Inhibiteur de la phosphodiestérase

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un inhibiteur de la phosphodiestérase est une substance qui bloque l'action d'un ou plusieurs des cinq sous-types de l'enzyme phosphodiestérase (PDE). Elle empêche ainsi la désactivation des messagers secondaires intracellulaires, l'adénosine monophosphate cyclique (AMPc) et la guanosine monophosphate cyclique (GMPc), par les différents sous-types de PDE.

Historique[modifier | modifier le code]

Les différents sous-types de la phosphodiestérase sont isolés pour la première fois par Uzunov et Weiss en 1972[1]. Peu après, Weiss découvre que ces sous-types sont inhibés par différentes substances, présentes dans le cerveau et d'autres tissus[2],[3]. Il prédit dès 1977, conjointement avec Hait, l'utilisation potentielle de ces substances comme agents thérapeutiques[4], prédiction aujourd'hui réalisée.

Liste des inhibiteurs[modifier | modifier le code]

Inhibiteurs non-sélectifs[modifier | modifier le code]

Ces inhibiteurs agissent sur tous les sous-types de phosphodiestérase.

Inhibiteur de la PDE-1[modifier | modifier le code]

Inhibiteur de la PDE-2[modifier | modifier le code]

Inhibiteur de la PDE-3[modifier | modifier le code]

Inhibiteur de la PDE-4[modifier | modifier le code]

Inhibiteur de la PDE-5[modifier | modifier le code]

Facteurs biophysiologiques et biochimiques jouant un rôle dans la dysfonction érectile chez l'homme. Approche thérapeutique par les inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5[modifier | modifier le code]

Inhib-1.jpg
,[5]

Quelques explications sur le schéma >[5]
La stimulation sexuelle cause la libération de monoxyde d’azote qui est un des principaux médiateurs à l’origine d’une érection. Cette libération est localisée et démarre à partir des cellules endothéliales des corps caverneux d’une part et des neurones non adrénergiques et non cholinergiques d’autre part. Sous contrôle de récepteurs spécifiques, les récepteurs P2y, et à l’intérieur du muscle lisse, ce monoxyde d’azote active la guanylate cyclase, ce qui a pour conséquence d’entraîner une transformation de la guanosine triphosphate en guanosine monophosphate cyclique (GMPc). L’accumulation de GMPc mène, entre autres, à une relaxation de la musculature lisse des artères péniennes et du tissu intra-caverneux, ainsi qu'à l’engorgement du pénis et, in fine, à l’érection. C'est de cette manière que la GMPc est en quelque sorte la clé de la thérapie médicamenteuse par les IPDE5. Car ceux-ci "inhibent" la PDE5 qui est à l'origine de la dégradation de ce nucléotide cyclique jouant un rôle prépondérant, nous le voyons, dans le mécanisme de l'érection pénienne.
Les inhibiteurs de la phosphodiestérase sont une proposition de thérapie systémique comme toutes d'autres thérapies. Néanmoins, avant d'entamer quelque thérapie que ce soit (médicamenteuse par les IPDE5, injections intracaverneuses, vacuum, chirurgie, consultation psychosexuelle...), il semble évident que l'homme doit, dès apparition de symptômes de dysfonction érectile, consulter si pas directement un urologue ou un andrologue, au moins son médecin généraliste, afin de déterminer l'origine des troubles constatés.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Uzunov, P. and Weiss, B.: Separation of multiple molecular forms of cyclic adenosine 3',5'-monophosphate phosphodiesterase in rat cerebellum by polyacrylamide gel electrophoresis. Biochim. Biophys. Acta 284:220-226, 1972.
  2. Weiss, B.: Differential activation and inhibition of the multiple forms of cyclic nucleotide phosphodiesterase. Adv. Cycl. Nucl. Res. 5:195-211, 1975.
  3. Fertel, R. and Weiss, B.: Properties and drug responsiveness of cyclic nucleotide phosphodiesterases of rat lung. Mol. Pharmacol. 12:678-687, 1976.
  4. Weiss, B. and Hait, W.N.: Selective cyclic nucleotide phosphodiesterase inhibitors as potential therapeutic agents. Ann. Rev. Pharmacol. Toxicol. 17:441-477, 1977.
  5. a et b Jean-Luc Hauzeur : La phosphodiestérase de type 5 : vulgarisation des principes scientifiques liés aux facteurs biophysiologiques et biochimiques jouant un rôle dans la dysfonction érectile chez l'homme et approche thérapeutique par les inhibiteurs de la PDE5., Schéma global de la réaction érectile chez l'homme et effet de la phosphodiestérase de type 5

Liens internes[modifier | modifier le code]