Institut technologique européen d'entrepreneuriat et de management

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
ITEEM
Image illustrative de l'article Institut technologique européen d'entrepreneuriat et de management
Nom original Institut technologique européen d'entrepreneuriat et de management
Informations
Fondation 2003
Type Formation double compétence
Ingénieur-Manager-Entrepreneur
Localisation
Ville Lille
Pays Drapeau de la France France
Campus Cité scientifique Villeneuve-d'Ascq
Direction
Directeur Thierry Fricheteau
Chiffres clés
Étudiants 60 par promotion
Niveau Bac + 5
Divers
Particularités Entrepreneuriat
Affiliation École centrale de Lille
Skema Business School (ESC Lille & CERAM Nice)
Site web http://iteem.ec-lille.fr/

L'Institut technologique européen d'entrepreneuriat et de management ou Iteem est un département de l'École centrale de Lille. L'Iteem a ouvert ses portes en 2003, et forme en 5 ans des « Ingénieurs Managers Entrepreneurs ». Elle est une formation alternative à un Master en création d'entreprise[1].

Formation double compétence ingénieur-manageur[modifier | modifier le code]

le premier logo de l'Iteem
premier logo

Cette formation est basée sur l'association d'une école de commerce et d'une école d'ingénieur généraliste. L'Iteem forme des « Ingénieurs Managers Entrepreneurs » ayant une double compétence à la fois scientifique et commerciale. L'Iteem est en effet le fruit du partenariat entre SKEMA Business School et l'École centrale de Lille. Le recrutement a lieu après le bac scientifique et permet d'obtenir un diplôme d'ingénieur de l'École Centrale de Lille, spécialité génie industriel et entrepreneurial, qui a obtenu l'avis favorable de la commission des titres d'ingénieurs (CTI).

Innovation et entrepreneuriat[modifier | modifier le code]

Par son approche pédagogique innovante et au travers d'activité de formation par projets, l'institut facilite la maturation des innovations et accompagne l'apprenti-Entrepreneur dans le développement de son propre projet. Il est notable que l'Iteem est localisé à proximité du Laboratoire de génie industriel de Lille, une unité de recherche de l'École centrale de Lille.

L'incubateur d'entreprises GENI animé par l'École centrale de Lille est mis à contribution des entrepreneurs en aval de l'institut.

Cité scientifique[modifier | modifier le code]

L'Iteem se situe sur le campus de la cité scientifique de Villeneuve-d'Ascq rue de Ticleni (Campus Lille I - Université Lille Nord de France). Les locaux de l'École centrale de Lille et de Skema Business School Lille sont parfois également utilisés. De nouveaux bâtiments situés sur le campus de la cité scientifique ont été inaugurés en novembre 2009.

Une formation en 5 ans[modifier | modifier le code]

Les 3 premières années sont consacrées à l'apprentissage des savoirs fondamentaux dans le domaine de l'ingénierie. Durant ces trois premières années qui ne sont pas une prépa intégré, les étudiants reçoivent aussi des cours en rapport avec la compétence managériale et commerciale.

En fin de troisième année, début mai, les étudiants partent faire un stage en entreprise de 9 mois à l'international[2], dans un pays non francophone.

En 4e année, les étudiants prennent du recul sur les savoirs théoriques et prennent un angle plus global axé sur les grands modèles managériaux et scientifiques.

En 5e année, les choix d'orientations sont nombreux. Le but étant que chaque étudiant développe son propre projet personnalisé. Il est possible de faire un échange avec l'université de Sherbrooke au Canada, de partir faire un des nombreux masters de SKEMA Business School ou de choisir une option de l'École centrale de Lille les trois premiers jours de la semaine, puis de choisir une filière le jeudi et le vendredi entre la filière entrepreneuriale, le master of science PPMBD de SKEMA Business School ou la filière historique IME de l'Iteem.

Après la formation[modifier | modifier le code]

La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?

Découvrez ce que font certains diplômés après la formation sur la chaîne YouTube de l'Iteem

  • Banque 6,3 %
  • Assurance / Finance 10,3 %
  • Bâtiment / Travaux Publics / Construction 19,5 %
  • Cabinet d’audit 1,9 %
  • Commerce / Distribution 19,5 %
  • Energie 9,4 %
  • Immobilier 1 %
  • Industrie agroalimentaire 3 %
  • Industrie automobile / aéronautique / ferroviaire 6,3 %
  • Industrie chimique / pharmaceutique / cosmétique 4 %
  • Métallurgie et transformation des métaux 1,6 %
  • Société de conseil 15,6 %
  • Technologies de l’information 14 %
  • Autres secteurs 7,1 %

Chiffres de l’enquête de décembre 2011 qui s’appuie sur les résultats consolidés des quatre promotions d’élèves diplômés de l’Iteem, avec un taux de réponse de 87%.

Racines historiques de 1854 à 2003[modifier | modifier le code]

Dès 1854, des cours d'ingénierie et de droit commercial[3] ont été professés à l'École des arts industriels et des mines de Lille. En 1872, une réforme des études à l'École des arts industriels et des mines de Lille créée en 1854, conduit à sa transformation en l'Institut industriel agronomique et commercial du nord de la France. Cet Institut industriel comprend en plus de la formation principale d'ingénieurs civils en trois ans (Filière G1-G2-G3), une formation au sein d'une École de commerce intégrée [4]. L'Institut fut renommé Institut industriel du Nord en 1875 et après plusieurs réformes du programme d'études entre 1875 et 1881, l'École de commerce intégrée fut supprimée en 1881. L'Institut industriel du Nord est devenu ultérieurement l'École centrale de Lille. L'École supérieure de commerce de Lille fut recréée en 1892 comme établissement autonome par la Chambre de commerce et d'industrie de Lille. Au début du XXIe siècle, l’École supérieure de commerce de Lille est à nouveau rattachée à l’École centrale de Lille dans le cadre de l’article 43 de la loi de 1984 [5]. C'est en 2003 que les deux Écoles, cousines en raison du lien historique, créent l'Institut technologique européen d'entrepreneuriat et de management, qui renoue avec l'intention de formation double compétence[6] initiée plus d'un siècle auparavant.

La vie associative[modifier | modifier le code]

Outre le classique Bureau des élèves (BDI : Bureau Des Iteemiens), l'établissement anime nombre d'associations dont l'activité va de la mission humanitaire, à l'organisation d’événements sportifs en relation avec des entreprises. Par ailleurs, les élèves Iteemiens ont l'opportunité de rejoindre les associations de l'Ecole centrale de Lille, de même que les Centraliens peuvent participer à l'activité d'une association Iteemienne.

Le Bureau des Iteemiens (BDI), s'occupe principalement de la vie étudiante, il organise divers événements afin de lier les élèves, de faire connaître l'Iteem à l'extérieur. On retiendra notamment l'organisation de la remise des dîplomes (RDD), rendez-vous incontournable au sein de l'école.

Alt'Iteem est une association qui a pour objectif d'emmener une ou plusieurs équipes au Challenge Altigliss organisé par l'ESC Grenoble.

Cobalt est une association sportive visant à rapprocher Iteemiens et étudiants en général avec le monde professionnel.

Human'Iteem réalise des projets d'aide humanitaire. Plusieurs actions ont vu le jour au Maroc et au Burkina Faso depuis la création de l'association.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mastère création d'entreprise de l'École centrale de Lille
  2. « The blog for sharing different experiences »
  3. P. Francq, Cours élémentaire et pratique de droit commercial, divisé en 43 leçons, Paris, Larousse et Boyer,‎ , In-16, 239 p.
    (notice BnF no FRBNF30460497m)
  4. L'Etude de L'Enseignement Professionnel,‎ (réimpr. BiblioBazaar) (ISBN 1115051288 et 9781115051286, lire en ligne)
    Institut industriel agronomique et commercial du nord de la France: École industrielle et école de commerce (1872)
  5. Rapport d'évaluation de l'École supérieure de commerce de Lille, AERES, coll. « Agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur (France) »,‎ (lire en ligne), p. 15
  6. Notons par exemple Henri Cons, simultanément professeur à la faculté de lettre de Lille, à l'École supérieure de commerce de Lille et à l'Institut industriel du Nord (publications en 1895-1896) : Henri Cons, Précis d'histoire du commerce, Paris, Berger-Levrault, coll. « Institut industriel du Nord »,‎ , 2 vol. ; in-8 [détail des éditions] (lire en ligne)
    (notice BnF no FRBNF30264712v)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]