Ipiranga (rivière de São Paulo)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
L'Ipiranga

L'Ipiranga est un ruisseau de la ville de São Paulo, sur les rives duquel a été proclamée l'indépendance du Brésil[1]. Il a donné son nom au quartier d'Ipiranga.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Issu d'une langue tupi-guarani, le mot Ipiranga est formé de y (rivière) et piranga (rouge).

Hydrologie[modifier | modifier le code]

La source de l'Ipiranga est localisée dans le Jardin botanique de São Paulo, au sud-est de l'agglomération. Long de 9 km seulement, l'Ipiranga rejoint le rio Tamanduateí en rive gauche.

Comme de nombreux cours d'eau urbains, l'Ipiranga souffre de sérieux problèmes de pollution dus aux rejets industriels et domestiques.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les rives de l'Ipiranga sont considérées comme le lieu où a été déclarée l'indépendance du Brésil par le futur Pierre Ier du Brésil (cri d'Ipiranga)[1]. Les premiers vers de l'hymne national du Brésil en font explicitement mention[2]:

Ouviram do Ipiranga as margens plácidas /

De um povo heróico o brado retumbante /

E o sol da Liberdade, em raios fúlgidos /

Brilhou no céu da Pátria nesse instante.

(Les rives calmes de l'Ipiranga ont entendu /

L'appel retentissant d'un peuple héroïque. /

Et le soleil de la liberté, de ses rayons fulgurants, /

brilla dans le ciel de la Patrie en cet instant.)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Le Monumento do Ipiranga, monument de l'indépendance du Brésil.
  2. Version originale et traduction sur Lexilogos