Implication de la CIA dans le trafic de drogue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'implication de la Central Intelligence Agency dans le trafic de drogue a été revendiquée dans plusieurs cas.

Historique[modifier | modifier le code]

Contrebande d'opium entre la CIA et le Kuomintang[modifier | modifier le code]

Avant 1949, pour procurer des fonds au Kuomintang (KMT) et aux forces loyales au général Chiang Kai-shek, qui combattaient les communistes de Mao Zedong, la CIA aida le KMT à passer en contrebande de l'opium de la Chine à la Birmanie, jusqu'à Bangkok, en fournissant des avions d'une de leur compagnie, Air America[1],[2].

Contrebande de cocaïne entre le Venezuela et la Floride[modifier | modifier le code]

En 1993, l'ancien chef de la DEA, Robert C. Bonner, fit une apparition dans l'émission 60 Minutes où il critiqua la CIA d'avoir autorisé l'envoi de nombreuses tonnes de cocaïne pure aux États-Unis via le Venezuela sans notification et sans s'être assurée auparavant de l'approbation de la DEA [3]. En 1996, un grand jury de Floride inculpa le chef de programme de la CIA en poste au Venezuela depuis la fin des années 1980, le général Ramon Guillen Davila, qui chercha avec la garde nationale vénézuelienne à infiltrer des gangs colombiens envoyant de la cocaïne aux États-Unis. La CIA, malgré des objections de la Drug Enforcement Administration, autorisa au moins une tonne de cocaïne proche de la pureté d'être envoyée via l'aéroport international de Miami. La CIA prétendit l'avoir fait pour collecter des informations sur les cartels de la drogue colombiens, mais la cocaïne finit par être vendue dans les rues[4]. Guillen affirma pour sa défense que toutes ses opérations étaient approuvées par la CIA[5],[6].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

En anglais[modifier | modifier le code]

  • (en) Dale-Scott, Peter et Marshall, Jonathan, Cocaine Politics: Drugs, Armies, and the CIA in Central America, University of California Press,‎ 1998 (ISBN 0-520-21449-8)
  • (en) Peter Dale Scott, Drugs, oil, and war: the United States in Afghanistan, Colombia, and Indochina, Rowman & Littlefield,‎ 2003 (ISBN 9780742525221, lire en ligne), « 11, "Opium, the China Lobby, and the CIA" »
  • (en) Alfred W. McCoy, The Politics of Heroin: CIA Complicity in the Global Drug Trade, Afghanistan, Southeast Asia, Central America, Columbia, Lawrence Hill & Co.,‎ 2003 (ISBN 1-55652-483-8)
  • (en) Gary Webb, Dark Alliance: CIA, the Contras and the Crack Cocaine Explosion, Seven Stories Press,U.S.,‎ 1999 (ISBN 1-888363-93-2)
  • (en) Michael Ruppert, Crossing the Rubicon: The Decline of the American Empire at the End of the Age of Oil, New Society Publishers,‎ 2004 (ISBN 0-86571-540-8)
  • (en) Henrik Krüger, The Great Heroin Coup: Drugs, Intelligence, and International Fascism., South End Press,‎ 1980 (ISBN 0-89608-031-5)
  • (en) Levine, Michael, The Big White Lie: The Deep Cover Operation That Exposed the CIA Sabotage of the Drug War., Thunder's Mouth Pr,‎ 1993 (ISBN 978-1560250845)
  • (en) Gritz, James, A nation betrayed, Center for action,‎ 1991 (ISBN 0962223808)
  • (en) Kwitny, Jonathan, The Crimes of Patriots: A True Tale of Dope, Dirty Money, and the CIA, Touchstone Books,‎ 1988 (ISBN 978-0671666378)

En français[modifier | modifier le code]

  • Alfred Mc Coy, La politique de l’héroïne (l’implication de la CIA dans le trafic de drogues), ed Lezard, 1999
  • Alfred Mc Coy, Marseille sur Héroïne, L'Esprit Frappeur, 1999

Source de traduction[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Alexander Cockburn, Jeffrey St. Clair, Whiteout, the CIA, drugs and the press, New York, Verso,‎ 1998 (ISBN 1-85984-258-5), « 9 »
  2. (en) William Blum, « The CIA and Drugs: Just say "Why not?" », Third World Traveller (consulté le 30 January 2010)
  3. Confidence Games - TIME
  4. New York Times Service, "Venezuelan general who led CIA program indicted", Dallas Morning News (26 November 1996) p. 6A.
  5. (en) You are being lied to: the disinformation guide to media distortion, historical whitewashes and cultural myths, The Disinformation Company,‎ 2001, 132 p. (ISBN 978-0-9664100-7-5, lire en ligne)
  6. Venezuelan General Indicted in C.I.A. Scheme - New York Times