Interventions sur le marché des changes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les interventions sur le marché des changes (ou interventions de change) sont des échanges de devises effectués par une banque centrale sur le marché des changes.

Elles visent à modifier la valeur du taux de change entre la monnaie nationale et les monnaies étrangères, lorsque celui-ci est jugé inadapté. Les interventions de change ne sont pas toujours rendues publiques par les banques centrales.

Leur efficacité est variable. Lorsque les principales banques centrales mondiales (ou autorités monétaires similaires) se coordonnent pour agir de concert sur le marché des changes, le résultat peut être important (voir Accords du Plaza et Accords du Louvre).

But[modifier | modifier le code]

Empêcher des variations trop rapides du taux de change, réduire une sur-évaluation ou une sous-évaluation trop importantes.

Les interventions font partie de la politique de change des banques centrales.

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

L'utilisation des réserves de change est basée sur la loi de l'offre et la demande. En effet, elles sont utilisées pour agir sur le cours de la monnaie locale, en "jouant" sur l'offre et la demande de la monnaie dont le cours est victime d'une appréciation ou d'une dépréciation :

  • En cas d'appréciation d'une monnaie (augmentation de sa valeur par rapport à une devise de référence, généralement le $) : la banque centrale locale peut décider de mettre en vente un certain montant de sa monnaie locale, ce qui constitue une augmentation de l'offre de monnaie locale, afin de réduire l'appréciation du taux de change.

Ce montant sera acquis par un tiers avec une devise étrangère, ce qui approvisionnera (ou constituera) la réserve de change de la banque centrale en question, pour cette devise.

  • En cas de dépréciation d'une monnaie : le pays peut choisir d'utiliser sa réserve de change d'une devise étrangère pour acheter de la monnaie locale, ce qui constitue une augmentation de la demande de la devise locale, afin de contribuer à soutenir le cours de la devise.

Stérilisation[modifier | modifier le code]

La banque centrale peut stériliser ses interventions sur le marché des changes[1].

  • lorsqu'elle achète de la monnaie nationale et vend la monnaie étrangère ; pour ne pas diminuer le stock global de monnaie nationale, elle ré-émet de la monnaie nationale.
  • lorsqu'elle vend de la monnaie nationale et achète la monnaie étrangère ; pour ne pas trop augmenter le stock global de monnaie nationale et ne pas générer d’inflation, elle retire de la monnaie nationale du système financier;

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir Les interventions sur le marché des changes, Banque du Canada, sept. 1999

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]