Impressionnisme américain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
National Gallery of Art, Washington DC.

L'impressionnisme américain est un mouvement pictural qui s'inspire de l'impressionnisme français, à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle. L'impressionnisme est notamment caractérisé par une tendance à noter les impressions fugitives à mobilité des phénomènes plutôt que l'aspect stable et conceptuel des choses.

Généralités[modifier | modifier le code]

L'impressionnisme apparut en France dans les années 1860. Le nouveau style fut mis à l'honneur aux États-Unis grâce à de grandes expositions à Boston et à New York dès les années 1880. Les premiers peintres américains impressionnistes tels que Theodore Robinson visitèrent la France et se lièrent d'amitié avec des artistes comme Claude Monet.

Des années 1890 aux années 1910, l'impressionnisme américain se développa dans les « colonies d'artistes », c'est-à-dire dans des groupes de peintres vivant ensemble et partageant un même style. Elles se formaient dans de petites villes où le coût de la vie était raisonnable, où les paysages offraient des thèmes pour les tableaux et où les peintres pouvaient trouver une clientèle pour les acheter. La Cos Cob Art Colony et Old Lyme (Connecticut), situées sur Long Island Sound, New Hope (Pennsylvanie), sur la Delaware River ou encore Brown County (Indiana) sont des exemples de ces colonies d'artistes aux États-Unis. Une partie des peintres impressionnistes américains travailla en Californie, notamment à Carmel et Laguna Beach, à New York, à Shinnecock (à l'est de Long Island sous l'influence de William Merritt Chase et à Boston où Edmund Charles Tarbell et Frank Weston Benson devinrent des artistes réputés. Certaines de ces colonies continuèrent d'être actives dans les années 1920. En France, Giverny accueillit autour de Claude Monet des peintres américains entre 1887 et 1914[1] : Willard Leroy Metcalf, Louis Ritter, Theodore Wendel, John Leslie Breck.

Cependant, la peinture impressionniste tomba en désuétude après l'exposition internationale d'art moderne de l'Armory Show, qui s'est tenue à New York en 1913. L'impressionnisme américain connut une renaissance dans les années 1950 lorsque les grands musées américains organisèrent des expositions sur ce style.

Parmi les peintres impressionnistes américains, Mary Cassatt (1844-1926) tient une place particulière : installée en France, elle côtoya les impressionnistes français (Edgar Degas et Claude Monet[2]). Elle est considérée comme la première femme peintre américaine[2].

Thèmes[modifier | modifier le code]

Les impressionnistes américains furent les témoins des changements sociaux et culturels liés à l'urbanisation et à l'industrialisation. Ils peignirent l'agitation de la vie citadine (New York par Childe Hassam) tout comme la sérénité des paysages ruraux (Sargent dans les Cotswolds, Chase à Southampton dans l'état de New York, Twachtman à Greenwich dans le Connecticut)[3]. Ils figurèrent des sujets plus intimistes dans des intérieurs tranquilles à l'instar de Mary Cassatt, Edmund Tarbell, Frank Weston Benson.

Parmi les impressionnistes américains, le groupe des dix exerce à New York et adopte des positions esthétiques radicales[4]. Il fut formé par Thomas Wilmer Dewing et Frank Weston Benson en se séparant de la Society of American Artists. Weir introduit des ponts modernes, des éléments mécaniques dans ses toiles. Dewing se spécialise dans les scènes d'intérieur qui transpire la solitude ou la mélancolie[5]. Robert Reid ne peint presque que des jeunes femmes dans un beau décor de plantes et de fleurs.

L'impressionnisme américain se subdivisa en écoles régionales : Edmund Tarbell et Frank Benson participent à la Boston School spécialisée dans la peinture des femmes élégantes en intérieur avec des références à Vermeer[6]. Les autres écoles régionales correspondent aux colonies d'artistes dispersées dans le pays : Hoosier School (Indiana), School of Old Lyme (Connecticut), écoles de Pennsylvanie et de Californie.

Les impressionnistes de la figure décorative représentent des femmes dans des jardins et des nus : ils forment la deuxième génération de peintres américains à Giverny et acquièrent une réputation internationale. On peut citer Parker, Guy Rose, E Graecen, Louis Ritman, F.C. Frieseke et R.E. Miller.

Principaux peintres[modifier | modifier le code]

Quelques œuvres[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « La Colonie d'Artistes Américains », Givernet (consulté le 3 avril 2010)
  2. a et b Janine Marzi, Les États-Unis, Turin, Larousse, 1967, (ISBN 2030531065), p. 128
  3. (en) « American Impressionism », Metropolitan Museum of Art (consulté le 4 avril 2010)
  4. Collectif, L'Art des États-Unis, traduit de l'anglais par Christiane Thiollier, édition Citadelles et Mazenod, Paris, 1992, (ISBN 2850880604), p. 213-215
  5. Collectif, L'Art des États-Unis, traduit de l'anglais par Christiane Thiollier, édition Citadelles et Mazenod, Paris, 1992, (ISBN 2850880604), p. 213
  6. Collectif, L'Art des États-Unis, traduit de l'anglais par Christiane Thiollier, édition Citadelles et Mazenod, Paris, 1992, (ISBN 2850880604), p. 215

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • William Hauptman, Impressionnisme américain de 1885 à 1915, La Bibliothèque des Arts, 2002, (ISBN 2884530959)
  • William H. Gerdts, American Impressionism, New York, Abbeville Press éditeurs,‎ 2001, 2e éd. (ISBN 0-7892-0737-0)
  • Nancy Moure, California Art: 450 années of Painting and Other Media, Los Angeles, Dustin Publications,‎ 1998 (ISBN 0-9614622-4-8)
  • William H. Gerdts et Will South, California Impressionism, New York, Abbeville Press,‎ 1998 (ISBN 0-7892-0176-3)
  • Susan Landauer, California Impressionists, Athens, Ga., The Irvine Museum and Georgia Museum of Art,‎ 1996 (ISBN 0-915977-25-7)
  • H. Barbara Weinberg, Childe Hassam: American Impressionist, New York, The Metropolitan Museum of Art,‎ 2004 (ISBN 1-58839-119-1)
  • Susan G. Larkin, The Cos Cob Art Colony, New York, the National Academy of Design,‎ 2001 (ISBN 0-300-08852-3)
  • Ruth Lilly Westphal (Editor), Plein Air Painters of California: The North, Irvine, Calif., Westphal Publishing,‎ 1986 (ISBN 0-9610520-1-5)
  • Ruth Lilly Westphal (Editor), Plein Air Painters of California: The Southland, Irvine, Calif., Westphal Publishing,‎ 1982 (ISBN 0-9610520-0-7)
  • Brian H. Peterson (Editor), Pennsylvania Impressionism, Philadelphia, James A. Michener Art Museum and University of Pennsylvania Press,‎ 2002 (ISBN 0-8122-3700-5)
  • H. Barbara Weinberg, Doreen Bolger et David Park Curry, American Impressionism and Realism: The Painting of Modern Life, 1885-1915, New York, Abbeville Press,‎ 1994