Ingo Molnár

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ingo Molnár
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Molnar.

Ingo Molnár est un "kernel hacker" Hongrois connu pour ses nombreuses contributions au noyau linux, et travaillant pour la société Red Hat.

Principales contributions[modifier | modifier le code]

Ordonnanceurs de processus[modifier | modifier le code]

Ingo Molnár a réimplémenté l'ordonnanceur de tâche de Linux pour le noyau 2.5 (version de développement précédant 2.6). Il avait pour nom O(1) scheduler[1] en raison de ses capacités d’élection et d'insertion de tâches en temps constant.

Il proposera une nouvelle version tout à fait différente pour le noyau 2.6.23 appelée Completely Fair Scheduler (CFS), le dernier ordonnanceur de processus.

Divers[modifier | modifier le code]

Il a aussi développé TUX, un serveur http intégré au noyau, ainsi que de la fonctionnalité de sécurité Exec Shield ayant pour but de rendre plus difficile les attaques par dépassement de tampon sur l'architecture x86.

Il a également beaucoup contribué à améliorer la gestion des threads au sein du noyau, et participe à la mise en place de mécanismes (patchs de la branche -rt) permettant de rendre préemptible le code du noyau Linux, pour le rendre temps réel.

Il a aussi travaillé dans ce sens avec Robert Love pour réduire l'impact du Big Kernel Lock. Ce code a finalement été retiré pour motiver les développeurs du noyau à supprimer tous les appels au BKL, avec le projet « Kill the BKL[2] », initié en en mai 2008. À l'époque, il restait plus de 1 300 appels à cette fonction. Ce projet abouti avec la sortie de la version du 2.6.37 du noyau Linux, sortie en janvier 2011, avec laquelle il devient possible de compiler le noyau sans le Big Kernel Lock[3].

Il s'est occupé de mettre au propre une branche light de kgdb pour son intégration en standard dans le noyau noyau Linux.

Il est également l'auteur de l'implémentation des mutex[4] dans le noyau.

Il est actuellement le mainteneur de la branche de développement -tip[5] du noyau Linux, ce qui comprend entre autres les travaux sur l'ordonnanceur de tâches, le support de l'architecture x86, les traceurs, les timers, le cœur du noyau, etc. « -tip » est un acronyme unissant les initiales des trois mainteneurs de cette branche : Thomas Gleixner, Ingo Molnar et H. Peter Anvin.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. annonce de O(1) scheduler
  2. Ingo Molnar, [announce "kill the Big Kernel Lock (BKL)" tree], Linux kernel mailing list, 14 mai 2008
  3. Patrick Guignot, « Sortie de la version 2.6.37 du noyau Linux », Linuxfr,‎ 5 janvier 2011
  4. annonce du sous-système des mutex
  5. branche de développement -tip

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]