Indice de lumination

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'indice de lumination (abrégé en IL ou EV d'après l'anglais exposure value) – parfois confondu avec l'indice de luminance – est une mesure de l'exposition lumineuse sur une échelle logarithmique.

Définition[modifier | modifier le code]

En photographie, l'indice de lumination est relié aux trois paramètres d'exposition,

Un changement de valeur dans ce triplet correspond à un changement de lumination, et inversement.

Définition basée sur le seul couple ouverture-temps de pose[modifier | modifier le code]

Bagues de réglage d'exposition couplées sur une échelle d'indices de lumination.

La photographie argentique ne permettant pas au photographe de varier rapidement la sensibilité de la pellicule, la première définition n'en tient pas compte. Pour un temps de pose de t secondes, et une ouverture de f/N, l'indice de lumination est ainsi défini:

\mathrm{IL} = \log_2 {\frac{N^2}{t}} \,.

Par exemple, pour une exposition faite à f/5,6 et 1/15 seconde, l'IL serait donc:

\mathrm{IL} = \log_2 {\frac{5,6^2}{1/15}} \approx 9,0 \,.

L'indice de lumination de zéro correspond à une exposition d'1 seconde et d'une ouverture de f/1 (ou également à 2 secondes et f/1,4, ou une autre paire de valeurs quelconque qui produit le même résultat).

Valeurs usuelles[modifier | modifier le code]

Le tableau suivant donne, pour différentes valeurs d'indice de lumination (colonne IL), les ouvertures (f/N) correspondant aux temps de pose usuels (t, en seconde).

IL 1 s 1/2 s 1/4 s 1/8 s 1/15 s 1/30 s 1/60 s 1/125 s 1/250 s 1/500 s 1/1000 s
7 f/11 f/8 f/5,6 f/4 f/2,8 f/2 f/1,4
8 f/16 f/11 f/8 f/5,6 f/4 f/2,8 f/2 f/1,4
9 f/22 f/16 f/11 f/8 f/5,6 f/4 f/2,8 f/2 f/1,4
10 f/22 f/16 f/11 f/8 f/5,6 f/4 f/2,8 f/2 f/1,4
11 f/22 f/16 f/11 f/8 f/5,6 f/4 f/2,8 f/2 f/1,4
12 f/22 f/16 f/11 f/8 f/5,6 f/4 f/2,8 f/2
13 f/22 f/16 f/11 f/8 f/5,6 f/4 f/2,8
14 f/22 f/16 f/11 f/8 f/5,6 f/4
15 f/22 f/16 f/11 f/8 f/5,6
16 f/22 f/16 f/11 f/8
17 f/22 f/16 f/11

Effet de la sensibilité[modifier | modifier le code]

Une définition intégrant la sensibilité se réduit à la formule précédente pour une sensibilité ISO de 100. Pour une sensibilité ISO de S, l'indice de lumination nécessaire pour bien exposer une scène donnée est augmenté ou diminué en conséquence:

\mathrm{IL}_{S} = \mathrm{IL}_{100} + \log_2 {\frac{S}{100}} \,.

Cette correction indique qu'une scène exigeant l'IL de 12 (par exemple, un coucher de soleil) avec une pellicule d'ISO 100 serait bien exposée à l'IL de 14 avec une pellicule d'ISO 400.

Règle de f/16[modifier | modifier le code]

Article détaillé : règle de f/16.

Selon cette méthode empirique, dont le nom anglais (Sunny 16 rule) signifie « la règle de 16 en temps ensoleillé », une exposition approximativement correcte peut être faite avec une ouverture de f/16 et une vitesse d'obturation qui est l'inverse de la sensibilité ISO, en secondes. Par exemple, 1/100 secondes pour une pellicule de ISO 100.

Cette règle suggère donc qu'un indice de lumination de 15 correspond à des scènes bien ensoleillées :

\mathrm{IL} = \log_2 {\frac{16^2}{1/100}} \approx 15

Cette règle ne tient aucun compte de l'endroit où se trouve le photographe. On peut considérer qu'elle s'applique avant tout aux latitudes dites tempérées. Si la température diminue au fur et à mesure qu'on monte dans les latitudes, il en est de même de l'éclairement fourni par le soleil qui doit traverser une épaisseur croissante d'atmosphère.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  • APEX, une méthode de calcul mental du temps d'exposition
  • Vignetage, effet photographique se mesurant avec l'indice de lumination