Indulf d'Écosse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Indulf Ier d'Écosse)
Aller à : navigation, rechercher

Indulf (gaélique : Ildulb mac Causantín) (bap. 927 ?, † 962), est roi d'Écosse de 954 à 962. Fils du roi Constantin II, cousin issu de germain de son prédécesseur Malcom Ier, et cousin issu de germains à une génération près de son successeur Dubh,

Origine de son nom ?[modifier | modifier le code]

Dauvit Broun estime qu'Indulf ou Indulph, comme deux de ses fils, porte un nom d'origine scandinave lié à des unions dans la famille royale des Scots avec des princesses vikings [1].

Alex Voolf émet l'hypothèse que son baptême est intervenu à l'occasion de la rencontre avec les « Rois du nord » de la Grande-Bretagne organisée par le roi Æthelstan d'Angleterre pour laquelle William de Malmesbury fixe la date du 12 juillet 927. Indulf aurait reçu le nom du saint de la vieille « Hildulf », fondateur vers 700 du monastère de Moyenmoutier dans les Vosges en France. Ce saint comme de nombreux de ses contemporains locaux serait par ailleurs d'origine « Scotus » [2]

Règne[modifier | modifier le code]

Portrait imaginaire d'Indulf, gravure du XVIIe siècle

Indulf ou Illulb mac Causantín est le fils de Constantin II († 952). Il a au moins un frère ainé, qui est tué lors de la bataille de Brunanburh en 937, et une sœur anonyme qui épouse Olaf Gothfrithson, roi de Dublin († 941). Selon Dauvit Broun, il est significatif de l'extension de l'influence scandinave en Écosse à cette époque que les noms de deux de ses fils sont d'origine nordique [1].

Indulf devient roi après sa mort de Malcolm Ier en 954[1]. Pendant son règne la ville d'Édimbourg est prise au comte de Northumbrie, et elle restera entre les mains des scots jusqu'à nos jours selon la chronique des Rois d'Alba[3]. Indulf est réputé par des sources postérieures et discutables avoir en 955 expulsé Fothad († 963) l'évêque de Saint-Andrews[1].

Son règne enregistre une recrudescence de la pression scandinave dans l'est de l'Écosse. Toujours d'après la chronique des Rois d'Alba,une flotte viking est détruite dans le Buchan [4], et il est tué 962[5] par une armée nordique à « Invercullen », probablement soit Cowie, près de Stonehaven, qui était un site stratégique ou Cullen dans le Banffshire[1]. Il est réputé avoir été inhumé à Iona[6]. Son successeur est Dubh, le fils aîné de Malcolm Ier.

Postérité[modifier | modifier le code]

Indulf avait vraisemblablement épousé une princesse viking de la dynastie des Uí Ímair; fille d'Olaf Gothfrithson ou d'Olaf Kvaran comme le suggère les noms d'origine scandinave portés par deux de ses fils « Hríngr » et « Olafr »[7].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (en) Dauvit Broun « Indulf [Illulb mac Causantín] (bap. 927?, d. 962), », Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, 2004.
  2. (en) Alex Woolf From Pictland to Alba 789~1070 The New Edinburgh History of Scotland. Edinburgh University Press, Edinburgh (2007) (ISBN 9780748612345), p. 192-193
  3. Marjorie Ogilvie Anderson Kings and Kingship in Early Scotland 3e réédition par John Donald Birlinn Ltd, Edinburgh (2011) (ISBN 9781906566302) p. 252
  4. Marjorie Ogilvie Anderson op.cit p. 252
  5. Chronicon Scotorum CS 962
  6. Marjorie Ogilvie Anderson « Regnal list D » op.cit p. 267
  7. (en) Alex Woolf op.cit p. 206
  8. Chronique des Rois d'Alba

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Alex Woolf From Pictland to Alba 789~1070 The New Edinburgh History of Scotland. Edinburgh University Press, Edinburgh (2007) (ISBN 9780748612345)
  • (en) Dauvit Broun « Indulf [Illulb mac Causantín] (bap. 927?, d. 962), », Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, 2004.
  • (en) William Forbes Skene John of Fordun's Chronica genus Scotorum (Edinburgh, 1871–1872);
  • (en) Alfred P. Smyth, Warlords and Holy Men: Scotland AD 80–1000. Edinburgh UP, Edinburgh, 1984. (ISBN 0-7486-0100-7)
  • (en) Marjorie Ogilvie Anderson Kings and Kingship in Early Scotland 3e réédition par John Donald Birlinn Ltd, Edinburgh (2011) (ISBN 9781906566302)