Inhibiteur de carboxypeptidase de pomme de terre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un inhibiteur de carboxypeptidase de pomme de terre (PCI, potato carboxypeptidase inhibitor) est un peptide inhibiteur de protéase naturellement présent dans les pommes de terre qui peut former des complexes avec plusieurs métallo-carboxypeptidases, en les inhibant d'une manière fortement concurrentielle avec un Ki dans une gamme nanomolaire[1]

Le PCI est constitué de 39 acides aminés (masse moléculaire : 4295 Da), formant un noyau globuleux de 27 résidus stabilisés par trois ponts disulfures et une extrémité C-terminale avec des résidus 35-39. Le PCI contient un petit module riche en cystéine, appelé T-knot scaffold, qui est partagé par plusieurs familles de protéines différentes, y compris la famille de l'EGF [2],[3],[4].

Propriétés médicales[modifier | modifier le code]

Du fait des similarités structurelles avec l'EGF, le PCI inhibe la croissance des cellules tumorales[5]. Le mécanisme d'action est l'inhibition de la dimérisation et de la trans-autophosphorylation du récepteur induite par le facteur de croissance épidermique (EGF). Le PCI bloque la formation et l'activation des hétérodimères ErbB1/ErbB-2 (EGFR et HER2) qui jouent un rôle éminent dans le développement des carcinomes[6]. Le PCI inhibe aussi le facteur de croissance transformante alpha (TGF-alpha). En outre, pour les enzymes pancréatiques carboxypeptidase A et B, le PCI inhibe aussi la carboxypeptidase R sans affecter l'activité de la carboxypeptidase N dans la circulation et est par conséquent utilisé en thérapie thrombolytique (lyse des caillot sanguin)[7],[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Hass JM, Ryan CA, « Carboxypeptidase inhibitor from potatoes », Methods Enzymol., vol. 80, no Proteolytic Enzymes, Part C,‎ 1981, p. 778–91 (ISBN 9780121819804, DOI 10.1016/S0076-6879(81)80060-2)
  2. (en) McDonald NQ, Hendrickson WA, « A structural superfamily of growth factors containing a cystine knot motif », Cell, vol. 73, no 3,‎ mai 1993, p. 421–4 (PMID 8490958, DOI 10.1016/0092-8674(93)90127-C, lire en ligne)
  3. (en) Sun PD, Davies DR, « The cystine-knot growth-factor superfamily », Annu Rev Biophys Biomol Struct, vol. 24,‎ 1995, p. 269–91 (PMID 7663117, DOI 10.1146/annurev.bb.24.060195.001413, lire en ligne).
  4. (en) Lin SL, Nussinov R, « A disulphide-reinforced structural scaffold shared by small proteins with diverse functions », Nat. Struct. Biol., vol. 2, no 10,‎ octobre 1995, p. 835–7 (PMID 7552703, DOI 10.1038/nsb1095-835).
  5. (en) Blanco-Aparicio C, Molina MA, Fernández-Salas E, et al., « Potato carboxypeptidase inhibitor, a T-knot protein, is an epidermal growth factor antagonist that inhibits tumor cell growth », J. Biol. Chem., vol. 273, no 20,‎ mai 1998, p. 12370–7 (PMID 9575190, DOI 10.1074/jbc.273.20.12370, lire en ligne).
  6. (en) Sitjà-Arnau M, Molina MA, Blanco-Aparicio C, et al., « Mechanism of action of potato carboxypeptidase inhibitor (PCI) as an EGF blocker », Cancer Lett., vol. 226, no 2,‎ août 2005, p. 169–84 (PMID 16039955, DOI 10.1016/j.canlet.2005.01.025, lire en ligne).
  7. (en) Nagashima M, Werner M, Wang M, et al., « An inhibitor of activated thrombin-activatable fibrinolysis inhibitor potentiates tissue-type plasminogen activator-induced thrombolysis in a rabbit jugular vein thrombolysis model », Thromb. Res., vol. 98, no 4,‎ mai 2000, p. 333–42 (PMID 10822080, DOI 10.1016/S0049-3848(00)00184-5, lire en ligne).
  8. (en) Redlitz A, Tan AK, Eaton DL, Plow EF, « Plasma carboxypeptidases as regulators of the plasminogen system », J. Clin. Invest., vol. 96, no 5,‎ novembre 1995, p. 2534–8 (PMID 7593646, PMCID 185916, DOI 10.1172/JCI118315).

Voir aussi[modifier | modifier le code]