Instrument de musique médiévale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Joueurs de musette (enluminure tirée des Cantigas de Santa Maria)
Joueur de shawm (Cantigas de Santa Maria)
Joueurs de chalemie double (Cantigas de Santa Maria
Joueurs de traverso (Cantigas de Santa Maria)
Joueurs de galoubet et de tabor (Cantigas de Santa Maria)
Joueurs de frestel (Cantigas de Santa Maria)

Un instrument de musique médiévale, fait partie de l'instrumentarium utilisé pour la pratique musicale du Xe siècle au XIVe siècle qui correspond à la période de la musique médiévale. Chaque instrument est développé pour satisfaire à la pratique de la musique profane telle qu'elle était jouée par les jongleurs et les ménestrels. La musique religieuse étant principalement vocale, peu d'instruments en dehors de l'orgue sont employés dans les églises[1].

Les instruments de musique en usage durant le Moyen Âge sont de plusieurs ordres. On distingue dans l'instrumentarium médiéval, les « hauts » et les « bas » instruments, définis selon leurs emplois et leurs sonorités : hauts instruments pour le plein air comme les tambours, les cornemuses, les trompettes, etc. et bas instruments pour la musique d'intérieur, luth, vièle, guiterne, etc.

Plusieurs romans médiévaux, comme ceux de Chrétien de Troyes ou de Guillaume de Machaut, décrivent des pratiques instrumentales dans les cours ou dans les fêtes[2]. L'iconographie, à travers les manuscrits ou les sculptures, donne aussi des indications sur la nature des instruments joués à l'époque, particulièrement le manuscrit des Cantigas de Santa Maria avec ses 427 chansons illustrées de représentations en couleurs de musiciens jouant une grande variété d'instruments de musique. Peu d'instruments médiévaux ont été conservés, un exemplaire d'une citole dite la citole de Warwick-Castel est conservée au British Museum datant de 1340 environ[3]. Au XXe siècle, à partir de ces sources, des facteurs ont reconstitué la plupart de ces instruments pour des ensembles interprétant la musique médiévale.

Type d'instruments[modifier | modifier le code]

La classification hauts et bas instruments décrit la puissance (forte ou douce, de plein air ou d'intérieur) et non le registre (aigu ou grave).

Bas instruments[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Claude Riot (1995) Chants et instruments - Trouveurs et jongleurs au Moyen Âge p. 63
  2. Théodore Gérold (1983) La Musique au Moyen Âge p. 370
  3. Claude Riot (1995) Chants et instruments - Trouveurs et jongleurs au Moyen Âge p. 107

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Claude Riot, Chants et instruments - Trouveurs et jongleurs au Moyen Âge, édition Desclée de Brouwer collection Rempart, Paris 1995