In Absentia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir In absentia (droit)

In Absentia est le 7e album studio enregistré en l'an 2002 par le groupe de rock progressif Porcupine Tree.

Genèse[modifier | modifier le code]

C'est pendant l'enregistrement de cet album que le groupe commence à utiliser un genre de musique plus « metal » dans ses pièces. L'influence métal vient de l'amitié entre Steven Wilson (le leader du groupe) et Mikael Akerfeldt, leader du groupe de death métal progressif Opeth. Les deux musiciens sortiront même un album ensemble sous le nom de Storm Corrosion en 2012. In Absentia est considéré comme un des sommets de la carrière du groupe, car il contient des morceaux comme Blackest Eyes, Trains ou The Sound Of Muzak qui sont considérés comme des morceaux essentiels de Porcupine Tree. L'album est assez éclectique musicalement, allant du métal (Wedding Nails, Blackest Eyes, The Creator Has Masterpiece) au ballades (Trains, Collapse The Light Into Eart) en passant par le rock progressif (The Sound Of Muzak, .3). La pochette a été réalisée par Lasse Holle.

Liste des pistes[modifier | modifier le code]

  1. Blackest Eyes
  2. Trains
  3. Lips Of Ashes
  4. The Sound Of Muzak
  5. Gravity Eyelids
  6. Wedding Nails
  7. Prodigal
  8. .3
  9. The Creator Has A Mastertape
  10. Heartattack In A Lay By
  11. Strip The Soul
  12. Collapse The Light Into Earth

La version européenne contient un disque bonus et les pistes suivantes:

  1. Drown With Me
  2. Chloroform
  3. Strip The Soul (video edit)

Analyse[modifier | modifier le code]

La chanson The Sound Of Muzak, qui parle de la « mort de la musique », c'est-à-dire de l'envahissement du marché et de la radio par de la musique simple et non-recherchée, emploie le terme muzak (une prononciation déformé du mot « music » et une antonomase du nom de la société Muzak qui fut pionnière dans ce domaine) utilisée par les Britanniques pour parler de la musique « pauvre » au format radiophonique, structuré toujours de la même façon, avec un couplet, un refrain, un couplet , un refrain, un pont, un refrain et un refrain final. Le morceau, même si il suit une structure similaire, est assez complexe puisqu'il est en 7/4, excepté pour les refrains ou le morceau passe en 4/4. Blackest Eyes est un morceau qui alterne passages métal (riffs) et passages pop (couplets et refrains). Trains est une ballade entrecoupés de guitares métal. The Creator Has A Mastertape est un morceau métal, proche du métal industriel de Nine Inch Nails.