Ingonde (femme de Clotaire Ier)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ingonde.

Ingonde (en latin Ingundis), née vers 499, morte vers 546[réf. nécessaire], est une reine consort des Francs de l'époque mérovingienne, épouse du roi Clotaire Ier, fils de Clovis.

Biographie[modifier | modifier le code]

« Issue d'au-delà du Rhin[1]», elle est une fille de Clodomir II, roi germain de la région de Worms, et d'Arnegonde, originaire de Saxe[1].

Concubine de Clotaire Ier[2] depuis 517 environ, elle l'épouse vers 532. Elle lui donne six enfants[1] dont trois règnent par la suite :

  • Caribert (vers 521-567), roi de Paris de 561 à 567
  • Gontran (vers 533-592), roi de Bourgogne de 561 à 592, roi de Paris de 584 à 592.
  • Sigebert (vers 535-575), roi d’Austrasie de 561 à 575.

Ses trois autres enfants sont :

  • Gonthaire ou Gonthier (Gunthacharius), né vers 517, mort après 532. Il participe vers 532 à une campagne militaire menée en Septimanie.
  • Childeric (Childebert[réf. nécessaire], Childericus), mort avant 561.
  • Clodoswinthe, morte avant 567. Elle devient reine des Lombards en épousant le roi Alboïn, fils d'Aldoin.

Grégoire de Tours raconte qu'Ingonde aurait demandé à Clotaire de trouver un mari digne de la haute lignée pour sa sœur Arégonde : "Acceptez de désigner pour ma soeur, qui est aussi votre servante, un mari intelligent et riche, afin que je ne sois plus humiliée, mais que je vous serve plus fidèlement avec une plus grande fierté".Eblouit par la beauté de cet jeune fille, Il aurait dit à sa femme pour lui annoncer la bonne nouvelle :''Cherchant l'homme riche et intelligent qu'il me fallait marier à ta soeur, je n'ai trouvé personne de meilleur que moi. Apprends donc que je l'ai prise pour épouse, et je suppose que cela ne te déplaît pas" cela veut dire que le roi ne trouva meilleur prétendant que lui-même et décida d'épouser sa propre belle-sœur[3]. Cette situation n'aurait pas mis en colère car au contraire,cela lui réjouisait beaucoup pour sa soeur:''Que mon seigneur fasse ce qui lui semble bon, pourvu que sa servante ne perde pas ses bonnes grâces''.Pendant plusieurs années,cela à contribué surement à affaiblir moralement Ingonde et peut-être a renoncé à sa vie de couple avec son maris qui était loin d'être fidèle avec elle et sa soeur.Cet abandon et ce renoncement est peut-être du à cause de ses grossesses qui la surement affaiblit et fait perdre sa beauté.Elle meurt vers 546.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Christian Bouyer, Dictionnaire des Reines de France, Librairie Académique Perrin, 1992 ISBN 2-262-00789-6, p. 30
  2. Généalogie de Clotaire Ier sur le site Medieval Lands
  3. Les rois de France, Hachette Collections, p. 14, Paris 2005 ; cependant, la source n'est pas présentée dans ce livre

°http://chrisagde.free.fr/merovingiens/ingondearegonde.htm °Ingonde,France Pittoresque