Injection intra-osseuse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une injection intraosseuse est une injection d'un liquide dans la moelle osseuse. C'est un point d'entrée du système vasculaire qui présente l'avantage de ne pas se collaber[1]. C'est une technique de médecine d'urgence en général pratiquée lorsque la voie veineuse n'est pas accessible. Elle se fait essentiellement chez le nouveau-né ou le nourisson. Une étude a montré qu'elle était plus intéressante que la voie intramusculaire, et équivalente à la voie intraveineuse[2].

Pour pratiquer l'injection, il faut percer le cortex dur de l'os pour atteindre la moelle. Elle se fait en général sur la partie antérieure du tibia, car l'os est proche de la peau et peut se localiser facilement par palpation. On peut également utiliser la partie antérieure du fémur, la crête iliaque supérieure et la tête de l'humérus

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) J. D. Tobias et A. K. Ross, « Intraosseous infusions: a review for the anesthesiologist with a focus on pediatric use », Aneshtesia & Analgesia, vol. 110, no 2,‎ 2010, p. 391–401 (id=PMID 19897801 lire en ligne)
  2. G. P. Moore, S. A. Pace et W. Busby, « Comparison of intraosseous, intramuscular, and intravenous administration of succinylcholine », Pediatric Emergency Care, vol. 5, no 4,‎ 1989, p. 209–210 (PMID 2602189)