Industrie spatiale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'industrie spatiale est la composante de l'industrie dédiée au secteur spatial. Elle concerne la fabrication de tout ou partie d'un élément d'un système spatial : véhicule spatial, tel que satellite artificiel, lanceur, etc. Elle est constituée des entreprises industrielles du secteur privé répondant à la commande des agences gouvernementales développant des programmes spatiaux.

Historique[modifier | modifier le code]

Historiquement, cette industrie est fortement liée à l'secteur aéronautique et spatial.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

L'industrie spatiale diffère de l'secteur aéronautique et spatial par le type de produits fabriqués et par son marché (agences spatiales, opérateurs...) Ses principaux acteurs sont aujourd'hui soit des entreprises travaillant uniquement pour le secteur spatial, soit des branches d'entreprises des secteurs de l'aéronautique (EADS, Boeing...) et de la défense (Thales...). Elle s'en distingue notamment par la qualité des produits qui y sont réalisés, répondant à des normes strictes pour supporter l'environnement spatial, et étant qualifiés « Espace ». On trouve déjà un très haut niveau de qualité dans l'industrie aéronautique du fait de son devoir de sécurité pour le transport de personnes. Les avions ont des équipements fiables souvent redondés et si l'un tombe en panne au cours d'un vol, il est remplacé lors de l'escale suivante. Pour un équipement spatial, c'est impossible : il n'y a pas de dépanneur de l'Espace (sauf cas très exceptionnel).

Industrie spatiale par pays[modifier | modifier le code]

En Afrique[modifier | modifier le code]

En Amérique[modifier | modifier le code]

En Asie[modifier | modifier le code]

En Europe[modifier | modifier le code]

Politique spatiale européenne[modifier | modifier le code]

Après le lancement du premier satellite artificiel, le soviétique Spoutnik, le 4 octobre 1957, et du premier satellite américain Explorer 1, le 1er février 1958, la France, après création de son agence spatiale, le Centre national d'études spatiales (CNES), le 15 décembre 1961, est devenue la troisième puissance spatiale avec le lancement de la fusée Diamant, le 26 novembre 1965, depuis la base algérienne d'Hammaguir mettant en orbite le premier satellite Astérix. En parallèle, d'autres pays européens (Royaume-Uni, Allemagne, Italie) démarraient également des activités dans ce domaine, sous l'impulsion d'agences spatiales nationales. Mais très rapidement, des alliances devaient se concrétiser entre firmes des divers pays et l'industrie spatiale est devenue européenne, surtout après la création du Conseil européen de recherches spatiales (ESRO) en 1962, devenant l'Agence spatiale européenne (ESA) en 1975. Aussi, les politiques spatiales de ces pays se sont rapidement mêlées intimement au sein d'une politique spatiale européenne, appelant à la création d'une industrie spatiale européenne.

Industrie spatiale européenne[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Industrie spatiale européenne.

En Océanie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]


Articles connexes[modifier | modifier le code]