Institut supérieur technologique Montplaisir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Institut supérieur technologique Montplaisir
logo
Localisation
Localisation Valence, France
Coordonnées
géographiques
44° 55′ 09″ Nord 4° 55′ 00″ Est / 44.919142129684, 4.9166822433472  
Informations
Fondation 1980 (Lycée Montplaisir)
2005 (ISTM)
Directeur Norbert Kieffer (Directeur Général et du pôle paramédical)
Gino Balocco (Directeur adjoint de l'ISTM)
Pascal Roulle (Directeur adjoint)
Catherine Tseng (Directrice adjointe)
Type Privé sous contrat d'association avec l'Etat
Niveau Enseignement supérieur en lycée
Site web site Web ISTMontplaisir

L'Institut supérieur technologique Montplaisir (ISTM) est situé à Valence, dans la Drôme (Région Rhône-Alpes, France, Union Européenne) à 100 km environ au sud de Lyon, Pôle universitaire de Briffaud, 14 avenue Barthélemy de Laffemas, et en partie dans les locaux du lycée Montplaisir, 75 rue Montplaisir. L'ISTM est un département de l'Ensemble Montplaisir. Il regroupe depuis septembre 2005 les formations supérieures courtes et longues qui étaient proposées, sans distinction d'origine ou de croyance, par le Lycée privé catholique Montplaisir, dont il est le pôle d’enseignement supérieur. L'ISTM est un lycée post baccalauréat prestataire du service public d'enseignement en tant qu'établissement sous contrat d'association avec le Ministère de l'Éducation Nationale et sous la tutelle du Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche. Il est labellisé lycée des métiers des technologies médico-sociales, de l’administration et de la gestion de l’entreprise (arrêté du 24-4-2007).

Les pôles d’enseignement[modifier | modifier le code]

L’ISTM comporte un pôle de formation tertiaire et un pôle paramédical :

  • Le pôle tertiaire, en plus de BTS tertiaires, propose des formations relativement rares (en général 2, ou 3 établissements par académie) comme des classes préparatoires au haut enseignement commercial option technologique (CPEC technologiques dites « Prépas HEC techno ») et des classes préparatoires au Diplôme de comptabilité et de gestion, dites « Prépas DCG ou « DCG », grade licence des diplômes permettant de devenir Expert-comptable. La prépa DCG de l'ISTM accueille également en 2° ou 3° année des titulaires de diplômes d'enseignement supérieur en gestion (DUT GEA, BTS CGO, licences, masters, écoles de commerce…)[1]. L'ISTM est partenaire du Conseil régional de l'Ordre des experts-comptables Rhône-Alpes et de l'Association Drôme-Ardèche des Membres de l'Ordre des experts comptables (ADAMO). Les formations tertiaires de l'ISTM sont complétées par une Préparation au Diplôme supérieur de comptabilité et de gestion (DSCG, grade master des diplômes d'expertise comptable), en formation initiale, alternance et formation continue.
  • Le Pôle paramédical est composé de trois formations de référence dans ce domaine : un DTS IMAGERIE MEDICALE ET RADIOLOGIE THERAPEUTIQUE (IMRT), de grade licence, (en 3 ans), un BTS orthoprothésiste (en 3 ans) et un BTS Podo-orthésiste (en 3 ans), dont il est l’un des deux seuls centres de formation en France (l'autre centre étant le Lycée d’Alembert à Paris). En juin 2008, l’ISTM a obtenu la certification catégorie 1 de l’ISPO[2], que seuls 4 autres établissements au monde possèdent[3]. Les étudiants diplômés de l’ISTM pourront ainsi professer dans tous les pays membres de l’ISPO international.

Un programme « Français langue étrangère » (FLE) permet de faciliter l'insertion des étudiants étrangers dans les diverses filières de formation. Les parcours FLE sont également ouverts sur des activités régionales prestigieuses comme l’Université du vin de Suze-la-Rousse, L’École du grand chocolat Valrhona ou l’École de cuisine de la chef trois étoiles Anne-Sophie Pic.

Une unité de formation de référence en matière paramédicale[modifier | modifier le code]

L’ISTM est un centre de formation de référence en matière d’appareillage médical[4] (orthèse, prothèse). Il entretient, en particulier des relations étroites avec le Togo. Il est, avec Handicap international et l’International Society of Prothetics and Orthotics, partenaire de l’EOL (École d’Orthèse de Lomé, département de l’ENAM). Il a, en particulier, participé à la définition du contenu du curriculum de formation et à la formation des cadres de l'EOL, et il en constitue toujours le support technique de référence.

En mars 2007, l’ISTM a accueilli à Valence la « Conférence sur les Stratégies pour l'éducation et la formation des orthoprothésistes en Europe », organisée par l’ISPO et INTERBOR, avec la participation de Handicap international. Le principal objectif de cette conférence était de définir la standardisation des compétences des orthoprothésistes au niveau européen, en particulier en harmonisant les curriculums scolaires et les modalités de reconnaissance professionnelle.

Architecture et art contemporain[modifier | modifier le code]

Les locaux du 14 avenue Barthélémy de Laffemas, construits sur les plans de l’architecte Martha Doxford du cabinet ARIES Architecture, ont été achevés en 2005. Leur architecture contemporaine, à la norme HQE, reprend pour son portail d'entrée les trois arcades caractéristiques de la façade principale de l'ancien Grand séminaire de Valence où est installée l’institution mère de l’ISTM, le lycée Montplaisir.

Le Grand Hall d’accueil abrite régulièrement des expositions d’œuvres d’artistes contemporains, en particulier :

  • de 2005 à 2008, deux panneaux sérigraphiés sur verre de la série des « Mendiants » de Jean Marc Cerino, fabriqués par les ateliers du maître verrier valentinois Thomas selon des procédés techniques originaux,
  • au premier semestre 2008, une fresque en 14 tableaux de Jacques Cadet, Le Nous, origine et récits, s’inspirant de la Bible et des travaux de la psychanalyste Marie Balmary.
  • Serge Landois, artiste – sculpteur, expose ses œuvres à l’ISTM depuis le 10 mai 2009.
  • Mohamed Lekleti, artiste peintre, en résidence en juin 2012 à l’ISTM pour réaliser des œuvres picturales sur les baies vitrées de l’établissement (art éphémère, toujours visible).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Liste des dispenses d'UE du DCG : http://www.siec.fr/2008/annexe_version_finale_arrete_19_01_2009_dispenses_France(1).pdf
  2. "ISTM, France receives ISPO Category I recognition", ISPO Education, october 2008, http://web.mac.com/eaglesmoon/ISPO_Education_News/ISPO_Education_News_files/ISPO_EducCommNewslet.pdf
  3. CURRENT ISPO RECOGNISED CATEGORY I & II SCHOOLS & PATHWAYS - ISPO CATEGORY I : Bundesfachschule für Orthopädie Technik pathway, Germany; Hong Kong Polytechnic, Hong Kong; Institut Supérieur Technologique Montplasir, France; Tumaini University, Tanzania; University of Strathclyde, Scotland - ISPO CATEGORY II : Cambodian School of Prosthetics and Orthotics, Cambodia; Programme de Formation Professionnelle des Ortho- Prosthesistes, Togo; International Committee of the Red Cross Modular Courses; Institut de Formation aux Carrières de Santé, Morocco; Mobility India, Single Discipline Courses; Pakistan Institute of Prosthetic and Orthotic Sciences, Pakistan; Sri Lanka School of Prosthetics and Orthotics, SriLanka; Tanzania Training Centre for Orthopaedic Technologists, Tanzania; University of Don Bosco, El Salvador; Vietnamese Training Centre for Orthopaedic Technologists, Vietnam
  4. Une visite à l’Institut Montplaisir, in Ortoprotésica, no 55, Año 2007 (en espagnol) / Rapport d’étude sur l’enseignement et l’industrie de l’orthèse en France, Association chinoise pour la rééducation et l’appareillage – Ministère des affaires civiles de la République Démocratique de Chine, 2006 (en chinois) / Rencontre européenne des écoles d’orthèse prothèse à Valence – mars 2007 – Katedra rehabilitace Zdravotně sociální fakulta Ostravská univerzita, 2007 (en tchèque) / Safya Bélarbi, De technicien de l’industrie à professionnel soignant - Des outils d’évaluation et un modèle de santé au service d’une solution identitaire professionnelle et du développement des méta-compétences, Université de Provence - Aix-Marseille I, Département des sciences de l’éducation, 2006 / Lettre d'information du Comité de l'éducation, ISPO, août 2007 (en anglais).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]