Iouri II Vladimirski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Iouri II Vladimirski dit (Stiski) (tué le 4 mars 1238) prince de Vladimir de 1212 à 1217 et de 1218 à 1238.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Vsevolod III Vladimirski, né en 1189 à Vladimir, nommé héritier par son père en 1212, il n'obtient réellement le pouvoir qu'un 1218 à la renonciation de son frère aîné Constantin Vladimirski.

Son règne est l'un des plus tragiques de la dynastie : guerres civiles, famines, épidemies y foisonnent. Il doit se mesurer à la Lituanie naissante et aux Bulgares de la Volga. Au début de 1238 lorsque le Khan mongol Batu envahit la Russie il envoie son fils aîné Vsevolod le combattre. Celui-ci est défait en février à Kolomna.

Les Mongols envahissent ensuite sa principauté. Les villes de Vladimir, Souzdal, Rostov et Iaroslav sont livrées aux flammes. Il leur livre bataille le 4 mars 1238 sur les bords de la Sita à la limite du territoire de Novgorod. Vaincu, il est massacré avec toute sa famille après le combat.

Union et descendance[modifier | modifier le code]

De son union le 10 avril 1211 avec Agrafia fille de Vsevolod de Tchernigov assassinée par les mongols le 7 février 1238 il avait eu :

  • Vsevolod né en 1212 assassiné par les Mongols le 4 mars 1238 en même temps que son épouse Marina de Smolensk.