Institut hospitalo-universitaire LIRYC

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Institut hospitalo-universitaire LIRYC
Création 2011
Siège Fondation de l'Université de Bordeaux
Pays Drapeau de la France France
Coordonnées 44° 47′ 51″ N 0° 39′ 38″ O / 44.797383, -0.66047144° 47′ 51″ Nord 0° 39′ 38″ Ouest / 44.797383, -0.660471  
Rattachement Université de Bordeaux
CHU de Bordeaux
INSERM
CNRS
INRIA
Région Aquitaine
Directeur Pr. Michel Haissaguerre
Disciplines Cardiologie, Électrophysiologie, Imagerie, Traitement du signal, Modélisation
Site web www.ihu-liryc.fr

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Institut hospitalo-universitaire LIRYC

LIRYC : L'Institut de RYthmologie et Modélisation Cardiaque, est un des six instituts hospitalo-universitaires[1],[2] créés sur le territoire national en 2011 dans le cadre du programme des Investissements d'avenir[3] avec l'objectif de dynamiser la recherche médicale et l'innovation.

Cet institut, porté par le Professeur Michel Haissaguerre et les équipes de cardiologie du CHU de Bordeaux[4], regroupe de multiples spécialités autour de l'électrophysiologie cardiaque allant des canaux ioniques (microgénérateurs permettant les échanges électriques dans les cellules) jusqu’à l'étude du cœur entier et les soins prodigués aux patients.

Présentation de l'Institut[modifier | modifier le code]

LIRYC[5] est un institut de recherche fondamentale, clinique et de formation dédié à la compréhension, la prise en charge, et la thérapeutique des dysfonctionnements électriques cardiaques conduisant à l’insuffisance cardiaque et la mort subite[6].

Il inclut des chercheurs et médecins nationaux et internationaux dans le domaine de la cardiologie, l’imagerie et le traitement du signal/modélisation, ayant des intérêts et des compétences communes en bio-électricité cardiaque[4].

Thèmes de recherche[modifier | modifier le code]

Les maladies cardio-vasculaires représentent la première cause de mortalité dans le monde[7] avec 30 % des décès, suivies des maladies transmissibles, affections maternelles et périnatales et problèmes nutritionnels (23%)[8] et des cancers (14,6 %)[9].

Les maladies cardio-vasculaires sont responsables de plus de 700 000 décès chaque année en Europe.

Afib ecg
Tracé d'une fibrillation auriculaire
Tracé d'une fibrillation ventriculaire

Le programme de l'IHU LIRYC s'adresse à ces troubles de l'électricité cardiaque responsables de mortalité ou invalidité grave (accidents emboliques cérébraux). Il est basé sur une approche multidisciplinaire combinant les domaines de la cartographie à haute résolution, l'imagerie cardiaque, et le traitement des signaux/modélisation cardiaque.

Partenariat[modifier | modifier le code]

Les partenaires académiques incluent des équipes provenant des différentes institutions de la recherche nationale (INSERM, CNRS, INRIA), de l’Université de Bordeaux, du CHU de Bordeaux, associés à des partenaires industriels.

Infrastructure[modifier | modifier le code]

Les équipes de recherche actuelles travaillent au sein de la Plateforme technologique d’innovation biomédicale (PTIB)[12], qui se situe sur le site de l’Hôpital Xavier Arnozan, à Pessac.

D'ici 2015, un bâtiment d’une superficie de 6 000 m2 sera construit en extension de l’existante PTIB[13]. Il offrira une plateforme de recherche médicale et d’innovation, combinant des équipements et un savoir-faire en électrophysiologie (optical mapping…), cardiologie interventionnelle, imagerie (IRM à haute résolution 9,4 teslas), modélisation et traitement du signal, ainsi qu’un pôle de formation pour étudiants, ingénieurs et chercheurs en collaboration avec les principaux industriels biomédicaux.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ministère de l'Enseignement supérieur et de de la recherche : Communiqué de Presse
  2. Victoires de la Médecine 2011, Lauréats des six Instituts Hospitalo-Universitaires
  3. ANR : Appel à projets Instituts Hospitalo-Universitaires (IHU)
  4. a et b Hélène Rouquette-Valeins, « Bordeaux a le coeur gonflé d'espoirs », Sud Ouest,‎ 4 décembre 2011 (lire en ligne)
  5. Plaquette de l'Institut Hospitalo-Universitaire LIRYC
  6. Dr Corinne Tutin, « Deux axes de recherche pour combattre la mort subite expliqués par le Pr Michel Haïssaguerre », TheHeart.org,‎ 29 mars 2010 (lire en ligne)
  7. Rapport de l'Organisation Mondiale de la Santé Mars 2013
  8. Organisation Mondiale de la Santé
  9. Rapport de l'Organisation Mondiale de la Santé Février 2014
  10. Rapport de l'Organisation Mondiale de la Santé 2008 - Cancers
  11. « Le point sur l'épidémie de sida », ONUSIDA-OMS,‎ décembre 2009 (lire en ligne)
  12. PTIB : Plateforme Technologique d’Innovation Biomédicale
  13. « Le CHU de Bordeaux finalise son projet IHU d'Institut de rythmologie et modélisation cardiaque », HOSPIMEDIA,‎ 10 juillet 2013 (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Institutions[modifier | modifier le code]