Injection intra-cytoplasmique de spermatozoïde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fécondation in vitro par injection intra-cytoplasmique de spermatozoïde dans un ovocyte.

L'injection intra-cytoplasmique de spermatozoïde (intracytoplasmic sperm injection, ICSI) est une technique de Fécondation in vitro consistant en la micro-injection d'un spermatozoïde dans le cytoplasme d'un ovocyte à maturité (stade de métaphase 2) grâce à une micro-pipette. Elle peut être réalisée avec des spermatozoïdes épididymaires recueillis par ponction en cas d'azoospermie excrétoire. Enfin, il est possible dans certain cas, de réaliser une injection intra-cytoplasmique de spermatozoïde à partir de spermatozoïdes recueillis à partir d'une biopsie testiculaire.

Elle est indiquée en cas d'oligoasthénospermie majeure, de déficit du pouvoir fécondant des spermatozoïdes, d'absence de réaction acrosomique ou de défaut de reconnaissance ovocytaire. Elle est aussi indiquée en cas d'échec de fécondation in vitro. Elle est toujours indiquée dans le cadre d'une utilisation de spermatozoïdes testiculaires ou épididymaires. C'est aussi la technique employée pour produire les embryons qui seront sélectionnés lors du diagnostic préimplantatoire.

Elle fut d’abord inventée en Belgique, au centre de médecine de la reproduction de la Université libre néerlandophone de Bruxelles (1992), et reprise en France par Jacques Testart qui obtint le 1er bébé ainsi conçu en 1994.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]