Infundibulicybe geotropa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Infundibulicybe geotropa
Infundibulicybe geotropa, formation annulaire

Infundibulicybe geotropa, de son nom vernaculaire français Tête-de-moine (en allemand, Mönchskopf), ou Infundibulicybe géotrope est une espèce de champignon basidiomycète du genre des Infundibulicybe[1] genre spécifique placé par la phylogénétique entre deux clades marasmioïde et Tricholomatoïde.

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Nom binomial accepté[modifier | modifier le code]

Infundibulicybe geotropa (Bull.) Harmaja 2003[2]

Synonymes[modifier | modifier le code]

  • Geotropus Agaricus Bull. 1792
  • Agaricus pileolarius Sowerby 1797
  • Clitocybe geotropa (Bull.) Quel. 1872
  • Clitocybe Gilva var. geotropa (Bull. ex DC.) P. Kumm. 1871
  • Clitocybe maxima
  • Clitocybe subinvoluta
  • Omphalia geotropa (Bull.) Quel. 1886
  • Omphalia geotropa var. geotropa (Bull.) Quel. 1886

Variété[modifier | modifier le code]

Description[modifier | modifier le code]

Hymenophore : Chapeau : de 7 à 20 cm, à l'état juvénile, son aspect en forme de quille, puis il devient convexe à vaguement conico-campanulé devenant ensuite adulte plat et mamelonné puis se creusant en entonnoir, à marge lisse se fissurant à l'humidité, il se développe généralement en groupes de quelques individus, en cercles ou en lignes.

Cuticule : de couleur crème à beige ou cannelle à brun clair voire ocre pâle

Lames : fines et fortement décurrentes, à lamelles ou lamellules intercalées, de couleur crème à beige

Stipe : pied : solide, fibreux en surface, d'abord très renflé en forme de quille puis s'affinant et s'étirant en restant plus épais vers la base qui est feutrée, de même couleur que le chapeau; le pied ne porte pas d'anneau.

Sporée : spores blanches

Odeur : cyanique ou de flouve (comme certains foins odorants) intense et parfois lourde, parfois mêlée à de vagues relents fétides sur la fin.

Habitats[modifier | modifier le code]

Il pousse sur le sol dans les forêts caducifoliées jusqu'aux premières gelées, bois de feuillus bien aérés, en lisière et clairière de ceux-ci, mais aussi dans les prairies les bordant, plus rarement sous résineux, il apprécie les sols calcaires.

Comestibilité[modifier | modifier le code]

C'est un comestible de valeur moyenne, dont le pied fibreux et généralement rejeté, devenant assez coriace s'il n'est pas dégusté à l'état juvénile.

Répartition[modifier | modifier le code]

Europe.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Régis Courtecuisse, Bernard Duhem: Guide des champignons de France et d'Europe (Delachaux & Niestlé, 1994), p. 172.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Species Fungorum, 9.0, Sep 2010
  2. Harmaja, H.,2003, Notes sur Clitocybe s. lato ( Agaricales ) in: Ann. bot. Fenn. 40 (3) :213-218