Institut universitaire en santé mentale Douglas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

45° 26′ 32″ N 73° 35′ 07″ O / 45.4422, -73.5854

L'entrée principale de l'Institut Douglas
Jardins à l'avant de l'Institut

L'Institut Douglas, anciennement l'Hôpital Douglas, est un centre hospitalier de Montréal affilié à l'Université McGill et à l’Organisation mondiale de la santé[1], qui soigne les personnes souffrant de maladies mentales.

Ses équipes de spécialistes et de chercheurs font constamment évoluer les connaissances scientifiques, les intègrent aux soins offerts à leurs patients et les partagent avec la communauté pour la sensibiliser et ainsi éliminer les préjugés entourant la maladie mentale. Il est situé sur le boulevard LaSalle, sur un terrain de 607 050 mètres carrés aux abords du fleuve Saint-Laurent dans l'arrondissement de Verdun à Montréal.

Histoire[modifier | modifier le code]

Fondé en 1881, par Alfred Perry et un groupe composé de membres du clergé protestant et de citoyens de Montréal, l’Institut Douglas est alors nommé « Protestant Hospital for the Insane ».

Dès ses débuts, l’Institut a dû s’appuyer sur la communauté pour assurer son développement. N’étant pas dirigé par une organisation religieuse, comme c’était le cas de la plupart des hôpitaux francophones, il fallait compter davantage sur la générosité du public et sur le bénévolat.

C’est en 2006, lors de son 125e anniversaire, que le Douglas est nommé Institut universitaire en santé mentale, désignation spéciale attribuée à une organisation en santé reconnue au plan national pour son expertise dans un domaine spécifique et dont la mission comprend plusieurs volets : prodiguer des soins, faire de la recherche et de l’enseignement, et évaluer les technologies[2].

Mission[modifier | modifier le code]

L'Institut Douglas est un chef de file international en soins, recherche et enseignement en santé mentale.

  • Il offre des services d'excellence spécialisés et surspécialisés dans un contexte de continuum de soins avec ses partenaires de la première ligne;
  • Il mise sur la prévention et le rétablissement, et contribue à la déstigmatisation de la maladie mentale;
  • Il contribue à l'avancement des connaissances et des pratiques par la recherche et l'enseignement de pointe.

Mandats[modifier | modifier le code]

À titre d'Institut universitaire en santé mentale, le Douglas a le triple mandat de soigner, de découvrir et d’enseigner dans un contexte de partage des connaissances. Son programme d'éducation du public comporte deux événements-phare: l'École Mini Psy[3] et les Vues de l'esprit[4].

Campagne de sensibilisation[modifier | modifier le code]

Avec le soutien de la Fondation du Douglas, l'Institut a lancé en 2007 une campagne de sensibilisation à la santé mentale. Cette campagne consiste à ériger des panneaux d’affichage à travers Montréal et à inviter la population à consulter des mini-sites portant sur des thèmes particuliers tels que le burn-out, la dépression et les troubles de l'alimentation. En 2010, l'Institut Douglas lance la vidéo "Le cerveau, aussi, a besoin d'amour" qui invite le public à prendre soin de sa santé mentale[5].

Spécialités[modifier | modifier le code]

Dépression, phobies, premier épisode de psychose, rythmes circadiens, schizophrénie, stress, suicide, troubles bipolaires, troubles de l'alimentation (boulimie et anorexie), trouble du déficit d'attention avec ou sans hyperactivité (TDAH), troubles généraux d'anxiété, troubles obsessifs compulsifs, troubles de la personnalité, troubles de stress post-traumatique (TSPT), vieillissement et maladie d'Alzheimer

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]