été découverte par Victor Loret et fait l'objet de nouvelles fouilles récentes.

Ces dernières ont permis d'éclairer l'importance du personnage. En effet, épousée en secondes noces par Téti, Ipout ne devait donc pas occuper la place de grande épouse royale de Pharaon. Sa tombe avait d'ailleurs été conçue initialement comme un mastaba, pour finalement être transformée par la suite en pyramide par son fils Pépi Ier une fois monté sur le trône, preuve d'un changement de destinée extraordinaire.

Redécouverte récemment par une équipe d'égyptologues du CSAE, elle est située au nord de la pyramide de l'autre épouse du roi, Khouit II.