Inondation de la Sainte-Élisabeth en 1421

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Inondation de la Sainte-Élisabeth
Peinture de l'inondation de la Sainte Sainte-Élisabeth
Peinture de l'inondation de la Sainte Sainte-Élisabeth
Localisation
Pays Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Régions affectées Hollande-Méridionale, Zélande, Flandres
Caractéristiques
Type Inondation, orage, tempête
Date de formation 18 novembre 1421
Date de dissipation jamais totalement
Conséquences
Nombre de morts 2 000[1] à 10 000[1][2]
Destructions notables 17 à 72 villages inondés


L'inondation de la Sainte-Élisabeth (en néerlandais : Sint-Elisabethsvloed) a eu lieu en 1421 en Hollande et en Zélande, le jour de la fête de la Sainte Élisabeth de Hongrie qui avait lieu à l'époque le 19 novembre. On l'appelle aussi la seconde inondation de la Sainte Elisabeth.

La nuit du 18 au 19 novembre 1421, un violent orage éclata au large de la mer du Nord et les digues cédèrent à plusieurs endroits. Ces dernières n'étaient plus bien entretenues pour des raisons économiques. Les polders de la région en contrebas furent submergés par les eaux. Selon les sources on estime que la catastrophe a causé de 2 000 à 10 000 morts en submergeant 17 à 72 villages.

Les terres submergées alors sont encore aujourd'hui sous les eaux. Le parc national de Biesbosch, au sud de Dordrecht en fait partie. Les parties qui ont été regagnées sur les eaux sont l'île de Dordrecht, l'île de Hoeksche Waard et une pointe au nord-ouest du Brabant-Septentrional.

À long terme, cette inondation eut des effets défavorables au développement de Dordrecht. La ville qui auparavant s'affrontait avec sa voisine Mont-Sainte-Gertrude, fut alors séparée de son ennemie par les inondations, mais elle fut aussi séparée de son arrière-pays ce qui nuisit au développement de son commerce. De plus, la création par l'inondation de nouvelles voies navigables permettait aux marchands d'éviter le marché de Dordrecht. Elle cessa d'être la principale ville de Hollande.

L'inondation de la Sainte-Élisabeth fut représentée sur les vitraux de la cathédrale de Dordrecht.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Gast, C. de De macht van het water: leven met water tussen Maas en Merwede, Vèrse Hoeven uitgeverij, 2006, blz. 27/32, ISBN 97890 75703 08 5
  2. Rijkswaterstaat-rapportage Methode voor de bepaling van het aantal slachtoffers ten gevolge van een grootschalige overstroming

Sur les autres projets Wikimedia :