Inferno (roman de Dan Brown)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Inferno (roman, 2013))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne le roman de Dan Brown. Pour le roman de Roger MacBride Allen, voir Inferno.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Inferno.
Inferno
Auteur Dan Brown
Genre Roman policier
Version originale
Titre original Inferno
Éditeur original Doubleday
Langue originale Anglais américain
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Date de parution originale 14 mai 2013
ISBN original 0385537859
Version française
Traducteur Dominique Defert
Carole Delporte
Lieu de parution Paris
Éditeur Jean-Claude Lattès
Date de parution 23 mai 2013
Type de média Livre papier
ISBN 978-2709643740
Série Tétralogie Robert Langdon
Chronologie
Précédent Le Symbole perdu

Inferno est un roman américain de Dan Brown, et le quatrième opus dont Robert Langdon est le héros[1].

Résumé[modifier | modifier le code]

L'histoire s'ouvre par le suicide d'un client du Président se trouvant à bord d'un yacht luxueux nommé Mendacium. Ce client paraît tel un oiseau déchu qui veut que les gens se souviennent de lui comme étant un juste (le sauveur des hommes) et non comme une bête. On a la sensation que la suite de l'intrigue sera sombre et glaciale. La mort et l'obscurité prendront place dans ce roman.

Robert Langdon se réveille en pleine nuit à l'hôpital, quasi-amnésique et ayant subi une commotion cérébrale. Mais toutes ses autres fonctions cérébrales sont intactes. Désorienté, blessé à la tête, il n'a aucun souvenir des dernières trente-six heures. Il ignore pourquoi il se retrouve à Florence et d'où provient l'objet que les médecins ont découvert dans ses affaires. Un rêve tourmente son esprit, celui d'une vieille femme voilée portant au cou une amulette et se trouvant au bord d'un lac rouge de sang empli de moribonds : « Cherchez et vous trouverez … le temps presse. » Qu'est-ce que Langdon devra chercher ? Et pourquoi lui reste t-il si peu de temps ? Y aurait t-il un compte à rebours qui s'est mis en marche ?

Accueilli par la doctoresse anglaise Sienna Brooks et le docteur Enrico Marconi, il se demande ce qui s'est passé quarante-huit heures plus tôt et s'il est responsable d'un grave accident. C'est alors que Sienna est contrainte de lui expliquer que quelqu'un a tenté de le tuer et lui a tiré une balle en pleine tête.

Quelques instants plus tard, une jeune femme mystérieuse nommée Vayentha désire rendre visite à Robert Langdon. Impatiente, elle se dirige vers la chambre de Robert et tue, à l'aide d'un pistolet muni d'un silencieux, le docteur Marconi qui tentait de l'arrêter. Par conséquent, Sienna et Robert, affaibli par le sédatif qu'on lui a injecté, s'enfuient ensemble en empruntant les escaliers de secours. Par hasard, à l'extérieur de l'hôpital, un taxi se trouve dans une allée sombre et déserte ; tous deux y montent.

Vayentha, meilleur agent du Président, lui annonce d'une voix stressée la mauvaise nouvelle : Robert Langdon s'est échappé et détient encore l'objet. Robert a survécu car par chance une colombe est apparue et a roucoulé, ce qui explique la faille de la mission de Vayentha.

Sienna conduit Robert vers son vieil appartement et lui donne six comprimés de caféine à croquer pour que les effets du sédatif se dissipent immédiatement. Sienna conduit Robert vers sa salle de bains pour nettoyer son bras ensanglanté en raison de la perfusion.

Elle décide d'aller chercher chez son voisin des vêtements pour Robert pour que ce dernier puisse être présentable face à la police. Durant son absence, Robert tente de savoir les raisons qui l'ont conduit à Florence. Mais il plonge, sans le vouloir au départ, dans le passé douloureux de Sienna Brooks. Il apprend qu'elle était une fille surdouée, d'une intelligence hors du commun, avec un QI de 208. Rejetée, isolée, Sienna eut une enfance très difficile à cause de son cerveau plus vascularisé qu'à la normale. Voyant des masques sur un programme jaune de théâtre Songe d'une nuit d'été…, le rêve angoissant le submerge à nouveau : toujours celui d'une vieille femme se trouvant près d'un lac ensanglanté. « Je suis la vie » dit-elle et un masque aux petits yeux verts et au nez pointu apparaît soudainement dans le ciel et dit : « Je suis la mort ! » Suite à ces visions terribles, Robert se réveille en sursaut, se demandant ce qui lui arrive.

Pendant ce temps, le coordinateur logistique du Mendacium, Lawrence Knowlton, doit diffuser une vidéo laissée par le client qui s'est tué. Avant sa diffusion officielle, Knowlton décide de la visionner et découvre des images inquiétantes : une grotte remplie d'eau éclairée par une lueur rouge. Sous l'eau, se trouve une plaque en titane sur laquelle il est écrit : « Ici, en ce jour, le monde fut changé à jamais » et, plus bas, le nom du client et une date. À gauche de cette plaque, se trouve un objet sphérique marron à l'aspect étrange. Il renferme un liquide visqueux brun tourbillonnant. Puis, à la suite d'un lent fondu au noir, l'ombre d'une créature mi-homme mi-oiseau (ayant le visage déformé) apparaît sur la paroi de la grotte. Ce « monstre » dit qu'il est l'ombre et qu'il espère que l'humanité comprendra le cadeau miraculeux qu'il laisse derrière lui.

De retour de chez son voisin, Sienna ayant l'air angoissée accroche les vêtements propres de Robert sur la poignée de la porte. Pendant que ce dernier s'habille, elle entre dans une petite salle d'eau non loin de la salle de bain. Elle est horrifiée par son visage, refusant habituellement de regarder son reflet dans le miroir. Le crâne chauve mais portant perruque, elle s'interroge sur elle et son futur si sombre. Sienna rejoint Robert et teste sa mémoire en lui posant une série de questions du style : Comment est-il arrivé ici dans son appartement ? En taxi, lui répond t-il. Et c'est là que Robert lui raconta le rêve qu'il venait de faire. Intriguée, elle sait ce que la jeune femme lui a dit : « Cherchez et vous trouverez. » En effet, à son arrivée à l'hôpital Massachusetts, Sienna a découvert dans la poche secrète de la veste Harry's Tweed de Robert un objet sphérique, étrange, similaire à celui se trouvant près de la plaque en titane : « Ici en ce jour, le monde fut changé. » Et si Robert savait ce que le client du Mendacium connaissait ?

Personnages[modifier | modifier le code]

  • Robert Langdon : Professeur d'Harvard et éminent spécialiste des symboles occultes des religions. Il fut convoqué par la directrice de l'OMS de retrouver une bombe à retardement caché dans la ville d'Istanbul.
  • Sienna Brooks : Elle est une agent du Consortium. Elle accompagna Robert Langdon dans sa quête à retrouver la bombe qui peut être une arme bactériologique. Elle était autrefois l'amante de Bertrand Zobrist. Sa loyauté envers Langdon sema le doute lorsqu'elle abandonna ce dernier pour protéger la création de son amant.
  • Bertrand Zobrist : Scientifique transhumanisme ayant conçu une arme bactériologique qui, selon lui, peut sauver l'humanité d'une catastrophe causée par la démographie. Il est le principal antagoniste dans le livre. Il possède une armée de fidèles qui le considérant comme un héros. IL se suicida lorsqu'il fut poursuivi par des agents du UPR.
  • Le Président : Fondateur et dirigeant du Consortium. Il devait respecter les désirs de son client , Zobrist, à dissimuler une arme bactériologique contre l'OSM et Robert Langdon. Lorsqu'il su qu'il participa à une attaque bioterroriste, il coopéra avec le Dr. Sinskey à retrouver la bombe. Il fut arrêté par la police turque lorsque Sinskey l'accuse d'être complice de l'attentat organisé par Zobrist.
  • Elizabeth Sinskey : Directrice de l'OSM et également le némésis de Bertrand Zobrist. Elle est la femme aux cheveux argent dans les hallucinations de Langdon. Elle appela ce dernier à résoudre les énigmes posés par Zobrist afin de retrouver la bombe à retardement.
  • Vayentha : agent du Consortium et meilleur élément du Président à Florence. Elle fut l'assassin chargé de kidnapper Langdon pour que le professeur travaille pour le Président à récupérer la bombe avant l'OSM. Elle fut tuée par Sienna.
  • Jonathan Ferris : agent du Consortium, il fut déguisé sous l'apparence du Dr. Marconi. Il fut arrêté en même temps que le Président par la police turque.

Éditions[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis (version originale), Inferno a été publié le 14 mai 2013 chez Doubleday. En France, le roman est sorti le 23 mai 2013 aux éditions Jean-Claude Lattès. Il a été traduit de l'anglais dans un bunker sous haute surveillance à Milan[2] par Dominique Defert et Carole Delporte.

Autour du roman[modifier | modifier le code]

Adaptations au cinéma[modifier | modifier le code]

Le 17 juillet 2013, Sony Pictures annonce l'adaptation du roman au cinéma. Les précédentes adaptations furent de grands succès au box-office pour un accueil critique mitigé. Ron Howard réalisera le film (tout comme Da Vinci Code et Anges et Démons), toujours avec Tom Hanks dans le rôle de Robert Langdon[4], pour une sortie nord-américaine prévue pour l'instant le 18 décembre 2015. Cependant, la date de sortie risque d'être modifiée du fait de la sortie nord-américaine de Star Wars, épisode VII le même jour.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]