Iouri Olecha

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Iouri Olecha

Iouri Karlovitch Olecha (en russe : Юрий Карлович Олеша), né le 3 mars 1899 à Elizavetgrad (Empire russe) et mort le 10 mai 1960 à Moscou (URSS), est un écrivain russe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d'une famille d'origine polonaise, Olecha passe son enfance à Odessa. Il publie ses premiers poèmes à l'âge de 17 ans. Il entre à l'agence de presse Iougrosta en 1917, puis travaille comme journaliste dans la revue du Syndicat des Cheminots.

Il part pour Kharkov en 1922. En 1924, il écrit le conte Les Trois Gros, qui sera publié quatre ans plus tard. En 1927, il publie L'Envie, un court roman qui remporte un énorme succès. Comme la plupart des écrivains de sa génération, il doit renoncer au roman dans les années trente après la prise de pouvoir de Staline. Il écrit plusieurs pièces pour le Théâtre d'art de Moscou, des scénarios de film ainsi que des contes pour enfants. Il consacre l'essentiel de son travail d'écrivain à son journal qui paraîtra de façon posthume en 1965 sous le titre Pas un jour sans une ligne.

Son style est caractérisé par des métaphores audacieuses et des notations impressionnistes.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • L'envie, traduction de I. Sokologorski, L'Âge d'Homme, Lausanne, 1978.
  • Les trois gros, traduction de P. Lequesnes, L'Âge d'Homme, Lausanne, 2004.
  • Pas un jour sans une ligne, L'Âge d'Homme, Lausanne, 1995.
  • Nouvelles et récits (suivi de) Le Jeune Homme sévère, L'Âge d'Homme, Lausanne, 1995.
  • Le livre des adieux, Editions du Rocher, collection Anatolia, Monaco, 2006.