Insémination artisanale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le terme insémination artisanale désigne une insémination artificielle de la femme de manière non médicalisée.

L'insémination artificielle « artisanale » est l'un des modes les plus répandus dans la communauté LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres), dans les pays où la procréation médicalement assistée n'est accessible qu'aux couples hétérosexuels (comme en France en 2014).

Avantages et inconvénients[modifier | modifier le code]

Elle ne coûte rien hormis les différents matériaux nécessaires au recueil du sperme et de l'insémination. Dans sa réalisation la plus simple, il suffit d'un bocal propre dans lequel le donneur se masturbe, et d'une pipette-seringue du type de celle utilisées pour les sirops pour enfant, et qui sert à prélever le sperme du récipient pour l'injecter dans le vagin de la receveuse[1].

Cependant elle peut demander de nombreux essais. En effet, toutes les inséminations artisanales ne fonctionnent pas forcément du premier coup, tout comme pour une procréation « naturelle » qui peut parfois prendre du temps.

Par ailleurs, se faisant en dehors du cadre médical, il n'y a pas de contrôle de la qualité du sperme ni de l'état de santé du donneur, en particulier des maladies sexuellement transmissibles (sérologie VIH, …).

Enfin, la pratique ne bénéficie en général pas d'un cadre légal spécifique. La règle générale de la paternité s'applique donc. En particulier, le donneur de sperme peut reconnaître l'enfant et obtenir un droit de visite, qui peut s'opposer à la volonté du couple élevant l'enfant.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]