Institut universitaire européen de Florence

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir IUE.
Institut universitaire européen de Florence
Image illustrative de l'article Institut universitaire européen de Florence
Nom original European University Institute
Informations
Fondation 1972
Type Organisation internationale
Localisation
Coordonnées 43° 48′ 10″ N 11° 16′ 58″ E / 43.802778, 11.282778 ()43° 48′ 10″ Nord 11° 16′ 58″ Est / 43.802778, 11.282778 ()  
Ville Florence, Fiesole
Pays Italie
Direction
Président Josep Borrell
Chiffres clés
Étudiants 550 (doctorants) et 100 postdoctorants
Troisième cycle Doctorats
Divers
Site web www.eui.eu

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Institut universitaire européen de Florence

L'Institut universitaire européen de Florence (IUE) (en anglais : European University Institute) est une organisation internationale dispensant des formations de 3e cycle universitaire en « sciences politiques et sociales, économie, droit, histoire et civilisation », et exerçant des missions de recherche. Il est financé par les États membres et l'Union européenne[1].

Création et statut juridique[modifier | modifier le code]

L'IUE trouve son origine au congrès de la Haye (1948), fondateur du Mouvement européen. Le projet n'aboutira qu'au début des années 1970 par la signature de la convention du 19 avril 1972, liant les six États membres fondateurs de la Communauté économique européenne (CEE). Il a été inauguré en 1976 et a statut d'organisation internationale. Il ne dépend donc d'aucun État, ni de l'Union européenne.

Siège[modifier | modifier le code]

L'Institut occupe une partie de plusieurs édifices historiques remarquables situés à Fiesole et dans les faubourgs de Florence :

Missions[modifier | modifier le code]

L'IUE a pour mission de former des futurs enseignants-chercheurs et des hauts fonctionnaires des organisations internationales et de l'Union européenne, en donnant à leur parcours universitaire une dimension européenne.

Pour cela, l'IUE recrute des étudiants titulaires d'un master II, principalement originaires des États membres de l'Union européenne (même s'il accueille 50 nationalités différentes) et privilégie les projets de thèse intégrant une perspective européenne et les recherches traitant de la construction européenne.

Il délivre un diplôme de doctorat après quatre années d'étude, qui est reconnu comme équivalent au doctorat français. L'Institut dispense également plusieurs programmes postdoctoraux et s'est vu confié la conservation des Archives historiques de l'Union européenne (cf. infra)

Administration[modifier | modifier le code]

L'Institut est dirigé par un président (Joseph H. H. Weiler depuis septembre 2013), secondé par un secrétaire général (Pasquale Ferrara). Il est administré par un haut conseil où siègent les représentants des États cosignataires de la convention.

Anciens présidents[modifier | modifier le code]

Organisation et composantes[modifier | modifier le code]

Départements[modifier | modifier le code]

L'IUE se compose de quatre départements de recherche en sciences sociales et humaines :

Centre Robert Schuman[modifier | modifier le code]

L'Instut comprend également un centre d'études avancées en recherche sur les politiques publiques (Robert Schuman center for advanced studies - RSCAS).

Archives historiques de l'Union européenne[modifier | modifier le code]

Les Archives historiques de l'Union européenne (AHUE) conservent et rendent accessibles les documents produits par les institutions de l'Union européenne, conformément à la règle des trente ans en matière d'accès au public des documents d'archives. Les AHUE ont été créées à la suite de la décision, en 1983, de la Communauté européenne de l'acier et du charbon (CECA) et du Conseil d’ouvrir leurs archives historiques au public. Un accord entre la Commission européenne et l'Institut universitaire européen en 1984 a conduit à la création des AHUE à Florence. Les Archives sont administrées par l'IUE et sont opératives à Florence depuis 1986.

Les AHUE ont aussi pour vocation la collecte des dépôts et collections privées de personnalités, mouvements et organisations internationales ayant joué un rôle important dans le processus d'intégration européenne. Elles accueillent plus de 150 dépôts d'archives privées de politiciens européens éminents, mouvements et associations, une collection spécialisée de livres et de documentation et conservent une importante collection de sources d'histoire orale. Les Archives facilitent la recherche sur l'histoire de l'Union européenne et le processus d'intégration et sont les promoteurs de l'intérêt public pour l'intégration européenne, renforçant la transparence dans le fonctionnement des institutions de l'UE.

Programme post-doctoral Max Weber[modifier | modifier le code]

Dirigé par Ramon Marimon, le Programme post-doctoral Max Weber a été créé en 2005 afin de préparer de jeunes diplômés à leur future carrière professionnelle dans l'espace européen de l'éducation (agenda de Lisbonne).

Financé par l'Union européenne, il constitue « le plus vaste dans le domaine des sciences sociales en Europe »[2].

Autres programmes post-doctoraux[modifier | modifier le code]

L'IUE a mis en place plusieurs programmes attribuant des bourses post-doctorales :

Personnalités liées à l'Institut[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  1. Source : site officiel de l'Institut
  2. Brochure de présentation