Institut international de droit humanitaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Institut international de droit humanitaire
Image illustrative de l'article Institut international de droit humanitaire
Informations
Fondation 1970
Régime linguistique anglais, français, italien
Localisation
Ville San Remo
Pays Italie
Direction
Président Fausto Pocar
Divers
Site web www.iihl.org

L’Institut international de droit humanitaire est une organisation humanitaire indépendante et non lucrative fondée en 1970. Il est situé dans la Villa Ormond, à San Remo, en Italie. Un bureau de liaison de l’Institut est établi à Genève, en Suisse. La principale tâche de l’Institut est de promouvoir le développement du droit international humanitaire, les droits de l’homme, le droit des réfugiés, le droit de la migration et d’autres domaines de ce genre. Grâce à son expérience spécifique et ancienne, l’Institut a gagné une réputation internationale comme centre d’excellence dans le domaine de la formation, de la recherche et de la dissémination du de tous les aspects du droit international humanitaire. Étant donné les buts qu’il poursuit, l’Institut travaille en collaboration étroite avec les plus importantes organisations internationales, notamment le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), et l’Organisation internationale pour les migrations (OIM). Il entretient des relations actives avec l’Union européenne, l'UNESCO, l’OTAN, l’Organisation internationale de la francophonie), et la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. Il a un statut consultatif auprès des Nations unies (ECOSOC) et du Conseil de l’Europe.

Organisation[modifier | modifier le code]

L'Institut est composé de plus de 200 membres de différentes nationalités. Conformément aux Statuts de l'Institut, ces personnes se sont particulièrement distinguées par leur compétences ou leurs activités dans les domaines qui intéressent spécialement l'Institut. Des Institutions contribuant significativement au travail de l'Institut sont aussi susceptibles de devenir membres. L'Assemblée générale établit et guide la politique générale de l'Institut.

Le Conseil, qui est élu par l'Assemblée générale, surveille la gestion de l'Institut et détermine le programme d'activités. Il élit le Président et les Vice-Présidents, et il nomme le Secrétaire général et le Trésorier.

Depuis septembre 2007, l'Ambassadeur Maurizio Moreno, diplomate de carrière, ancien Représentant de l'Italie à l'OTAN, est Président de l'Institut. Parmi les membres de l'Institut, on trouve d'éminentes personnalités issus de cercles diplomatiques, des savants et des experts : le Dr Mohammed Al-Hadid (Jordanie), Président de la Commission permanente du mouvement de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge ; le Prof. Mario Bettati (France), Représentant spécial auprès du Ministère français des Affaires étrangères ; le Général Erwin Dahinden (Suisse), Chef du Département des relations internationales de l'Armée duisse ; le Dr. Baldwind De Vits, Conseiller juridique du Secrétaire général de l'OTAN ; le Dr. Ndioro Ndiaye (Sénégal), Directeur général adjoint de l'Organisation internationale de la migration ; le Prof. Yoram Dinstein (Israël), Professeur émérite à l'Université de Tel Aviv ; le Prof. Jacques Foster (Suisse), Professeur émérite de l'Institut de hautes études internationales et du développement à Genève ; le Prof. Wolff Heintschel Von Heinegg (Allemagne), Doyen de la Faculté de droit à l'Université européenne Viadrina, à Francfort ; Prof. Marie G. Jacobsson (Suède), Principal conseiller juridique au Ministère suédois des Affaires étrangères ; le Dr. Michael A. Meyer (Royaume-Uni), Directeur du Bureau de droit international humanitaire de la Croix-Rouge anglaise  ; le Juge Hisashi Owada (Japon), président de la Cour internationale de justice ; le Juge Fausto Pocar (Italie), ancien Président du Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie ; l'Ambassadeur William H. Taft IV (États-Unis), ancien Représentant des États-Unis à l'OTAN, Prof. de droit international à la Stanford Law School ; le Prof. Michel Veuthey, Vice-Président de l'Institut, Professeur associé de l'Université de Nice.

La Municipalité de San Remo et la Croix-Rouge italienne sont des membres ex officio du Conseil de l'Institut.

La Villa Ormond, siège de l'Institut à San Remo en Italie

Activités[modifier | modifier le code]

Les principales activités de l'Institut se déploient dans les domaines suivants :

Formation du personnel civil et militaire[modifier | modifier le code]

Chaque année, l'Institut organise des cours d'introduction ainsi que des cours de haut niveau dans le domaine du droit international humanitaire, les droits de l'homme, le droit des réfugiés et le droit de la migration à l'intention des personnels militaire, des fonctionnaires gouvernements, des diplomates, des expertes, des représentants d'organisations non-gouvernementales, et des étudiants, tous en provenance du monde entier. Ces cours, qui sont organisés en collaboration avec les institutions internationales et les pays concernés, sont enseignés dans différentes langues (français, anglais, espagnol, arabe, chinois et russe) par des enseignants spécialisés de différentes nationalités, et utilisant une approche à la fois interactive et multidisciplinaire.

Organisation de conférences, d'ateliers et de tables rondes[modifier | modifier le code]

Ces événements sont particulièrement appréciés par la communauté internationale car ils offrent l'opportunité de mener des dialogues et des débats périodiques sur des sujets relatifs aux droit international humanitaire, aux droits de l'homme et à d'autre problématiques liées. Ils encouragent les membres issus de cercles scientifiques, militaires, diplomatiques et institutionnels du monde entier à se rencontrer de manière informelle pour examiner les questions les plus brûlantes qui touchent à la promotion, au respect et au développement du droit international humanitaire avec le regard tourné vers le futur. Presque quarante années de rencontres et d'activité académique intense portant sur les principales problématiques du droit humanitaire, sous les auspices de l'Institut, ont développé ce qui est aujourd'hui universellement reconnu comme « le dialogue humanitaire dans l'esprit de San Remo ».

Recherche et publications[modifier | modifier le code]

L'Institut est devenu de plus en plus impliqué dans des activités de recherche, d'étude et d'analyse. Il publie des textes, des essais et des monographies qui visent à contribuer à la sensibilisation des consciences aux questions relatives au droit international humanitaire et ses différents aspects.

Le manuel de San Remo sur le droit international applicable aux conflits armés en mer, qui a été élaboré entre 1988 et 1994, reste le manuel le plus consulté dans les académies navales du monde entier, et est considéré comme un travail de référence de réputation mondiale.[réf. nécessaire]

Le Manuel sur le droit des conflits non-internationaux, qui a été publié en mars 2006, est le dernier manuel produit par l'Institut. Il reflète les développements enregistrés dans le domaine de la codification du droit humanitaire, dans une époque où les conflits trop souvent diffèrent tous des formes classiques de guerre menées par les États qui sont liés par les Conventions de la Haye et les Protocoles de Genève.

Depuis dix ans, l'Institut publie continuellement des séries de publications dédiées aux actes de ses principales Tables Rondes. Il distribue par ailleurs tous les deux mois une lettre d'information (newsletter).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]