Internationale communiste ouvrière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Internationale communiste ouvrière (Allemand: Kommunistische Arbeiter-Internationale, KAI), connue aussi comme étant la Quatrième Internationale ouvrière, est considérée comme à la gauche de l'Internationale communiste. Elle fut fondée sur le Manifeste de la Quatrième Internationale communiste, publié par le Parti communiste ouvrier d'Allemagne (KAPD) en 1921.

Elle ne doit pas être confondue avec la Quatrième Internationale fondée par Léon Trotsky.

Histoire[modifier | modifier le code]

Elle fut créée en 1922, après une rupture au sein du KAPD, d'avec les membres de la Fraction d'Essen, incluant Herman Gorter (la Fraction de Berlin pensait que la formation d'une internationale était prématurée). La KAI fut rejointe par le Parti communiste ouvrier de Hollande, Sylvia Pankhurst du Communist Workers Party de Grande-Bretagne, le Groupe de la gauche communiste révolutionnaire de Russie (qui se rebaptisa Parti communiste ouvrier (Russie)), le Groupe communiste ouvrier de Russie et quelques éléments de la Gauche communiste en Belgique et du Parti communiste ouvrier de Bulgarie.

L'Internationale (KAI) ne fut jamais capable d'organiser des activités pour tous et ne représentait pas plus de quelques milliers de membres. À la suite de la dissolution de certains de ces membres fondateurs, elle s'affaiblit au point de disparaître au milieu des années 20.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • H. Gorter, L'Internationale ouvrière communiste, (1923) in Invariance, année VII, série II, N°5

Notes et références[modifier | modifier le code]