Intensité énergétique (physique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Intensité.

L’intensité énergétique est une grandeur radiométrique qui est la mesure de la puissance (ou flux énergétique) d'un rayonnement électromagnétique émise par une source ponctuelle, par unité d'angle solide, dans une direction donnée. Son unité dans le Système international d’unités[1] est le watt par stéradian (W·sr-1). Cette grandeur sert à définir le candela, l'unité de mesure de son correspondant photométrique l'intensité lumineuse[2],[3],[4].

Relations entre intensité énergétique et flux énergétique[modifier | modifier le code]

L'intensité énergétique I_e est liée au flux énergétique élémentaire \mathrm d \Phi_e émis dans un faisceau d'angle solide \mathrm d \Omega par la relation :

I_e = \frac {\mathrm d \Phi_e}{\mathrm d \Omega}.

Dans le cas particulier où le flux énergétique \Phi_e est uniformément réparti sur l'angle solide \Omega, alors l'intensité est la même pour toutes les directions inclues dans cet angle solide : I_e = \frac {\Phi_e}{\Omega}.

Cette approche simplifiée peut être employée, en première approximation, pour étudier, en autres :

  • une source isotrope pour laquelle l'intensité est égale dans toutes les directions, c'est-à-dire sur un angle solide \Omega = 4 \pi \ \mathrm{sr} ;
  • un projecteur émettant une faisceau conique d'angle solide \Omega dont toutes les directions sont caractérisées par la même intensité.

Ces relations sont les mêmes si on utilise les grandeurs photométriques (intensité lumineuse et flux lumineux) correspondantes.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Bureau international des poids et mesures 2006, p. 27-31
  2. Bureau international des poids et mesures 2006, p. 26
  3. bipm.org, site du Bureau international des poids et mesures : Unité d'intensité lumineuse (candela) - Consulté le 6 octobre 2013
  4. Tamer Bécherrawy 2006, p. 28, lire en ligne

Bibliographie[modifier | modifier le code]