International Material Data System

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

IMDS (International Material Data System) est un Système International de collecte de Données Matières de la filière automobile dans le cadre des réglementations sur les Véhicules Hors d’Usage (VHU) et de REACH.

Introduction[modifier | modifier le code]

Les exigences règlementaires environnementales évoluent rapidement. À la restriction d’emploi de substances (Directive européenne 2000/53/CE) viennent maintenant s’ajouter l’homologation recyclage (Directive européenne 2005/64/CE) et le règlement européen REACH (RG 1907/2006). Pour répondre à ces réglementations et à leurs évolutions, un collectif de 8 constructeurs automobiles (Audi, BMW, Daimler Chrysler, Ford, General Motors, Porsche, Volkswagen et Volvo) ont développé en octobre 1999 une base de données dans laquelle tous les acteurs de l’industrie automobile vont déclarer les compositions détaillées des composants et matières qu’ils livrent. Ainsi, toutes les matières employées pour la fabrication de véhicules y sont archivées et suivies.

Le but de ces règlements sur les véhicules hors d’usage (VHU) est de prévenir la création de déchets en améliorant la conception des produits et de développer le recyclage et la réutilisation des déchets. Grâce à IMDS, il est possible de retrouver et de suivre les engagements des constructeurs automobiles et de leurs fournisseurs sur les lois et règlementations environnementales nationales et internationales.

Listes de produits interdits[modifier | modifier le code]

Le système IMDS est basé sur des listes de substances interdites ou soumises à déclaration selon les taux dans lesquels ces matières sont présentes dans les composants ou matériaux. Les constructeurs automobile présents dans la base, qui avant la création de IMDS avaient leurs propres listes, les ont harmonisés en une liste commune appelée GADSL (Global Automotive Declarable Substance List), à l’exception de Renault qui utilise son propre référentiel, lui aussi intégré à IMDS (Listes des substances noires, grises et orange).

L’évolution des listes est constante et est fonction des nouvelles réglementations.

Fonctionnement du système[modifier | modifier le code]

IMDS est un système en ligne gratuit, édité entre 1999 et 2008 par EDS, et disponible en plusieurs langues (allemand, anglais, italien, espagnol, portugais, français, japonais, chinois mandarin, coréen). V7.1 depuis le 19/11/2009. En août 2008 Hewlett-Packard a acquis EDS. La fusion entre les deux entreprises a été effective au 01/11/2009. Tous les actifs de EDS, y compris IMDS, ont été transférés chez HP qui est aujourd'hui l'éditeur de la base de données sans qu'il y ait pour autant d'incidence sur le fonctionnement du système. Chaque entreprise qui y participe possède un numéro identifiant (ID).

Puisque qu’il s’agit d’un système informatisé, IMDS identifie automatiquement les substances dangereuses en comparant les données saisies par les fournisseurs aux listes de substances interdites par l’intermédiaire de filtres que l’ont peut appliquer ou non aux déclarations reçues de ses fournisseurs. Par conséquent les constructeurs peuvent tracer les substances dangereuses directement à la source et les éliminer.

Non seulement les matériaux interdits doivent être indiqués, mais aussi toutes les substances entrant dans la composition des pièces. La déclaration se fait au moyen de fiches (MDS Material Data Sheet). C'est pourquoi les substances et les matériaux des produits doivent être connus en détail. Les déclarations saisies par chaque fournisseur sont transmises au client vers le numéro identifiant (ID) de celui-ci. Chaque composant, semi-composant ou matériau est lui aussi rattaché à un numéro identifiant.

Une fois reçue par le destinataire, la MDS peut être soit refusée (refus à motiver), soit acceptée. Elle peut être alors incorporée à une autre déclaration d’un ensemble de composants et ainsi de suite jusqu’au véhicule final. On obtient alors une arborescence.

Historique des Versions[modifier | modifier le code]

Date de Mise en Ligne Version
19.11.2009 7.1
04.06.2009 7.0
30.10.2008 6.1
24.04.2008 6.0
31.05.2007 5.0
07.12.2006 4.1
18.05.2006 4.0
01.03.2006 3.2
28.07.2005 3.1
23.06.2005 3.0
07.12.2004 2.2
18.03.2004 2.1.1
09.10.2003 2.1
12.06.2003 2.0
06.02.2003 1.9.1
02.11.2002 1.9
29.08.2002 1.8.4
23.07.2002 1.8.3
20.06.2002 1.8.2
25.04.2002 1.8.1
08.01.2002 1.7.2
03.12.2001 1.7.1
22.11.2001 1.7
31.07.2001 1.6.2
23.07.2001 1.6
30.04.2001 1.5
22.01.2001 1.4

Liste des constructeurs présents dans IMDS[modifier | modifier le code]

Présence depuis 2000[modifier | modifier le code]

Constructeur Identifiant
Audi 38100
Daimler 101
Chrysler 71459
Volvo 106
Ford 102
General Motors
Volkswagen 107
Porsche 105
BMW 103


Arrivée en 2002[modifier | modifier le code]

Constructeur Identifiant
Mazda 3100
Bugatti
Aston Martin 15095
Land Rover 1472
Seat
Fiat 1316
Toyota 10674
Ferrari 41053
Saab 303
Iveco 4772
Opel 104
Maserati 41053
Bentley
Jaguar 297
Vauxhall 104


Arrivée en 2003[modifier | modifier le code]

Constructeur Identifiant
Subaru
Isuzu 23778
Suzuki 28413
Ssangyong 71316
Nissan 15484


Arrivée en 2004[modifier | modifier le code]

Constructeur Identifiant
Kia 71404
Hyundai 71404


Arrivée en 2006[modifier | modifier le code]

Constructeur Identifiant
Renault 10753
Dacia 10753
Daewoo 77285
Renault Samsung Motors 34496
Chery 65651

Arrivée en 2007[modifier | modifier le code]

Constructeur Identifiant
Chrysler LLC 71459
Ssangyong Motor Company 64717


Arrivée en 2008[modifier | modifier le code]

Constructeur Identifiant
Shanghai GM 75773

Arrivée en 2009[modifier | modifier le code]

Constructeur Identifiant
Scania 46016
Mitsubishi Fuso Truck and Bus Corporation
Honda 84646

Arrivée en 2010[modifier | modifier le code]

Constructeur Identifiant
Shanghai Automotive Industry Corporation 87112
Fisker Automotive 85985

Principaux constructeurs absents[modifier | modifier le code]

Compléments[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]