Ion Sensitive Field Effect Transistor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L’ISFET, ou Ion Sensitive Field Effect Transistor, est un type de transistor à effet de champ dont la broche gate est sensible aux variations de concentration en ions. Sa principale utilisation est la mesure du pH.

Principe[modifier | modifier le code]

La broche gate est réalisée dans un matériau sensible à la concentration en ion hydrogène, ce qui fait varier la tension de seuil en conséquence. En pratique il s'agit de nitrure de silicium (Si3N4) ou d'oxyde d'aluminium (Al2O3) ou de tantale (Ta2O5).

Avantages et inconvénients[1][modifier | modifier le code]

Avantages[modifier | modifier le code]

Comparativement au pH-mètre traditionnel à électrode au chlorure d'argent (calomel), le pH-mètre à ISFET est :

  • plus résistant (en particulier, le risque de casse de l'ampoule de verre posant des problèmes dans l'industrie alimentaire est éliminé)
  • plus robuste (la partie sensible du capteur peut être nettoyée à la brosse à dents)
  • plus facile à stocker (peut être stocké au sec alors que la sonde d'un PH-mètre traditionnel doit être stockée dans un liquide pour éviter sa déshydratation).
  • plus rapide (temps de réponse très court donnant une mesure rapide)
  • plus précis pour les valeurs de PH extrêmes

Inconvénients[modifier | modifier le code]

Comparativement au pH-mètre traditionnel à électrode au chlorure d'argent (calomel), le pH-mètre à ISFET est :

  • plus cher
  • présente une dérive dans le temps (nécessite un étallonnage régulier)
  • très sensible à la température (et peut même être déterioré par des changements rapides de température)
  • n'est pas interchangeable avec les sondes PH classiques
  • est détérioré par certains produits tels que le chlore

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. [1], texte en Anglais.