Instrument virtuel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les instruments virtuels, autrement appelés softsynths ou virtual instruments, permettent de jouer de la musique sur ordinateur, en produisant des sons électroniques ou en cherchant à recréer le son d'instruments réels. On les préfère à ces derniers pour leur moindre coût et leur encombrement nul.

Les deux grands types d'instruments virtuels[modifier | modifier le code]

Les compilations de samples[modifier | modifier le code]

Le premier type d'instruments virtuels est rencontré dans le domaine des échantillonneurs (samplers en anglais). Le terme instrument virtuel désigne alors un ensemble d'échantillons (samples), souvent regroupés au sein d'un même fichier pour faciliter les manipulations.

Ces échantillons (quelques centaines en général) sont issus de l'enregistrement méthodique d'un véritable instrument. Chaque échantillon correspond à une note de l'instrument, une nuance, un enchaînement, une technique de jeu. L'échantillonneur est souvent connecté à un clavier maître MIDI, qui déclenchera, pour chaque touche pressée, la lecture de l'échantillon correspondant.

On dispose alors d'un clavier électronique doté d'un son extrêmement réaliste.

Les instruments virtuels, tels que nous les abordons ici, couvrent un très large domaine d'utilisation, que ce soit dans le style de musique ou dans la nature des instruments échantillonnés. On trouve des orchestres complets, le plus remarqué à ce jour étant la Vienna Symphonic Library (plusieurs dizaines de gigaoctets de samples). La plupart des instruments virtuels sont commerciaux, car l'échantillonnage méticuleux d'un instrument réel a un coût : l'opération est très longue et nécessite un matériel d'enregistrement de grande qualité.

Cependant, il existe des instruments virtuels gratuits et d'excellente qualité, tel que le Maestro Concert Grand v2. Il s'agit d'un piano échantillonné par Mats Helgesson en 2003 et distribué au format GigaSampler, format de fichiers très courant dans le monde des instruments virtuels. Il est téléchargeable notamment sur le site officiel de LinuxSampler, un échantillonneur libre pour Linux et Mac OS X.

Les synthétiseurs[modifier | modifier le code]

Le terme instrument virtuel désigne également un programme informatique pour la création musicale assistée par ordinateur. Il fonctionne comme un synthétiseur, mais est entièrement réalisé sous forme logicielle. Un synthétiseur virtuel répond à tous les messages MIDI à l'image d'un vrai synthétiseur. Rebirth et Reason, logiciels de l'éditeur Propellerhead, ont contribué à la popularisation du concept des instruments virtuels.

La puissance de calcul des processeurs de dernière génération (depuis 2000) a permis la création de modèles numériques performants, contribuant à une synthèse numérique de qualité de sons acoustiques ou numériques. On en arrive ainsi à l'imitation des instruments réels.

Dans les studios d'enregistrement, par exemple, les sons d'un synthétiseur lourd et encombrant du début des années 80, peuvent être générés aujourd'hui à l'aide d'un synthétiseur virtuel, libérant ainsi de l'espace physique dans le studio. Les logiciels de synthèse virtuelle couplés à de puissants séquenceurs et installés sur des ordinateurs portables de dernière génération ont apporté une certaine forme de nomadisme pour beaucoup de musiciens.

Les instruments virtuels peuvent fonctionner en mode autonome (standalone dans le langage du métier) ou en tant que plugin (insérable en français). La particularité d'un plugin est de s'insérer au sein d'autres logiciels (applications hôtes). Parmi ces applications hôtes, on trouve le plus souvent des séquenceurs : Cubase, Ableton Live, Logic Pro, Pro Tools, Digital Performer, Reaper, ou Cakewalk Sonar parmi les logiciels commerciaux, et Ardour ou LMMS parmi les logiciels libres.

Il y a différents instruments virtuels sous forme de plugins :

Les boites à rythmes[modifier | modifier le code]

Les Boîtes à rythmes (BAR) sont des échantillons soit des synthétiseurs spécialisé dans la modélisation de son type batterie ou Instrument de percussion. Il se compose généralement au niveau de l'interface visuelle par un certain nombre de pad pouvant chacun recevoir des échantillons. Dans la majorité des cas un kit de batterie ( banque de son batterie ) est livré par défaut. Pour chaque pad il est possible de régler le volume, la tonalité, la vélocité voir l'enveloppe ADSR . Le nombre de voies qui sort de ces synthétiseurs diffère entre eux ( toujours 2 voies pour la stéréo et plusieurs voies mono)

Liste des Synthétiseurs virtuels BAR[modifier | modifier le code]

  • FPC de FL studio
  • Gamma 9000 de Koblo
  • Battery de Native Instruments
  • Groove Agent de Steinberg Media Technologies
  • LM4 est un plug in VST sortie en 1999 qui offre une sortie stéréo et 4 sortie mono
  • BAR de Snapse Orion
  • Attack de Waldorf Music
  • BFD de Fxpansion
  • Rebirth de propellerhead [1]
  • Voodoo de Bitheadz

Synthétiseurs virtuels les plus populaires[modifier | modifier le code]

La plupart des logiciels compatibles audio/midi est livrée avec des synthétiseurs virtuels

Voir également[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]