International Cricket Council

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

25° 02′ 23.96″ N 55° 12′ 20.64″ E / 25.0399889, 55.205733325° 02′ 23.96″ N 55° 12′ 20.64″ E / 25.0399889, 55.2057333

International Cricket Council

Sport(s) représenté(s) Cricket
Création 15 juin 1909
Siège Dubaï
Nations membres plus de 100 associations nationales
Site internet Site de l'ICC

L'International Cricket Council (ICC, que l'on peut traduire par Fédération internationale de cricket) est l'instance dirigeante du cricket dans le monde.

Fondée en 1909 par des représentants de l'Angleterre, de l'Australie et l'Afrique du Sud sous le nom d'Imperial Cricket Conference, elle devient l'International Cricket Conference en 1965 avant de prendre sa désignation actuelle en 1989. Elle compte à ce jour plus de cent membres.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'Imperial Cricket Conference est fondée le 15 juin 1909 à Lord's (Londres) par des représentants de l'Angleterre (Marylebone Cricket Club), de l'Australie et de l'Afrique du Sud, sur proposition sud-africaine. L'objectif des sud-africains, notamment de l'homme d'affaire Abe Bailey, est d'organiser un tournoi entre les trois équipes. Lui et l'Anglais Lord Harris ont d'ailleurs des intérêts commerciaux entre Royaume-Uni et Afrique du Sud[1]. Dès sa création, l'organisation, « impériale », exclut d'intégrer des membres ne faisant pas partie pas partie de l'Empire britannique, écartant ainsi, par exemple, les Américains qui disposent à Philadelphie d'une équipe particulièrement compétitive[1].

Compétitions organisées[modifier | modifier le code]

L'International Cricket Council organise, entre autres, les principales compétitions pour les nations majeures du cricket : la Coupe du monde ou ICC World Cup, le Trophée des champions ou ICC Champions Trophy, et le Championnat du monde de Twenty20 ou ICC World Twenty20.

Organisation[modifier | modifier le code]

Officiels[modifier | modifier le code]

Jusqu'en 1989, l'ICC n'a pas ses propres dirigeants : ce sont ceux du Marylebone Cricket Club qui en ont la responsabilité. En 1989, Colin Cowdrey devient le premier secrétaire général (chairman) de l'ICC. Clyde Walcott est le premier non-britannique à la tête de l'ICC lorsqu'il occupe le même poste à partir de 1993. Le secrétaire général est remplacé par un président en 1997. Les membres de plein droit nomment le président par rotation pour une période de deux ans, avec une année supplémentaire en option[2]. L'Indien Jagmohan Dalmiya est le premier à occuper ce poste.

En 2007, c'est un comité qui est chargé de l'élection de celui qui dirigera l'ICC à partir de 2008, mais les deux candidats en lice, David Morgan et Sharad Pawar, arrivent à égalité. Suite à un accord entre eux, Morgan devient vice-président de 2007 à 2008 et Powar les deux années qui suivent, et l'un et l'autre occupent successivement le poste de président pendant deux ans à l'issue de leur vice-présidence[3].

L'ICC change alors en 2007 le règlement de l'élection : la présidence tourne entre six « zones » : l'Angleterre et les Indes occidentales, l'Inde et le Sri Lanka, l'Australie et la Nouvelle-Zélande, le Pakistan et le Bangladesh, l'Afrique du Sud et le Zimbabwe, et le reste du monde. Les membres de chaque zone doivent trouver un accord sur un nom à proposer au poste lorsque leur tour vient. La personnalité désignée occupe le poste de vice-président pendant deux ans, puis de président pendant les deux années qui suivent[4].

Liste des présidents de l'ICC depuis 1989
Période Personnalité Nationalité (sportive) Remarque
1989-1993 Colin Cowdrey Angleterre Chairman
1993-1997 Clyde Walcott Indes occidentales Chairman
1997-2000 Jagmohan Dalmiya Inde
2000-2003 Malcolm Gray Australie
2003-2006 Ehsan Mani Pakistan
2006-2007 Percy Sonn Afrique du Sud Décédé en cours de mandat[5]
2007-2008 Ray Mali Afrique du Sud Par intérim
2008-2010 David Morgan Angleterre
2010-2012 Sharad Pawar Inde
2012-2014 Nommé par l'Australie et la Nouvelle-Zélande, la candidature de John Howard a été rejetée.

Membres[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Cricket dans le monde.
Membres de l'ICC : en orange les membres de plein droit, en vert les membres associés, en violet les membres affiliés.

L'International Cricket Council compte depuis 2007 cent-un membres. Ces membres sont les instances dirigeantes du cricket dans différents pays ou zones géographiques[6].

Les « membres de plein droit » (full members) sont les instances dirigeantes des nations ou zones géographiques dont l'équipe nationale masculine est qualifiée pour jouer des matchs officiels de Test cricket. On en compte dix, le dernier en date étant le Bangladesh.

Les « membres associés » (associate members) sont les instances dirigeantes du cricket dans les pays ou zones géographiques qui ne sont pas full members mais dans lesquels le cricket est fermement implanté et organisé. On compte à ce jour trente-trois membres associés de l'ICC.

Enfin, les « membres affiliés » (affiliate members) sont les instances dirigeantes du cricket dans les pays ou zones géographiques où le cricket est pratiqué selon les Lois du cricket mais qui ne sont ni membres associés ni full members. Ces membres, au nombre de cinquante-huit depuis 2007, n'ont ni le droit de vote ni le droit de proposer ou amender des résolutions.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Gideon Haigh, « Its own worst enemy », Cricinfo,‎ 2009 (consulté le 26 juin 2009)
  2. (en) « Sonn gets one more year as ICC president », Cricinfo,‎ 2007 (consulté le 14 avril 2010)
  3. (en) « Morgan set to become ICC president », Cricinfo,‎ 2007 (consulté le 14 avril 2010)
  4. (en) « Morgan to succeed Mali as president », Cricinfo,‎ 2007 (consulté le 14 avril 2010)
  5. (en) « Ray Mali appointed acting president of ICC », Cricinfo,‎ 2007 (consulté le 14 avril 2010)
  6. (en) Martin Williamson, A brief history of International Cricket Council, Cricinfo.com

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]