Institut de l'information scientifique et technique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

48° 39′ 20″ N 6° 09′ 01″ E / 48.6556, 6.15028 L'Institut de l'information scientifique et technique (INIST) est une unité propre de service du Centre national de la recherche scientifique (CNRS) installée à Vandœuvre-lès-Nancy (France). Il a pour mission de faciliter l'accès aux résultats issus des différents champs de la recherche mondiale, de valoriser la production scientifique et d'accompagner les acteurs de l'enseignement supérieur et de la recherche (ESR) dans leur démarche.


Histoire[modifier | modifier le code]

Le premier service de documentation du CNRS naît en 1939. Basé sur le technopôle de l’agglomération nancéienne à Vandœuvre-lès-Nancy, l’INIST est né en 1988 de la fusion du Centre de documentation scientifique et technique (CDST) et du Centre de documentation en sciences humaines (CDSH), tous deux basés à Paris, et qui constituaient les deux pôles de documentation du CNRS. En 1990, l’essentiel des activités du CDST est transféré à l’INIST dans les bâtiments de Jean Nouvel; le processus s’achèvera en 1993 avec le transfert du pôle sciences humaines et sociales.

Le choix de la région Lorraine a été arrêté à la faveur du redéploiement économique destiné à atténuer les effets de la crise sidérurgique qui frappait durement le bassin lorrain. Un contexte que reflète l’architecture du site, confiée à Jean Nouvel, basée sur l’idée d’une « usine à transformer le savoir ».

Bien que le projet initial soutenu par Goéry Delacôte - à l’époque directeur de l’Information scientifique et technique (IST) au CNRS - ait prévu la création d’un institut national dédié à la collecte, au traitement et à l’analyse de l’information, l’INIST reste finalement sous tutelle du CNRS avec le statut d’unité propre de service. Dès 1990, l’institut se voit adjoindre les services de l’une des rares filiales de droit privé du CNRS, INIST Diffusion, dont l’objet social consiste à promouvoir et à commercialiser les produits et services développés par l’INIST.

Fonds documentaire[modifier | modifier le code]

L’INIST dispose d’un fonds documentaire couvrant l’essentiel de la littérature internationale en Science, Technologie, Médecine, Sciences Humaines, Sociales et Economiques. Il compte plus de 26 000 titres de périodiques dont 6 600 collections en cours, 75 000 rapports scientifiques, 115 000 comptes rendus de congrès français et internationaux, 125 000 thèses françaises de Sciences et Techniques soutenues en France depuis 1985 et 10 000 ouvrages.

Activités[modifier | modifier le code]

L’Inist a longtemps axé son offre sur la production des bases de données Francis et Pascal et la fourniture de documents. La perte de vitesse de ces bases et les mises en cause juridiques de RefDoc ont incité l’Inist à revoir ses missions et son modèle économique, jusque-là dominés par la desserte du secteur privé.

Sous les auspices de la nouvelle stratégie du CNRS en matière d’information scientifique et technique, l’Inist repart en 2014 sur de nouvelles bases avec un projet intitulé « Ingénierie des connaissances », approuvé par le Directoire du CNRS le 10 juin 2014, qui fait passer l’Inist d’une logique de production industrielle - consistant à vendre des produits documentaires - à une logique de service qui suppose de répondre aux besoins des Instituts du CNRS et, plus largement, de l’enseignement supérieur et de la recherche en matière d’IST.

Ce nouveau positionnement stratégique au service de la recherche se décline en 14 activités réparties en 3 axes qui s’appuient sur les métiers des équipes de l’Inist : ingénierie documentaire, terminologique et pédagogique,ingénierie des langues, du web, de l’achat de ressources, de la recherche de documents et de l’édition numérique.

Parallèlement, les bases Francis et Pascal seront arrêtées en décembre 2014 et le service de fourniture de documents RefDoc revoit son périmètre en arrêtant la desserte du secteur privé.

Les activités de l’institut s’organisent dans le cadre de la BSN (Bibliothèque Scientifique Numérique) dont l’objectif est de répondre aux besoins des acteurs de l’ESR (Enseignement Supérieur et Recherche) en portant l’offre qui leur est fournie en IST à un niveau d’excellence mondiale et en améliorant la visibilité de la recherche française.


AXE 1 : Analyse de l'information[modifier | modifier le code]

Orientation forte : Ingénierie des langues

Activités concernées :

Services terminologiques : l’objectif est de constituer des ressources de représentation des connaissances afin de faciliter un accès précis à l’information recherchée, d’enrichir les contenus, de structurer les connaissances, d’offrir des services à haute valeur ajoutée, de valoriser et mutualiser les ressources terminologiques.


Ingénierie des langues : consiste à améliorer le processus de recherche et d’extraction d’information documentaire en permettant l’accès à une information explicite ou non dans les textes, ou apparaissant sous des formes diverses. Son but est de faciliter l’analyse de l’information à des fins d’appui au pilotage scientifique, d’expérimentation, de classification de documents et données ou encore de veille terminologique.


Traduction : assuré par une équipe d’experts, ce service propose la traduction des documents et supports scientifiques diffusés en anglais et il accompagne les utilisateurs ayant besoin de traductions de et vers d’autres langues. Deux nouveaux axes sont l’amélioration par des formations des capacités de rédaction scientifique en langue anglaise des chercheurs et la traduction en français des textes de référence sur l’IST.


Veille et appui au pilotage : les activités de veille documentaire et de bibliométrie se poursuivent avec enrichissement du spectre des études, conception de solutions pour capitaliser les informations, renforcement des partenariats, consolidation des droits d’usages des ressources, développement d’une offre de conseil et d’accompagnement.


Recherche et développement : l’activité inscrit ses actions dans le cadre de projets menés avec un réseau de chercheurs partenaires en France et à l’étranger. L’accent est mis sur le transfert technologique organisé vers les équipes-métiers en vue de la capitalisation de l’expertise acquise et de résultats consolidés.


AXE 2 : Exposition et diffusion de l'information[modifier | modifier le code]

Orientation forte : Données de la recherche

Activités concernées :

Gestion et valorisation des données de la recherche : afin de répondre aux besoins exprimés par les acteurs de la recherche, l’Inist est en mesure de développer ses activités concernant notamment l’attribution d’identifiants pérennes (DOI…), la constitution et la reprise de bases de données, la curation et la valorisation tout en développant de nouvelles actions axées sur la promotion et l’accompagnement dans la gestion des données de la recherche.


Edition numérique et numérisation : un repositionnement des services est prévu avec l’orientation de la plateforme I-Revues vers les STM et le transfert des rapports de la plateforme LARA vers le CCSD sous forme d’une sous-collection dans HAL. Un volet fort concerne la réponse aux demandes des partenaires pour l’édition et la numérisation notamment avec Cléo et Persée.


Valorisation des bases de données : les archives des bases Francis et Pascal seront mises en libre accès après l’arrêt de la production au 1er janvier 2015. Au-delà de ces bases, c’est un service que l’Institut propose aux communautés scientifiques désireuses d’exposer en libre accès et de rendre interopérables leurs bases bibliographiques en permettant le cas échéant l’accès au texte intégral.


Ingénierie documentaire : il s’agit d’un point fort d’expertise de l’Inist qui consiste à améliorer la qualité des données afin d’être en mesure d’exploiter efficacement les gros corpus de données, à concevoir, modéliser, promouvoir les outils et les structures de la curation.


Sites web : l’activité qui consiste à réaliser et héberger des sites IST pour les communautés sera confortée et évoluera vers la mise en place d’une analyse des statistiques des sites hébergés en vue d’en optimiser le référencement, l’adaptation des sites à leur lecture sur d’autres supports physiques (tablettes, etc.) et l’optimisation de la création des sites en concevant des thèmes Wordpress et SPIP prêts à l’emploi.


AXE 3 : Accès aux publications[modifier | modifier le code]

Orientation forte : Faciliter l’accès

Activités concernées :

Fourniture de documents : L'Inist produit depuis 2010 le catalogue Refdoc contenant plus de 53 millions de références d’articles, ouvrages, rapports, thèses, actes de congrès… en science, technologie, médecine, sciences humaines et sociales, de 1847 à nos jours.

Faisant suite à l’arrêt de la Cour de Cassation du 11 décembre 2013 relatif à la vente en ligne de copies d’articles, l’Inist a été contraint de suspendre momentanément cette activité. Afin de répondre aux contraintes juridiques, l’Institut a été amené à donner de nouvelles orientations à Refdoc. Désormais, la fourniture de documents s’adressera uniquement à la communauté de l’enseignement supérieur et de la recherche, avec gratuité pour les laboratoires CNRS. La desserte du secteur privé est quant à elle arrêtée.


Portails : S’appuyant sur ses compétences en matière de technologie de l’information et de la communication, l’Inist réalise des portails interdisciplinaires ou thématiques pour accéder à des ressources numériques (bases de données bibliographiques, bases factuelles, accès au texte intégral des articles de plusieurs milliers de revues scientifiques électroniques). Les membres d’une unité CNRS peuvent accéder gratuitement au texte intégral d’articles de plusieurs milliers de revues scientifiques électroniques via BiblioSHS, BiblioPlanets, BiblioVie, BiblioST2i, TitaneSciences, BiblioSciences, Archives des revues de l’Institute of Physics.


Négociations pour l’achat de ressources électroniques : l’Inist dispose d’une équipe d’experts qui négocient et achètent les ressources numériques des portails pour les communautés CNRS et apportera à Couperin le haut niveau d’expertise de ses négociateurs. Ils sont en mesure aussi bien de répondre à des demandes ponctuelles (conseil en négociation) que de e mener des négociations élargies au niveau national.


Formations à l’IST : l’Inist propose une offre de sensibilisation et formation à l’IST aux professionnels de l’information, chercheurs, enseignants-chercheurs, doctorants, étudiants dans le cadre de la formation permanente/continue et initiale.

Le projet propose de développer les collaborations avec les structures et réseaux existants (Université de Lorraine, Urfist, autres opérateurs IST, etc.) pour articuler l’offre de formations en IST dans le cadre d’une offre globale nationale.

L’institut accroîtra dans ce cadre l’offre de formation ouverte à distance (FOAD) et développera de nouveaux modes d’apprentissage : formations en ligne à distance asynchrone, blended-learning, tutorat…

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]