Institut national de la statistique (Côte d'Ivoire)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Institut national de la statistique
Image illustrative de l'article Institut national de la statistique (Côte d'Ivoire)

Création 18 novembre 1996
Type Service central de statistique publique
Siège Abidjan Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire
Langue(s) Français
Directeur général Ibrahim Bâ
Affiliation(s) AFRISTAT
Site web www.ins.ci

L'Institut national de la statistique (INS) est le service officiel des statistiques de Côte d'Ivoire, transformé en une société d'état par décret en 1996[1]. Ses activités s'organisent dans le cadre plus général du système statistique de la Côte d'Ivoire toujours régi par la loi française de 1951[2] applicable aussi dans les colonies et en principe jusqu'à son remplacement par les autorités de l'état indépendant.

L'INS est placé sous la tutelle du ministre chargé de la statistique[3].

Mission[modifier | modifier le code]

l'INS est une société d'état ayant pour objet:

  • d'élaborer les comptes de la nation et la centrale de bilans :
  • de réaliser. en collaboration avec les administrations et organismes publics concernés, le programme annuel ou pluriannuel des recensements et enquêtes ;
  • de mettre en exploitation a des fins statistiques des données issu de la gestion administratives prévue à l’article 3 du décret de création du Comité national de la Statistique et de la NormalIsation comptable ;
  • d'assurer sur le plan national, la mise en cohérence et la centralisation puis la synthèse et la diffusion de l'ensemble des données statistiques. économiques et démographiques collectées par les organismes para-publics ;
  • de mettre en place un système statistique permettant l'observation systématique et régulière des divers aspects de l'évolution des faits économiques, financiers. sociaux et démographiques;
  • de développer les activités statistiques au nIveau régional;
  • d'assurer contre rétribution. l'exécution de travaux et d'études statistiques d'ordre économique, démographique ou social à la demande d'organismes privés ou publics, nationaux ou internationaux ;
  • d'assurer la liaison avec les services similaires existant à l'étranger ainsi qu'avec ceux des organismes internationaux,

Organisation[modifier | modifier le code]

L’Institut national de la statistique, société d'état inscrite au registre du commerce de Côte d'Ivoire, est administré par un conseil d’administration composé de 3 à 6 membres et doté d'une direction générale chargée de mettre en œuvre les décisions du conseil d'administration.

La société est contrôlée par deux commissaires aux comptes choisis parmi ceux inscrits sur la liste des commissaires agréés en Côte d'Ivoire ; ils ont pour mission permanente de vérifier les documents, livres et valeurs de la société, et de contrôler la régularité et la sincérité des comptes sociaux, des informations données dans les rapports du conseil d'administration.

Le personnel de la société, à l'exception des fonctionnaires détachés, est régi par le code du travail de Côte d'Ivoire.

Conseil d'administration[modifier | modifier le code]

Le conseil d'administration est investi des pouvoirs les plus étendus pour agir en toute circonstance au nom de la société dans la limite de l'objet social et de ceux expressément réservés par les statuts, notamment:

  • approbation des comptes;
  • ouverture des comptes bancaires;
  • adoption du budget;
  • règlement intérieur.

Ses membres sont nommés et révoqués en conseil des ministres ; son président est l'un d'entre eux choisi par ses pairs et sa nomination est entérinée par décret pris en conseil des ministres.

Direction générale[modifier | modifier le code]

La société est dirigée et représentée dans les rapports avec les tiers par un directeur général nommé par décret pris en conseil des ministres. Le conseil détermine sa rémunération ainsi que l'étendue des pouvoirs qu'il lui délègue.

L'organisation de la Direction générale, arrêtée par le conseil d'administration est la suivante :

  • Secrétariat général
  • Département des statistiques et synthèse économiques
  • Département des études, de la recherche, de l'ingénierie et de la diffusion
  • Département de la démographie et des statistiques sociales
  • Département de la coordination, de l’action régionale et des relations extérieures
    • Dix directions régionales
  • Département de l’organisation de l’information pour la gouvernance
  • Département du budget et des finances
  • Département des ressources humaines et des affaires sociales

Un conseil scientifique apporte son concours à la direction générale pour toute question technique ayant trait à l'objet social.

Histoire[modifier | modifier le code]

Entre 1946, année de sa création et nos jours, l'histoire du service central de la statistique de Côte d'Ivoire a connu quatre périodes distinctes : de 1946 à 1965 - de 1966 à 1990 - de 1991 à 1996 - depuis décembre 1996.

  • De 1946 à 1965, un seul organisme réalise les enquêtes statistiques sur le territoire national (et même au Soudan français et au Niger) pour le compte aussi bien de l’administration que du secteur para public. Beaucoup de membres du personnel sont des expatriés.
  • À partir de 1966 et jusqu'en 1990, la Direction de la statistique est en partie démembrée avec d'abord entre 1966 et 1977 la création

de nouvelles directions comme l’Office central de mécanographie (OCM) et de la Direction des études de développement (DED) au ministère du plan, à laquelle a été rattaché le service de la comptabilité nationale ; puis le transfert du service de statistique agricole au ministère de l’agriculture.

  • Entre 1991 et novembre 1996 et dès 1991, la Direction de la statistique et de la comptabilité nationale est érigée en un établissement public à caractère Industriel et commercial (EPIC) dénommé « Institut national de la statistique (INS) », fusion de la Direction de la statistique et de la comptabilité nationale et du service autonome de la Banque des données financières (BDF)
  • Depuis décembre 1996 l’INS est une société d’état dotée d'un conseil d’administration ; l’objectif de cette nouvelle transformation du statut de l’INS étant de lui donner les moyens, en particulier humain par l’incitation au plan de la rémunération le rendant compétitif avec d’autres institutions nationales ou extérieures.
Liste des ministères de tutelle
Date Ministère Ministre
7 décembre 2010 du Plan et du Développement Albert Mabri Toikeusse
7 avril 2007 du Plan et du Développement Paul Antoine Bouabré Bohoun
16 décembre 2006 du Plan et du Développement Paul Antoine Bouabré Bohoun
28 décembre 2005 du Plan et du Développement Paul Antoine Bouabré Bohoun
mars 2003 du Plan et du Développement Boniface Britto
janvier 2001 de la Planification et du Développement Pascal Affi N'Guessan
mai 2000 de la Planification et du Développement Diarra Seydou
décembre 1999 de la Planification, du développement et de la Coordination du Gouvernement Diarra Seydou
août 1998 du Plan et du Développement Tidjane Thiam
26 janvier 1996 du Plan et du Développement N’Doli Ahoua
15 décembre 1993 de Économie, des Finances et du Plan Daniel Kablan Duncan
Liste des anciens responsables
Période Nom
mai 2002 - Juillet 2011 Mathieu Meleu
mai 2000 - mai 2002 Ibrahima Ba
février 1999 - avril 2000 Alassane Sogodogo
novembre 1999 - février 2000 N'Guessan N'Zi
mai 1999 - novembre 1999 Oumar Diarra
juillet 1992 - mai 1999 Kouassi N'Guessan Bi
novembre 1981 - 1990 Nédiembon Méité
1977 - novembre 1981 Kobina Jacques Amissah
1964 - 1977 Tano Justin Koko Kouakou
décembre 1960- 1963 Pierre Michaud
août 1957-décembre 1960 Georges Godin
juillet 1952 - août 1957 Antoine Samson Carette
janvier 1950 - juillet 1952 Pierre Gillot
septembre 1948 - janvier 1950 Arthur Mullier
juillet 1946 - septembre 1948 Jacques Normand

Références[modifier | modifier le code]

  1. Décret n° 96.975 du 18 décembre 1996 portant transformation de l'établissement public à caractère industriel et commercial « Institut national de la statistique" en société d'État
  2. no 51-711 du 7 juin 1951 sur l’obligation, la coordination et le secret en matière de statistiques
  3. le ministre du Plan et du Développement à la date de sa création, en 1996

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]