Institut de management public et de gouvernance territoriale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir IMPGT.
Institut de management public et de gouvernance territoriale
Image illustrative de l'article Institut de management public et de gouvernance territoriale
Informations
Fondation 1996
Fondateur Jacques Bourdon, Robert Fouchet, Jean-Rodolphe Lopez
Type Unité de formation et de recherche
Régime linguistique Français
Localisation
Ville Aix-en-Provence
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Campus Marseille
Direction
Directeur Olivier Keramidas
Divers
Affiliation Université d'Aix-Marseille
Site web impgt.univ-amu.fr

L’Institut de management public et de gouvernance territoriale est une unité de formation et de recherche de l'université d'Aix-Marseille qui forme des étudiants amenés à travailler dans le champ du management public et de la gouvernance territoriale.

L'institut est implanté à Aix-en-Provence et dispose d'une antenne à Marseille.

Disciplines enseignées[modifier | modifier le code]

Le management public est avant tout un objet d'études : la gestion des affaires publiques. Mais la logique du management public dépasse ce seul domaine, elle est aussi concernée par la vie des associations, par celle des entreprises qui travaillent étroitement avec le secteur public et de manière élargie par toutes les organisations qui se préoccupent de l'intérêt général. Cette nouvelle discipline se retrouve dans de nombreux secteurs de l’économie (collectivités locales, domaine social, santé, environnement, humanitaire, culture, tourisme, loisirs, etc.). Elle s’appuie sur trois champs disciplinaires (le droit, l’économie et la gestion) et intègre les langues vivantes, les technologies de l’information et de la communication, l’analyse des données, la communication, etc.

Historique de l’institut[modifier | modifier le code]

De 1996 à 2004[modifier | modifier le code]

Logo de l'IUP management Public en 1998

En 1996, l'Institut universitaire professionnalisé (IUP) de management public est créé en partenariat avec l'institut d'études politiques d'Aix en Provence.

Le programme est réparti sur trois années (DEUG, LICENCE, MAITRISE), sur les deux sites d'Aix-en-Provence et de Marseille. Le corps professoral est composé pour moitié de professeurs-maîtres de conférence, et pour moitié de professionnels issus d'organisations publiques ou privées.

En IUP3 (Maîtrise), les étudiants effectuent à la demande des organisations professionnelles un projet de mémoire d'études ainsi qu'un stage long consacré à une étude de terrain. À l'issue du stage, l'étudiant présente ses travaux devant un jury composé d'enseignants et de professionnels et peut obtenir le titre d'ingénieur-maître en management des entreprises, Mention Management Public.


Depuis 2004[modifier | modifier le code]

Logo de l'IMPGT jusqu'en 2012

En 2004 l’Institut devient une UFR à part entière : l’Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale, au sein de l’Université Paul Cézanne (Aix Marseille III).

La même année, le diplôme d'études supérieures spécialisées de management public est transformé en diplôme de master. L'Institut de management public et de gouvernance territoriale délivre aujourd'hui des licences, des masters et des doctorats.

À la rentrée 2007, l'Institut a ouvert un Master "Intelligence économique et compétitivité territoriale", qui s'adresse à des professionnels souhaitant ajouter une compétence en intelligence économique à leur compétence métier.

En 2012, l'Institut entre à faire partie de la nouvelle Université d'Aix-Marseille.

Débouchés[modifier | modifier le code]

Les étudiants et stagiaires peuvent trouver des débouchés dans les collectivités locales, les organismes consulaires, les entreprises publiques, les entreprises privées intervenant dans le cadre de projets publics, les associations, les sociétés d'économie mixte etc. Le taux de placement constaté est de 85 % un an après l'obtention du master 2.

La recherche[modifier | modifier le code]

Le chercheur en management public explore l'ensemble des terrains concernés par les logiques publiques ou parapubliques. Il interroge aussi le droit, l'économie et les sciences humaines. Les axes de recherche développés à l’IMPGT sont :


Axe 1. : Performance sociétale, Éthique et Responsabilité Sociale des Organisations

Performance et décision :


               La performance au cœur du management public et privé 
               La performance comme objectif stratégique et décisionnel

Performance environnementale, sociétale et durable


               Une perspective globale : des résultats, une éthique, des valeurs

               Un levier de changement  
               La durabilité comme enjeu stratégique pour les organisations

Performance sociale


               Enjeux distributifs et valeurs sociales 
               Les salariés dans l’organisation

La performance économique et managériale

La complémentarité public / privé

Mondialisation et indicateurs de performance


Axe 2 : Stratégie Territoriale

Les logiques territoriales des décisions stratégiques

Les relations territoire / stratégie

Les frontières du territoire

La territorialisation des décisions

La finalité du management stratégique : l’attractivité territoriale durable

Développement et production

Échelles territoriales et enjeux stratégiques

La durabilité des territoires


Axe 3 : Processus managériaux et processus décisionnels

Du management à la gestion …

Innovation et changement

Compétences, ressources humaines et talent managérial

Investissements, évaluation et contrôle

La complexité des systèmes et des processus

Évaluation de projets d’envergure et complexité de gouvernance

Les services et les publics

L’art de décider en groupe

Corps enseignant[modifier | modifier le code]

Parmi les personnalités intervenant dans les formations de l'Institut, on peut citer Robert Fouchet, Jean Rodophe Lopez, Olivier Keramidas, Jean-claude Cohen, Claude Domeizel, Philippe Baumard, Raphaël Liogier (directeur de l'Observatoire du religieux et professeur des universités à l'IEP d'Aix-en-Provence), Patrick Reix (directeur général des services du Département de Loire-Atlantique), Claude Rochet (haut fonctionnaire et professeur des universités), ou encore Jacques Bourdon, ancien président de l'université Aix-Marseille III.

Liens externes[modifier | modifier le code]