Intérêts composés

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un capital est placé à intérêts composés lorsque les intérêts de chaque période sont incorporés au capital pour l'augmenter progressivement et porter intérêts à leur tour.

Calcul d'intérêts composés[modifier | modifier le code]

Pour calculer des intérêts composés annuellement, il suffit d'utiliser une suite géométrique, dont la formule est :

V_f = V_i.(1+\rho)^a\,,

V_f est la valeur finale, V_i la valeur initiale, \rho le taux d'intérêt sur une période, et a le nombre de périodes (d'années, semestres, trimestres, etc). L'habitude est d'exprimer le taux d'intérêt en pourcentage, ainsi on écrira 2 % pour \rho=0,02.

Par exemple, en plaçant 10 euros à un taux de 2 % par an pendant 5 ans, on obtient :
10.(1+ 2/100)^5=11,04
Après 10 ans, le total sera de 12,19 € ; après un siècle, de 72,45 €.

Cette somme V_f est aussi celle qui est due par un emprunteur au bout de a années, au taux d'intérêt \rho (s'il n'a rien remboursé entre temps).

Les intérêts peuvent aussi être composés sur n fractions d'une année, par exemple 12 mois, même si le taux \rho reste exprimé par an. Un intérêt égal à \rho/12 est alors versé à la fin de chaque mois. La valeur finale au bout de a années est alors donnée par

V_f = V_i.(1 + \rho/n)^{na}\,.

On peut aussi composer l'intérêt sur des trimestres ou des jours. Pour comparer les différentes périodes de composition, on calcule le taux effectif sur un an :

1-\frac{V_f}{V_i} = 1 - \left(1 + \rho/n\right)^n.

Pour un même taux \rho, plus la période de composition est courte, plus le taux effectif est grand.

Mais il est intéressant de remarquer que le taux effectif converge vers une valeur bien définie lorsqu'on découpe l'année en une infinité de périodes de composition infiniment courtes, c'est-à-dire lorsque n tend vers l'infini. En effet, on peut démontrer que :


\lim_{n \to +\infty} (1 + \rho/n)^n =e^\rho
.

Cette formule est utilisée pour calculer ce qu'on appelle des intérêts composés continument.

Valeur finale[modifier | modifier le code]

 V_f = V_i ( 1+\rho )^a\,

Cette formule donne la valeur future V_f d'un investissement V_i avec un accroissement à un taux d'intérêt de \rho pendant a périodes.

Valeur initiale[modifier | modifier le code]

 V_i = \frac {V_f} {\left( 1+\rho \right)^a}\,

Cette formule donne la valeur initiale V_i (ou valeur présente) nécessaire pour obtenir une certaine valeur future V_f si le taux d'intérêt de \rho est capitalisé pendant a périodes.

Taux d'intérêt[modifier | modifier le code]

 \rho = \left( \frac {V_f} {V_i} \right)^\left(\frac {1}{a} \right)- 1

Cette formule donne le taux d'intérêt composé \rho obtenu si un investissement initial V_i donne une valeur finale V_f après a périodes d'accroissement.

Périodes nécessaires[modifier | modifier le code]

a = \frac {\ln { \frac {V_f} {V_i} }} { \ln {(1+{\rho})} }

Cette formule donne le nombre de périodes a nécessaires pour obtenir une valeur finale V_f à partir d'un investissement initial V_i si le taux d'intérêt est de \rho (\ln désigne la fonction logarithme népérien).

Articles connexes[modifier | modifier le code]