Introducing… The Beatles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Introducing... The Beatles

Album par The Beatles
Sortie 10 janvier 1964
Enregistré 1962-1963
studios EMI
Durée 27:38 (1re version)
27:39 (2e version mono)
27:33 (2e version stéréo)
Genre Rock britannique
Producteur George Martin
Label Vee-Jay Records
Critique

Albums américains des Beatles

Introducing... The Beatles est un album du groupe britannique The Beatles, le premier publié aux États-Unis. Initialement prévu pour paraître en juillet 1963, il n'est publié que le 10 janvier 1964, par Vee-Jay Records, quelques jours avant le Meet The Beatles! de Capitol. Introducing... The Beatles a été l'objet de nombreux contentieux entre les deux labels, mais Vee-Jay a finalement été autorisé à le vendre jusque mi-octobre 1964, en écoulant ainsi plus d'un million d'exemplaires.

Introducing... The Beatles est la première version américaine de Please Please Me, le premier album britannique des Beatles.

Faux-départ[modifier | modifier le code]

Fin février 1963, à la sortie du single Please Please Me aux États-Unis, Vee-Jay Records conclut un accord avec Transglobal, une filiale d'EMI dont le travail consiste à trouver des labels américains acceptant de distribuer des chansons étrangères. Cet accord donne à Vee-Jay la priorité sur l'exploitation des productions des Beatles, et ce pour une période de cinq années[2]. Pour commencer, Vee-Jay prévoit ainsi de publier Please Please Me - cette fois l'album - sur le marché américain, et reçoit dans ce but des exemplaires des bandes maîtresses stereo et mono fin avril-début mai 1963[3].

Au départ, Vee-Jay entend publier Please Please Me tel qu'il est paru au Royaume-Uni. On a ainsi retrouvé un acétate d'Universal Recording Corporation (Chicago), probablement réalisé en mai 1963, qui contient les quatorze chansons de l'album britannique, toutes listées dans le même ordre et avec « Please Please Me » comme nom[4]. Cependant, pour respecter la norme américaine d'albums à douze chansons, Vee-Jay supprime les titres Please Please Me et Ask Me Why, et rebaptise l'album Introducing... The Beatles[5]. De plus, l'ingénieur responsable à Universal, croyant que le décompte initial de Paul McCartney avant I Saw Her Standing There était superflu plutôt qu'intentionnellement placé là, le supprime des masters mono et stereo[6]. À l'exception de ces suppressions, l'ordre et le contenu de l'album restent inchangés, ce qui en fait l'album américain des Beatles ressemblant le plus à sa version britannique, jusqu'à Revolver en 1966[5].

Les préparatifs à la publication du disque se poursuivent jusque fin juin-début juillet 1963, incluant la fabrication des matrices de pressage et l'impression de six mille rectos de pochettes[7]. Mais, bien que de nombreux auteurs indiquent le 22 juillet 1963 comme date de première publication[8],[9],[10], il n'existe aucune trace documentaire suggérant que le disque est sorti en 1963[11].

Après un remaniement du personnel de Vee-Jay, incluant la démission du président Ewart Abner qui a utilisé des fonds de la société pour couvrir ses dettes de jeu, Vee-Jay décide d'annuler la sortie de Introducing... The Beatles, ainsi que les albums de Frank Ifield, Alma Cogan, et un chantre juif[12].

Première version[modifier | modifier le code]

Les problèmes financiers de Vee-Jay forcent le label à s'occuper d'abord de ses dettes prioritaires. Estimant que les Beatles et Frank Ifield sont des cas moins urgents, Vee-Jay décide de ne pas payer de royalties sur leurs ventes. En conséquence, le 8 août 1963, Transglobal déclare, unilatéralement, nul et non avenu le contrat qui les lie[13].

Quelques mois plus tard, le 14 décembre, le magazine Billboard annonce que Capitol Records prévoit de lancer une importante campagne de promotion pour l'arrivée des Beatles aux États-Unis[14]. Le 7 janvier, le comité de direction de Vee-Jay se réunit pour la première fois depuis cette annonce, et discute du matériel des Beatles qu'ils ont en leur possession. En quête désespérée de liquidités, le conseil décide de publier Introducing... The Beatles, même si cela signifie de potentiels problèmes d'ordre légal à l'avenir[14].

Les matrices de pressage se trouvent déjà dans les trois principales usines de Vee-Jay et six mille pochettes rectos ont été imprimées, mais rien n'a été prévu pour le verso. À titre provisoire, Vee-Jay utilise astucieusement une face de ses pochettes internes standard, qui consiste en des reproductions couleurs des pochettes de vingt-cinq « autres bons albums maison d'intérêt significatif »[15]. Cette couverture est connue chez les collectionneurs comme la version « Ad Back » (Ad étant le diminutif de publicité) et est très recherchée. Lorsque les Ad Back sont épuisées, une autre solution de remplacement est trouvée : toute blanche et sans aucune inscription, elle est surnommée « Blank Back » et est également très rare. Finalement, une troisième version du dos de la pochette reprend le principe des pochettes officielles de Vee-Jay, avec Introducing The Beatles (sans points de suspension) inscrit en haut et les titres des chansons en dessous, sur deux colonnes. Toutes ces versions ont été disponibles en même temps sur le marché pendant les quelques jours qui ont suivi le 10 janvier 1964, date de sortie de l'album[15].

Moins d'une semaine plus tard, le 16 janvier, Vee-Jay est sommé d'arrêter la distribution du disque. Beechwood Music, filiale de Capitol Records dédiée à l'édition, vient de signer les droits d'édition de Love Me Do et P.S. I Love You. Comme ces deux chansons n'ont pas encore été officiellement publiées aux États-Unis, Beechwood refuse d'en octroyer une licence à Vee-Jay. Environ 80 000 exemplaires de Introducing... The Beatles ont été publiés avec les deux chansons incriminées, dont 2 000 en version stereo[16].

Deuxième version[modifier | modifier le code]

Afin de contourner cette interdiction, Vee-Jay modifie rapidement le contenu de Introducing... The Beatles, en remplaçant Love Me Do et P.S. I Love You par Ask Me Why et Please Please Me, initialement supprimées. Certains pressages de l'album conservent toutefois la même tracklist. Ces nouvelles versions sont pressées à la fin du mois de janvier et commencent à apparaître dans les bacs aux alentours du 10 février 1964[16].

À cause de l'injonction de Capitol, cette deuxième version de Introducing... The Beatles ne pénètre les charts du Billboard que trois semaines après l'entrée de Meet The Beatles!, la « version Capitol » du With the Beatles britannique. Introducing... atteint rapidement la deuxième place, juste derrière Meet The Beatles! et s'y établit pendant neuf semaines[17]. L'album atteint également la seconde place chez Cash Box, et la première dans le Record World magazine[18].

Malgré le remplacement des deux chansons de Beechwood Music, Vee-Jay et Capitol s'affrontent devant les tribunaux au début de l'année 1964. De nombreuses injonctions contre la sortie de l'album Vee-Jay sont discutées, annulées et rétablies à plusieurs reprises[19]. Comme l'album est pressé rapidement pendant les weekends, entre les diverses injonctions, il existe presque deux douzaines de variations, incluant des copies stereo et mono, fabriquées dans de nombreuses usines de pressage[20]. Finalement, le 9 avril 1964, les deux labels trouvent un accord. Vee-Jay obtient une licence qui lui permet d'exploiter les seize chansons des Beatles en sa possession, et ce jusqu'à la date du 15 octobre 1964, date à laquelle tous les droits reviendront à Capitol[21]. Pendant sa disponibilité, Introducing... The Beatles s'est vendu à approximativement 1,3 million d'exemplaires mono, et 41 000 exemplaires stéréo. Puisque seul un faible pourcentage des disques est édité en stereo (3,1 %), les vraies copies stereo sont très rares[22].

Rééditions[modifier | modifier le code]

Avant que sa licence n'expire, Vee-Jay Records republie à deux reprises Introducing... The Beatles, en mettant l'accent sur le packaging. Bien qu'aucune des deux versions ne contienne de nouvelles chansons, elles parviennent toutes les deux à entrer dans le hit-parade du Billboard magazine.

L'une est intitulée Songs, Pictures and Stories of the Fabulous Beatles (référence : Vee-Jay VJLP(S)-1092), avec une pochette dépliante, où un espace est réservé pour placer une photo personnelle à côté de celle des Beatles[23]. Le disque à l'intérieur porte toujours l'ancien nom Introducing... The Beatles[24]. Cet album est publié soit fin juillet 1964[25], soit le 12 octobre suivant[26] ; cette dernière date étant la plus probable car l'album est entré dans le classement du Billboard magazine le 31 octobre[17]. Son meilleur classement est la 63e place[26].

L'autre version prend la forme d'un double album, The Beatles vs The Four Seasons, qui contient à la fois Introducing... The Beatles et Golden Hits of the Four Seasons. La référence pour Introducing... est bien VJ 1062, prouvant que Vee-Jay a simplement utilisé son stock initial[23]. Ce double album est resté trois semaines dans le Billboard en octobre 1964, pour un pic à la 142e place.

Malgré l'expiration de la licence de Vee-Jay à la mi-octobre 1964, il faut un certain temps pour que ses disques disparaissent des étals. Ainsi, on retrouve encore, jusqu'au 9 janvier 1965, Introducing... The Beatles et Songs, Pictures and Stories of the Fabulous Beatles dans le classement album du Billboard[27].

Le 22 mars 1965, Capitol Records publie The Early Beatles, qui contient onze des quatorze titres déjà parus chez Vee-Jay. Misery et There's a Place, deux chansons de Introducing... The Beatles, n'apparaîtront sur un disque Capitol qu'en 1980, sur la version américaine de la compilation Rarities.

Liste des chansons[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Please Please Me (album).
Face A
No Titre Auteur(s) Durée
1. I Saw Her Standing There John Lennon, Paul McCartney 2:55
2. Misery John Lennon, Paul McCartney 1:50
3. Anna (Go to Him) Arthur Alexander 2:57
4. Chains Gerry Goffin, Carole King 2:26
5. Boys Luther Dixon, Wes Farrell 2:27
6. Love Me Do John Lennon, Paul McCartney 2:22
Face B
No Titre Auteur(s) Durée
7. P.S. I Love You John Lennon, Paul McCartney 2:05
8. Baby It's You Mack David, Barney Williams, Burt Bacharach 2:38
9. Do You Want to Know a Secret John Lennon, Paul McCartney 1:59
10. A Taste of Honey Bobby Scott, Ric Marlow 2:05
11. There's a Place John Lennon, Paul McCartney 1:52
12. Twist and Shout Phil Medley, Bert Russell 2:33

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) William Ruhlmann, « Introducing... The Beatles Review », Allmusic. Consulté le 1/03/2011
  2. Bruce Spizer 2004, p. 14
  3. Bruce Spizer 2004, p. 115
  4. Bruce Spizer 2007, p. 256
  5. a et b Bruce Spizer 1998, p. 110
  6. Bruce Spizer 2004, p. 34
  7. Bruce Spizer 1998, p. 118
  8. Castleman et Podrazik, p. 17
  9. Tom Schultheiss, p. 56
  10. Mark Wallgren, p. 145
  11. Bruce Spizer 1998, p. 120
  12. Bruce Spizer 2004, p. 36
  13. Bruce Spizer 2004, p. 40
  14. a et b Bruce Spizer 2004, p. 96
  15. a et b Bruce Spizer 2004, p. 97
  16. a et b Bruce Spizer 2004, p. 98
  17. a et b Castleman et Podrazik, p. 357
  18. Mark Wallgren, p. 147
  19. Bruce Spizer 2004, pp. 102-111
  20. Bruce Spizer 1998, pp. 138-145
  21. Bruce Spizer 2004, p. 110
  22. Bruce Spizer 1998, p. 132
  23. a et b Daniel Lesueur, p. 63
  24. Bruce Spizer 1998, p. 161
  25. Bruce Spizer, p. 161
  26. a et b Mark Wallgren, p. 156
  27. Castleman et Podrazik, p. 358

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Daniel Lesueur, Les Beatles : La discographie définitive, Alternatives & Parallèles,‎ 1997 (ISBN 2-86227-138-1)
  • (en) Harry Castleman, Walter Podrazik, All Together Now: The First Complete Beatles Discography 1961-1975, New York, Ballantine,‎ 1976 (ISBN 0-345-25680-8)
  • (en) Tom Schultheiss, The Beatles: A Day in the Life, New York, Quick Fox,‎ 1981 (ISBN 0-8256-3229-3)
  • (en) Bruce Spizer, Songs, Pictures and Stories of the Fabulous Beatles Records on Vee-Jay, Nouvelle-Orléans, 498 Productions,‎ 1998 (ISBN 0-9662649-0-8)
  • (en) Bruce Spizer, The Beatles Are Coming! The Birth of Beatlemania in America, Nouvelle-Orléans, 498 Productions,‎ 2004 (ISBN 0-9662649-9-1)
  • (en) Bruce Spizer, The Beatles Swan Song: "She Loves You" and Other Records, Nouvelle-Orléans, 498 Productions,‎ 2007 (ISBN 978-0-9662649-7-5)
  • (en) Mark Wallgren, The Beatles on Record, New York, Fireside,‎ 1982 (ISBN 0-671-35682-2[à vérifier : ISBN invalide])