Institut Pasteur de Lille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Institut Pasteur de Lille
Image illustrative de l'article Institut Pasteur de Lille

Création 1899
Siège 1, rue du professeur Calmette
59000 Lille
Pays France
Coordonnées 50° 37′ 40″ N 3° 04′ 26″ E / 50.627806, 3.073985 ()50° 37′ 40″ Nord 3° 04′ 26″ Est / 50.627806, 3.073985 ()  
Organisme CNRS
INSERM
CHRU Lille
Université de Lille I
Université de Lille 2
Rattachement Fondation privée reconnue d'utilité publique
Directeur Jacques Richir par intérim
Attente d'élection
Disciplines Microbiologie Immunologie Cancérologie Virologie
Chercheurs statutaires 626
Site web http://www.pasteur-lille.fr/

Géolocalisation sur la carte : Lille

(Voir situation sur carte : Lille)
Institut Pasteur de Lille

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Institut Pasteur de Lille

L'Institut Pasteur de Lille (Pasteur-Lille) est une fondation indépendante de l'Institut Pasteur de Paris, créée avec l'accord de Louis Pasteur. Reconnue d'utilité publique en 1898, elle fait partie du Réseau International des Instituts Pasteur. Elle est membre associé de l'Université Lille Nord de France. Elle a comme activité le développement des recherches fondamentales et appliquées sur toutes questions théoriques ou pratiques liées à la santé de l'Homme et de son environnement, et de leurs conséquences sur la santé publique.

Historique[modifier | modifier le code]

Institut Pasteur de Lille

Louis Pasteur est le premier doyen de la faculté des sciences de Lille de 1854 à 1857, localisée rue des Arts ; il y découvre les bases de la microbiologie moderne avec l'aide des brasseurs du Nord. Il est un membre actif de la Société des sciences, de l'agriculture et des arts de Lille. Il quitte Lille pour Paris en 1857 pour devenir directeur de l'École normale supérieure (ENS).

À la suite d’une importante épidémie de diphtérie à Lille en 1894, le conseil d’hygiène décide en novembre de cette même année de se rendre à l’Institut Pasteur de Paris pour y rencontrer le Docteur Emile Roux, qui vient de publier des travaux sur la diphtérie ainsi que sur le sérum qu'il venait de mettre au point. Le projet de cette délégation était de créer à Lille un centre de production de sérum antidiphtérique, un centre antirabique ainsi qu’un bureau d’hygiène. Emile Roux, proche collaborateur de Louis Pasteur, eut l’idée de créer à Lille un centre identique à l’institut Pasteur de Paris créé en 1888. Louis Pasteur approuve le projet et en confie la direction au Docteur Albert Calmette (docteur en médecine et élève de Louis Pasteur).

Le Docteur Calmette met tout de suite en place un centre de production de sérum antidiphtérique nécessaire aux divers services hospitaliers et aux médecins de la région dans les locaux provisoires abandonnés par l’ancienne faculté des sciences. Pour financer la création de l'institut, une souscription publique est lancée puis le conseil municipal débloque des fonds et la ville de Lille cède un terrain de 10 000 m². Les entreprises et le public apportent massivement leur aide financière et leurs dons pour construire l’Institut Pasteur de Lille permettent le développement rapide des recherches. La première pierre est posée le 20 novembre 1895. L'Institut Pasteur de Lille est reconnu d’utilité publique le 1er avril 1898 et est inauguré le 9 avril 1899 en présence de deux ministres, accompagnés de représentants officiels de l’Académie française, de l’Académie des Science et de Médecine ainsi que de Madame Pasteur et sa famille (Louis Pasteur étant mort le 28 septembre 1895). L’Institut aura coûté 972 000 F dont 300 000 F de ressources personnelles d’Albert Calmette.

La plus grande découverte faite à l’Institut Pasteur de Lille est sans conteste la découverte du Bacille de Calmette Guérin (BCG). Le biologiste Albert Calmette et le vétérinaire Camille Guérin s’associent et mènent des recherches sur un vaccin contre la tuberculose. En 1921, ils parviennent à modifier une souche de mycobacterium bovis (bacille de Koch) en la cultivant sur des tranches de pommes de terre immergées dans de la bille de bœuf stérile. La souche a perdu sa virulence sur l’homme mais reste suffisamment antigénique pour créer une réponse immunitaire. C’est la découverte du bacille de Calmette et Guérin ou BCG, le vaccin le plus utilisé au monde.

Structure[modifier | modifier le code]

De nos jours, l’Institut Pasteur de Lille est un campus de 2 hectares dont 35 000 m² de laboratoires. Il dispose de sa propre identité scientifique, économique et juridique.

Il regroupe 32 équipes de recherche, 9 plates-formes technologiques, 1 150 employés, dont 626 chercheurs. Il compte 300 salariés à l'extérieur de l'Institut issus de l'Inserm, du CNRS ou des universités.

L'institut est dirigé par intérim par le 8e adjoint au maire de Lille, Jacques Richir jusqu'à juillet 2014, quand M. le professeur Patrick Berche assume la direction[1]. Depuis 2011, un secrétaire général a été nommé, il s'agit d'Eric Diers.

Chaque année, il effectue 45 000 vaccinations, 18 000 bilans de santé, 5 000 consultations spécialisées avant les voyages, 500 000 analyses médicales. L'Institut Pasteur de Lille crée 400 emplois dans des sociétés allant des molécules pour l'industrie aux neurosciences. Sa fondation détient 15 % du capital de Genfit au parc Eurasanté de Loos[2].

Les revenus de cette fondation reconnue d'utilité publique avoisinent 25 millions d'euros.

Centre de recherche[modifier | modifier le code]

Les 32 équipes de recherche travaillent sur six grands types de pathologies :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Communiqué de presse : Nomination à l'Institut Pasteur de Lille », sur www.pasteur-lille.fr, Lille,‎ 1er juillet 2014
  2. « L'Institut Pasteur-Lille investit le marché de l'analyse de l'eau », Le Monde, 22 janvier 2007

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]