Inertance

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L’inertance est une caractéristique acoustique permettant de définir certains phénomènes vibratoires concernant les structures. Elle indique la façon dont une structure réagit vibratoirement à la sollicitation d’un effort. Formellement, c’est le rapport de l’accélération que prend la masse sur la force excitatrice en un point donné d’une structure, dans le domaine fréquentiel ; il s’exprime en m.s-2.N-1. L’inertance est quantifiée en décibels selon la relation suivante :

I (f) = 20 \cdot lg [{\gamma (f) \over F (f)}]\ \ \ (en \ dB)

où :

\gamma (f) est l’accélération mesurée en fonction de la fréquence (m.s-2) ;
F (f) est l’effort introduit en fonction de la fréquence (kg.m.s-2).

Les points d’excitation et de réponse sont identiques. Dans le cas contraire, il s’agit d’un transfert vibratoire[1].

Elle est calculée en laboratoire acoustique. La structure peut être un véhicule ou une caisse nue. Pour une mesure sur caisse, celle-ci est posée sur des plots filtrants. La bande de fréquence est choisie en fonction du sujet de l’étude.

L’inertance a pour analogues l’inductance et la masse dans les systèmes électrique et mécanique, respectivement[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cette autre caractéristique acoustique est un indicateur de la qualité d’une structure à propager une sollicitation ; la formule du transfert vibratoire est identique à celle indiquée ci-dessus.
  2. (en) F. Alton Everest et Ken C. Pohlmann, Master Handbook of Acoustics, 5th Ed, p. 17, McGraw-Hill, 2009, 510 p. (ISBN 978-0-07-160333-1). Google Livres

Voir aussi[modifier | modifier le code]