Indice de Manning

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Score de Manning.
Main droite où l'annulaire n'est pas de même longueur que l'index

L'indice de Manning (ou indice 2D:4D ou encore ratio digital) est donné par le calcul du rapport de la longueur entre l'index (doigt 2D) et l'annulaire (doigt 4D) de la main droite posée à plat. Le ratio digital des personnes est fréquemment égal à un, ce qui signifie qu'index et annulaire sont d'égale longueur.

Cet indice est supposé indiquer les taux d'hormones auxquels le fœtus a été exposé.

Études sur l'indice de Manning[modifier | modifier le code]

La longueur de l'index est influencée par le taux d'œstrogènes, et celle de l'annulaire par celui de la testostérone. Le rapport serait en moyenne d'environ 1 pour les femmes, et de 0,96 pour les hommes. Cette différence a permis de mettre au point des logiciels déterminant l'appartenance sexuelle des empreintes de mains sur les parois des grottes préhistoriques[1]. L'existence d'écart type indique cependant qu'un rapport de 1 ne signifie pas avec certitude que c'est une femme.

La différence suivant les sexes de la longueur des 2e et 4e doigt apporte des informations :

  • chez la femme adulte, la prépondérance de l'index sur l'annulaire (2D:4D>1) existe chez près de la moitié des individus (46 %) alors qu'elle est chez l'homme de 15 % ;
  • chez l'homme adulte, le trait significatif de la prépondérance de l'annulaire sur l'index est de 30 % (2D:4D<1), alors qu'elle est de 12 % chez la femme[2].

Cet indice a été utilisé pour montrer que des mains négatives (art pariétal) de Bornéo avaient probablement été effectuées à la fois par des hommes et par des femmes, alors que certains pensaient jusqu'alors que ces empreintes n'avaient été faites que par des hommes[3].

L'indice de Manning est faible chez les primates polygames, élevé chez les espèces monogames[4].

Un indice faible peut aussi être retrouvé chez des enfants atteints d'autisme ou du syndrome d'Asperger[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les empreintes de mains se donnent un genre
  2. J-P. Charvet, « L'inégalité de longueur entre l'index et l'annulaire a-t-elle un caractère sexuel ? » Biom. Hum. et anthropol. 2006;24(1-2):95-104.
  3. Camille Lamotte, « Les empreintes de mains se donnent un genre », Journal du CNRS, CNRS, no 192,‎ janvier 2006 (lire en ligne)
  4. (en) Emma Nelson et al., « Digit ratios predict polygyny in early apes, Ardipithecus, Neanderthals and early modern humans but not in Australopithecus », Proceedings of the Royal Society B,‎ 3 novembre 2010 (lire en ligne)
  5. (en) JT Manning et al., « The 2nd to 4th digit ratio and autism », Developmental medicine and child neurology, vol. 43, no 3,‎ mars 2001, p. 160+164 (ISSN 0012-1622, PMID 11263685)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

(en) John T. Manning, Digit Ratio, a Pointer to Fertility, Behaviour and Health, New Brunswick, Rutgers University Press,‎ 2002, 173 p. (ISBN 0-8135-3029-6 et 0-8135-3030-X, résumé)

Article connexe[modifier | modifier le code]