Insurrection de la Bosnie-Herzégovine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L’Insurrection de la Bosnie-Herzégovine en 1875–1878 est une révolte des Serbes de Bosnie-Herzégovine contre les forces de l'Empire ottoman. L'insurrection, qui débute en Herzégovine avant de s'étendre à la Bosnie toute entière, est causée par la politique très dure des gouverneurs ottomans sur la région.

En dépit des réformes libérales promises par le sultan Abdülmecid Ier à partir de 1839 (Hatt-i Sharif de Gülhane), la Bosnie-Herzégovine continue à être gouvernée d'une main de fer par les fonctionnaires ottomans tout au long du XIXesiècle. Les chrétiens y restent durement imposés et les différences de traitement entre musulmans et chrétiens persistent. Par conséquent, la population se soulève massivement en 1875, ce qui aboutit à de terribles massacres de la part des autorités en 1877. 200 000 chrétiens fuient alors la région pour trouver refuge en Autriche-Hongrie.

Durant leur soulèvement, les rebelles sont secondés par des volontaires issus des principautés de Serbie et de Monténégro, ce qui débouche sur la guerre serbo-turque de 1876-1878. Le conflit s'étend à d'autres régions des Balkans (Insurrection bulgare d'avril 1876, Guerre russo-turque de 1877-1878) et correspond à l'un des moments forts de la question d'Orient.

En 1878, le Congrès de Berlin restaure la paix dans la région. Celui-ci confère leur pleine indépendance à la Serbie et au Monténégro. Cependant, il aboutit aussi à l'occupation de la Bosnie-Herzégovine par l'Autriche-Hongrie.