Infinity Blade

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Infinity Blade est un jeu vidéo de type action-RPG développé par Epic Games et édité par Chair Entertainment sous les plates-formes iOS en 2010. Le projet étant connu pour être le premier à utiliser la technologie Unreal Engine.

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'histoire[1] se situe dans un autre monde et aucune information sur l'époque n'est donnée, tout commence par un combattant armé d'une épée de fer, d'une armure en cuir et d'une targe en bois se rendant à une tour au milieu de nulle part, son but n'est pas précisé mais arrivé en haut de celle-ci, et après avoir affronté un chevalier obscur, on apprend que celui-ci vient pour mettre fin au règne tyrannique d'un « Dieu Roi » armé de l'Infinity Blade, l'arme la plus puissante du jeu. Le « Dieu Roi » se jette sur lui et l'achève en lui disant qu'il espère que ces descendants « feront mieux ». On apprend que celui-ci est un Éternel (un Deathless dans la version originale)

Le jeu commence lorsque l'on voit le fils du combattant perché sur un rocher disant : « Père, je vous vengerai ». Celui-ci est armé du même équipement que son père et après un tutoriel, le joueur peut diriger le personnage. Après plusieurs combats contre différents monstres, le joueur arrive en haut de la tour par le biais de différents chemins et affronte le « Dieu Roi ». Le joueur ne peut que perdre face à la puissance de l'Éternel et celui-ci lui dit : « Tu aurais pu être un allié de taille mais tu serviras un tout autre dessein, j'espère que tes descendants feront mieux… » et c'est sur cette phrase que le « Dieu Roi » l'achève.

Le joueur recommence la partie alors en incarnant le fils de celui-ci et c'est sur ce principe de base que tourne Infinity Blade : sur la descendance du héros qui hérite des équipements de son père de plus en plus puissant jusqu'à vaincre le « Dieu Roi ».

Lorsque le Dieu Roi est vaincu, le personnage s'approche du trône de celui-ci et active un module posé dessus, Une sorte de gigantesque mappemonde se matérialise alors au dessus de la salle, le personnage l'observe et le jeu se termine. Le joueur recommence comme si de rien n'était et jure de "venger son père" pour affronter un Dieu Roi encore plus puissant.

Fin Ultime[modifier | modifier le code]

Lors d'une mise à jour, il était possible de combattre de nouveaux boss. Pour cela, le joueur devait descendre par des souterrains sous la tour et encastré l'Infinity Blade (qu'il devait avoir au préalablement achetée) dans une stèle. Trois portes s'ouvrent alors contenant chacune un Éternel emprisonné, Kuero, Gortoel et Ealoseum. Ceux-ci sont bien plus fort que le Dieu-Roi, le joueur doit posséder un équipement avancé pour triompher, une fois les trois boss battu, une géante porte s'ouvre derrière laquelle se trouve la chambre de résurrection du Dieu-Roi. Plusieurs tubes contenant un liquide vert et un "corps" du Dieu Roi sont disoposés en cercle, au centre, le Boss Final vous attendra, Il s'agit de "Maléfice Mécanique". Une fois battu, Un guerrier humain sort de l'armure et dit au joueur que le Dieu-Roi n'est pas mort et que le joueur est "un traître à la lignée", Le dieu-Roi viendra reprendre l'Infinity Blade. Le joueur se bat une deuxième fois contre ce guerrier inconnu et finit sur cette phrase après l'avoir battu : "Quand il viendra, je l'attendrai".

Cette Fin est connue comme la fin ultime du jeu.

Réception[modifier | modifier le code]

Infinity Blade reçu un accueil mitigé, en effet, la beauté des graphisme sans précédents et l'univers très atypique contrebalancent avec le scénario médiocre et la frustration de recommencer sans cesse une lignée pour explorer toujours la même tour que l'on finit par tout à fait connaître au bout d'une heure de jeu peuvent rebuter tout comme enchanter certains joueurs. Le joueur peut cependant tenter de posséder tous les objets du jeux et de tous les "maîtriser" allongeant considérablement la durée de vie, une patience pouvant parfois exaspérer certains joueurs ayant eu l'impression de ce faire "arnaquer" [2][3](en effet, le jeux coûtant plus de 5€ à sa sortie)

Suites[modifier | modifier le code]

Infinity Blade à bénéficié de deux suites développées par Epic Games et éditées par Chair Entertainment sous les plates-formes iOS : Infinity Blade II (décembre 2011) et Infinity Blade III (septembre 2013)[4].

Un e-book : Infinity Blade: Awakening écrit par Brandon Sanderson en octobre 2011 relate les événements situés entre Infinity Blade et Infinity Blade II. Infinity Blade: Redemption écrit par le même auteur raconte les événements situés entre Infinity Blade II et Infinity Blade III.

Panini Books, dans sa collection Gamers, a publié le roman Infinity Blade en Juin 2014. Ce roman regroupe les deux nouvelles Awakening et Redemption en un seul tome.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Synopsis
  2. Site de référence