Inval-Boiron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Boiron.
Inval-Boiron
Saint-Martin.
Saint-Martin.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Picardie
Département Somme
Arrondissement Arrondissement d'Amiens
Canton Canton d'Oisemont
Intercommunalité Communauté de communes du canton d'Oisemont
Maire
Mandat
Denis Laroche
2014-2020
Code postal 80430
Code commune 80450
Démographie
Population
municipale
97 hab. (2011)
Densité 29 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 53′ 04″ N 1° 44′ 54″ E / 49.8844, 1.7483 ()49° 53′ 04″ Nord 1° 44′ 54″ Est / 49.8844, 1.7483 ()  
Altitude Min. 75 m – Max. 176 m
Superficie 3,32 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Inval-Boiron

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Inval-Boiron

Inval-Boiron est une commune française rurale, située dans le département de la Somme en région Picardie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce village, situé à une altitude d'environ 80 mètres, fait partie de l'arrondissement d'Abbeville.

Les communes proches d'Inval-Boiron sont Le Mazis, Bermesnil, Senarpont, Saint-Aubin-Rivière et Andainville[1]. Inval-Boiron est situé à 26 km d'Abbeville et à 121 km de Paris.

Inval-Boiron est également à proximité du parc naturel régional des Boucles de la Seine normande.

  • Hydrographie

Le village est traversé par une rivière nommée "le liger".

  • Climat

Le climat est océanique avec des étés tempérés.

  • Forêts proches

Inval-Boiron se trouve à proximité de la Forêt d’ Arguel (1,9 km) ainsi que des Bois de Runneval (7,8 km), de Bretisel (7,8 km) et du Grand Marché (9 km).

  • Les larris ou coteaux calcaires

Les larris qui surplombent le village d’Inval-Boiron sont en bordure de la Vallée du Liger. On y trouve notamment de nombreuses chauves-souris pendant leur période d’hibernation.

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune s'appelait Inval en 1793 et Inval et Boiron en 1801.

Des casernes ont été construites durant la seconde guerre mondiale par les Allemands, qui servaient comme dépôt de munitions. Maintenant les casernes sont un lieu protégé, refuge de chauves-souris.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 97 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
328 306 306 307 292 319 310 319 320
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
316 299 305 324 280 260 226 214 197
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
172 157 136 132 138 121 109 118 126
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
113 108 94 94 83 90 70 71 92
2011 - - - - - - - -
97 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 en cours
(au 6 mai 2014)
Bernard Noblesse   Réélu pour le mandat 2014-2020[4], [5]

Démographie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments

  • Le temple d'Inval-Boiron qui date de 1848 a été utilisé à la fin du XIXe siècle comme conciergerie du château puis du cimetière.
  • Le château, propriété privée.
  • Église Saint Martin de Inval-Boiron : elle contient notamment une statue en bois de Sainte Catherine ainsi qu'une statue en bois de Saint Martin[6].
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Appellation d'origine contrôlée[modifier | modifier le code]

La commune est située dans la zone d'appellation d'origine contrôlée pour les Prés-salés de la baie de Somme.

Catastrophes naturelles et risques[modifier | modifier le code]

Inval-Boiron a été victime d'inondations et coulées de boue en septembre 1987 et en juin 2000 ainsi qu'en décembre 1999, auxquelles se sont ajoutés des mouvements de terrain.

Par ailleurs, s'agissant de la prévention des Risques Majeurs, la centrale nucléaire de Penly est située à 40 km de la commune[7].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :