Introd

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Introd
Blason de Introd
Héraldique
Vue du chef-lieu.
Vue du chef-lieu.
Nom francoprovençal Euntrou
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Valle d'Aosta-Stemma.svg Vallée d'Aoste 
Province Blason ville It Aoste.svg Aoste 
Syndic Vittorio Anglesio
2010
Code postal 11010
Code ISTAT 007035
Préfixe tel. 0165
Démographie
Gentilé introleins
Population 635 hab. (31-12-2010[1])
Densité 32 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 41′ 24″ N 7° 11′ 15″ E / 45.68997, 7.18762 ()45° 41′ 24″ Nord 7° 11′ 15″ Est / 45.68997, 7.18762 ()  
Altitude Min. 880 m – Max. 880 m
Superficie 2 000 ha = 20 km2
Divers
Saint patron Saint Paul
Fête patronale 25 janvier
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Vallée d'Aoste

Voir sur la carte administrative de Vallée d'Aoste
City locator 14.svg
Introd

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Introd

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Introd
Liens
Site web http://www.comune.introd.ao.it/comune/index.php/fra/

Introd est une commune italienne de la Vallée d'Aoste.

Elle est devenue célèbre pour avoir été choisie par le pape Jean-Paul II comme résidence estivale. Son successeur, Benoît XVI, a continué cette tradition.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation de la commune d'Introd à l'intérieur de la Vallée d'Aoste


La commune d'Introd se situe à l'embouchure du Valsavarenche et du Val de Rhêmes, et marque la limite du parc national du Grand Paradis.

Il fait partie de la communauté de montagne Grand-Paradis.

Vue d'ensemble du territoire communal. À l'arrière-plan, le Valsavarenche.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme latin est Inter aquas[2], signifiant "Entre [les] eaux", en particulier le torrent Savara et la doire de Rhêmes.

Monuments et lieux d'intérêt[modifier | modifier le code]

Voir liens externes au fond de l'article
  • Le château d'Introd, datant du XIe siècle et reconstruit entre 1912 et 1915, au plan presque circulaire avec une tour au centre ;
  • Aux Villes-dessus,
    • La Maison Bruil, l'un des meilleurs exemples d'architecture rurale du domaine du Grand-Paradis, siège du Musée de l'alimentation, dont la devise est Conserver le souvenir... se souvenir pour conserver ;
    • Le siège de l'association de sculpteurs Les amis du bois ;
    • Le Parc animalier d'Introd ;
  • Aux Combes d'Introd, la Maison-musée Jean-Paul II et les maisons du village, exemple du style des maîtres-maçons de la moyenne vallée du Lys (de Gaby et d'Issime en particulier) ;
  • Près des Combes, une piste de ski de fond, au lieu-dit Plan du Saint-Père ;
  • Au hameau Villes se situait autrefois la maison forte Vorbert, appartenant à la famille du même nom, épuisée au début du XVIIe siècle[3].

Personnalités liées à Introd[modifier | modifier le code]

La Dame d'Introd[modifier | modifier le code]

Panneau concernant la Dame.

En juillet 2011, au cours des travaux prévus pour élargir l'école maternelle, des restes en bon état de conservation d'une femme vécue il y a environ 5000 ans ont été retrouvés. Elle a été surnommée la Dame d'Introd, sa squelette est comparable à celle de l'Homme de Similaun.

Société[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

Habitants recensés

Foires, fêtes[modifier | modifier le code]

  • La fête du pain noir au hameau Norat ;
  • La fête du saint patron du hameau Arpilles.

Économie[modifier | modifier le code]

Les activités exercées dans cette commune se concentrent dans les domaines de l'agriculture, de l'élevage, du tourisme et de l'artisanat.

Sport[modifier | modifier le code]

Panneau routier bilingue (français-patois)

Dans cette commune se pratiquent la rebatta et le palet, deux des sports traditionnels valdôtains.

L'équipe locale de football se dénomme Association sportive amateurs Introd, évoluant en 2e catégorie.

Un replat pour le ski de fond a été dénommé Plan du Saint-Père pour rendre hommage aux visites de Jean-Paul II.

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Administration[modifier | modifier le code]

Les syndics successifs
Période Identité Étiquette Qualité
9 mai 2005 24 mai 2010 Osvaldo Naudin Union valdôtaine Syndic
24 mai 2010 en cours Vittorio Anglesio Union valdôtaine Syndic
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

  • hameaux : Bioley, Buillet, Chevrère, Crée, Délliod, Junod, Les Combes, Norat, Plan d'Introd, Tâche, Villes Dessous, Villes Dessus
  • alpages : Orvieille, Arpilles, Parriod
  • sommets : Pic Merloz, Petit Mont Blanc

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Arvier, Rhêmes-Saint-Georges, Valsavarenche, Villeneuve

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
  2. Vallée d'Aoste autrefois, recueil d'ouvrages de Robert Berton, 1981, Sagep éd., Gênes.
  3. André Zanotto, Guide des châteaux du Val d'Aoste, Musumeci éd., 1978. ISBN 88-7032-039-1.
  4. ANSA Vallée d'Aoste

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Il existe une catégorie dédiée à ce sujet : Introd.

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]