Intoxication par l'eau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Intoxication à l'eau
Classification et ressources externes
Wikipédia ne donne pas de conseils médicaux Mise en garde médicale

L'intoxication à l'eau (aussi connue sous le nom d'hyperhydratation ou empoisonnement à l'eau) est un trouble des fonctions cérébrales potentiellement mortel, qui est la conséquence d'un déséquilibre des électrolytes provoqué par une surconsommation d'eau.

Facteurs de risques[modifier | modifier le code]

Gastroentérite[modifier | modifier le code]

Une diarrhée sévère et des vomissements sont des signes souvent retrouvés dans les gastroentérites. Une gastroentérite est l'une des raisons principales de mortalité infantile. Le traitement d'une gastroentérite consiste à boire suffisamment d'eau afin d'éviter la déshydratation. Boire beaucoup remplacera l'eau perdue et évitera des complications. Si la personne est incapable de manger, alors les électrolytes sanguins ne sont pas remplacés, ce qui peut provoquer une hyperhydratation. Le remplacement des fluides perdus à cause des vomissements et de la diarrhée doit être surveillé afin de remplacer les ions perdus. Des traitements spéciaux peuvent être appliqués en fonction des cas. On peut acheter en pharmacie des solutés de réhydratation oraux qui permettent d'apporter ces électrolytes. On mélange cette poudre avec de l'eau. Ils sont recommandés chez les enfants. Il faut par contre éviter de leur apporter de l'eau pure.

Sports d'endurance[modifier | modifier le code]

Les participants à des marathons et les coureurs sont susceptibles d'être victimes d'une intoxication à l'eau s'ils boivent trop durant l'effort. Cela se produit quand le niveau de sodium arrive en dessous de 135 mmol/L alors que l'athlète dépense une grande quantité de fluide. Cela a été remarqué comme étant la conséquence de la prévention de la déshydratation. Le personnel médical accompagnant les grandes courses et les marathons est entrainé afin de traiter immédiatement les cas suspects d'intoxication à l'eau en charge lorsque les coureurs montrent des signes de confusion. Également due à la dilution des fluides du sel, des crampes peuvent apparaître.

Sudations[modifier | modifier le code]

Toute activité entrainant de fortes sudations peuvent amener à une intoxication à l'eau lorsque de l'eau est consommée pour remplacer les fluides perdus. Les personnes travaillant dans de fortes chaleurs ou humidité pour de longues durées doivent faire attention à boire et manger dans la mesure à conserver la balance électrolyte. Les individus consommant des substances telles que la MDMA ("Ecstasy") peuvent être concernés, suer abondamment, boire de l'eau en trop grande quantité et rompre l'équilibre sanguin, causant une hyperhydratation. Même les individus ne restant que brièvement dans des conditions extrêmes de chaleurs et d'humidité peuvent subir cela durant la période de réhydratation.

Troubles mentaux[modifier | modifier le code]

La potomanie est un trouble mental causant, chez les patients, une grande anxiété, les amenant à boire beaucoup d'eau (plus de dix litres) et amenant à un risque d'intoxication.

Prévention[modifier | modifier le code]

L'intoxication à l'eau peut être évitée si l'individu n'absorbe qu'autant d'eau qu'il en perd, cela peut-être perçu comme boire uniquement lorsque l'on a soif. Des reins en bonne santé sont capables de produire un litre de fluide par heure, cependant le stress provoqué par des efforts sur la longue durée comme les maladies, peuvent significativement réduire ce chiffre.

Les boissons énergétiques contiennent des électrolytes pour supporter l'effort physique, cependant la majorité n'en contiennent pas assez. L'intoxication à l'eau ne doit pas être confondu avec la déshydratation.

Traitements[modifier | modifier le code]

Les intoxications moyennes ne requièrent que la restriction dans l'absorption d'eau. Dans les cas les plus graves, le traitement consiste en :

  • des diurétiques pour accélérer le processus d'élimination via les urines, ce qui est le plus efficace lors d'excès de volume sanguins ;
  • une injection intraveineuse de sel pour rétablir la quantité de sodium.

Lorsqu'un patient inconscient est nourri cliniquement (par exemple via un tube nasogastrique), l'eau perdue doit être attentivement remplacée pour conserver l'équilibre.

Cas notables[modifier | modifier le code]

Anna Wood mourut d'une intoxication à l'eau secondaire à la prise d'ecstasy, tout comme Leah Betts. Plusieurs enfants sont également mort d'intoxication à l'eau après avoir été contraint, comme punition, de boire de grandes quantité d'eau (notamment en juin 2002[1] ou en 2012[2]). L'acteur Anthony Andrews a survécu à une intoxication à l'eau après plusieurs jours en soins intensifs.

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]